Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes
Menahem Macina

'Ces féroces soldats' israéliens: des photos qu'on ne montre pas, M. Macina
13/08/2004

13/08/04

Ils sont légions les clichés - photos ou vidéos - qui présentent au monde un Israël cruel, impitoyable, arrogant, bref, haïssable.

Ceux qui suivent illustrent une réalité que personne ne montre : des scènes de la vie ordinaire aux postes de contrôle israéliens, l'une des bêtes noires des photographes de presse, à l'affût à longueur d'année pour traquer le moindre geste, le moindre propos, réputés violents ou humiliants, de la 'brutale soldatesque israélienne", la "honteuse armée d'occupation", réputée être "l'unique survivance de l'ère coloniale et impérialiste, au XXIe siècle".

Le spectacle est d'autant plus réconfortant qu'il est vrai. Et tant pis si nos ennemis irréductibles crient à la propagande, voire au montage parce que tous ces clichés, à l'exception du dernier, ont été pris par des soldats de Tsahal.

Les authentiques chercheurs de vérité sauront la reconnaître dans les attitudes et les regards saisis par l'objectif :

Ils ne trompent pas !




Distribution gratuite de pâtisseries de Hanouca (garantis dépourvus de sang d'enfants non juifs !) community.webshots.com/photo/156464683/156726413KXwWaE





Des enfants palestiniens visiblement terrorisés :
community.webshots.com/photo/156464683/156726027WlBQbS





L'instinct maternel de Dana la pousse à tenir affectueusement la main de cet enfant, qui semble aimer cela. Pour une fois que des Palestiniens peuvent voir une soldate israélienne toute habillée !... (1) community.webshots.com/photo/156464683/156726117WDdggl

(1) Allusion au 'canard' répandu par la propagande palestinienne, et qui, en son temps, défraya la chronique, selon lequel des soldates israéliennes se seraient exhibées nues sur des chars pour servir d'appât sexuel à des Palestiniens, lesquels étaient dûment abattus par des tireurs juifs sadiques, dès qu'ils s'approchaient pour mieux jouir de ce spectacle licencieux…




Ce soldat a vraiment tout de la brute sanguinaire, ce qui n'a pas l'air d'effrayer notre jeune Palestinien community.webshots.com/photo/156464683/156726207QkBYlz





C'est bon de boire frais près d'un soldat qui coince la bulle (notez que ce militaire a demandé à ce que son visage soit masqué : preuve que les clichés sont authentiques !). community.webshots.com/photo/156464683/156726239lpjlwP





Ce cliché montre éloquemment à quel point les deux peuples se haïssent (deux chauffeurs de taxi avec un réserviste de Tsahal) community.webshots.com/photo/156464683/156726296CzXvnv





« Finalement, ils ne sont pas si mauvais que ça, ces gâteaux, et le soldat non plus », pensent sans doute cette mère palestinienne et ses cinq enfants… community.webshots.com/photo/156464683/156726466zsasAC





« Y sont même marrants ces soldats !… » community.webshots.com/photo/156464683/156726518woJunU


-------------------

J'ai gardé le meilleur pour la fin. En effet, ce cliché et son commentaire ne peuvent être suspects puisque la photo a été prise par un caméraman palestinien bien connu, dont maints clichés accablants de morts et de blessés palestiniens, qui contribuent à la diabolisation de l'autodéfense israélienne, ont été largement repris par la presse, ces derniers mois. Quant à la légende, elle est d'Associated Press.




Un soldat israélien réconforte une femme palestinienne au poste de contrôle de Kalandia entre Jérusalem et la ville cisjordanienne de Ramallah, mercredi 11 août 2004. Un militant Palestinien de la Rive Occidentale, a fait exploser une grosse bombe près du poste de contrôle de Kalandia, mercredi, tuant deux hommes palestiniens et blessant quelque 13 autres personnes, dont 10 Palestiniens et trois policiers israéliens de la Police des Frontières. (Texte de la légende : Associated Press - Photo: Nasser Shiyoukhi). www.littlegreenfootballs.com/weblog/weblog.php/


Cela me rappelle que je mettais en ligne, le 15 mai 2002, un texte intitulé "Ces drôles de criminels de guerre israéliens". Je crois utile de le reproduire dans le présent document.

Curieusement, les soldat israéliens, connus pour leur sauvagerie, leur propension aux massacres et aux crimes de guerre, et surtout pour leur absence totale d'humanité, ont un défaut dans leur cuirasse maléfique. Lequel ? demanderez-vous sans doute. Je vais céans vous le révéler. Mais n'allez pas le dire à tout le monde et surtout pas aux membres des Tanzim, des Brigades d'Al Aqsa et du Hamas....


Le soldat juif ne peut supporter que son ennemi ait soif. Comme l'atteste cette photo :




Je sais : certains crieront à la mise en scène. Sûrement, diront-ils, l'abreuvé est un Israélien déguisé en Palestinien! Et regardez l'autre, aux mains liées dans le dos. Pourquoi ne fait-il pas face à la caméra? Sûr que c'est pour qu'on ne voie pas que c'est un Israélien, ou pour cacher son visage tuméfié par les coups que ces 'brutes sionistes' ne se sont certainement pas gênées pour lui porter...

Ce que je sais moi, c'est que, n'en déplaise aux calomniateurs, un Juif, même soldat, reste humain. Il y est obligé par la Bible elle-même, qui lui commande : "Si ton ennemi a soif, donne-lui à boire" (Proverbes 25, 21). Car, même agnostique, un Juif est comme ça. Il crie jusqu'au ciel quand on le persécute. Il jure qu'il se vengera de ses tortionnaires et de ses meurtriers. Et lorsque ces derniers tombent entre ses mains, il en a pitié. Parce qu'un Juif restera toujours un Mensch - un être humain.

Et croyez-moi, il est arrivé - et il arrivera encore à beaucoup d'entre nous - de maudire notre nature qui nous a faits ainsi : incurablement sensibles à la douleur et à la mort d'autrui.

Nous avons été trop déshumanisés, torturés, assassinés, pour être capables d'infliger, de sang froid, le même sort à d'autres.

Quand nous tuons, ce n'est jamais par haine, mais uniquement pour nous défendre.


Notre empathie est incurable. L'ennui, c'est que nos ennemis le savent
et que nous ne leur faisons pas vraiment peur...



Menahem Macina

© Community.webshots.com et www.upjf.org

Mis en ligne le 13 août 2004 sur le site www.upjf.org.