Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes
Menahem Macina

"Eux maudissent, et toi tu bénis"
05/05/2002

Un nouvel article antisémite vient de paraître dans Al-Akhbar, quotidien égyptien gouvernemental. Il s'intitule: « Maudits à tout jamais ! ».
Outre qu'il surpasse en haine et en violence bien des pamphlets anti-Juifs, son titre résume bien son contenu : l'auteur nous y maudit à chaque ligne.
Quelques extraits édifiants : « Ils sont maudits au ciel et sur terre. Ils sont maudits depuis le jour de la naissance de l'espèce humaine et depuis le premier jour de grossesse de leurs mères… Ces êtres maudits sont une catastrophe pour l'espèce humaine. Ils sont le virus de la génération et seront condamnés à une vie d'humiliation et de malheur jusqu'au Jour du Jugement… La raison fondamentale de cette malédiction est qu'ils représentent le fléau de cette génération et la bactérie de tous les temps… Ainsi les Juifs sont maudits – les Juifs de notre temps, ceux qui les ont précédés et ceux qui suivront, si l'avenir est encore peuplé de Juifs… En bref, ils sont un modèle de laideur morale, de dépravation et de dégradation. Si seulement Allah pouvait les maudire encore et encore, jusqu'à la fin des temps ! Amen ! »

Ce texte m'a rappelé l'épisode de Balaam, le prophète païen auquel un roi ennemi eut jadis recours pour qu'il maudisse Israël : « Viens donc, je te prie, et maudis-moi ce peuple, car il est plus puissant que moi. Ainsi pourrons-nous le battre et le chasser du pays. Car je le sais: celui que tu bénis est béni, celui que tu maudis est maudit." (Nb 22, 6). Or, qu'arriva-t-il ? "Dieu dit à Balaam: ' Tu n'iras pas avec eux. Tu ne maudiras pas ce peuple, car il est béni.' " (22, 12). Qui oserait résister à Dieu ? Pas Balaam en tout cas. "Il prononça son poème: ' Balaq me fait venir d'Aram, le roi de Moab, des monts de Qédem: Viens, maudis-moi Jacob, viens, fulmine contre Israël. Comment maudirais-je quand Dieu ne maudit pas? Comment fulminerais-je quand Dieu ne fulmine pas? Oui, de la crête du rocher je le vois, du haut des collines je le regarde. Voici un peuple qui habite à part, il n'est pas rangé parmi les nations. Qui pourrait compter la poussière de Jacob? Qui pourrait dénombrer la nuée d'Israël ? Puissé-je mourir de la mort des justes! Puisse ma fin être comme la leur!' " (23, 7-11)

Voilà, chers frères et soeurs Juifs, comment Dieu change en bénédictions les malédictions de nos ennemis. Et s'il advient que leurs insultes nous fassent perdre coeur, puisons paix et force dans la Parole de notre Consolateur (Ps 109, 28) :
"Eux maudissent, et toi tu bénis, ils attaquent, et récoltent la honte,
et ton serviteur est dans la joie!"