Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes
Menahem Macina

Merci, Mr le Cardinal, pour ce pan sur le bec du Coq gaulois!
06/11/2003

Lu dans «Les Dernières nouvelles d'Alsace (www.dna.fr/cgi/dna/motk/idxlist_light?a=art&aaaammjj=200311&num=260079170&m1=kratz&m2=&m3=)

Les racines chrétiennes de l'Europe

"En réponse à Mgr Christian Kratz, évêque auxiliaire de Strasbourg, le cardinal Jean-Louis Tauran [Secrétaire d'Etat du Vatican] s'est étonné que, sur vingt-cinq Etats, deux seulement - la Belgique et la France – puissent bloquer la mention des «racines chrétiennes» dans le préambule de la future Constitution européenne. Il s'agit là «d'une relecture idéologique de l'histoire», a-t-il jugé, appelant à «un minimum de décence». En revanche, il a dit la satisfaction du Saint-Siège face à la Constitution elle-même, et notamment son article 51, qui traite des religions dans l'Union."

[Information aimablement transmise par Claude Almeras.]

Notre commentaire

Pour nous limiter à la France, contentons-nous d'apposer, à la fin de ce nouvel épisode de la médiocre saga, intitulée "L'exception française", la mention habituelle, légèrement paraphrasée pour l'adapter à la situation présente :

Toute ressemblance entre
  • ce nouveau "blocage" français,
  • celui qui visait à empêcher la seconde guerre d'Iraq
  • et celui qui a évité l'insertion, dans les conclusions d'un sommet des dirigeants européens, d'une stigmatisation de l'antisémitisme des propos d'un certain premier ministre malais…
ne serait que pure coïncidence, etc…


«Relecture idéologique de l'histoire»…
«Appel à un minimum de décence»…

Et pan sur le bec du Coq gaulois !

Comme vous y allez, Monsieur le Cardinal !... Mais c'est tellement vrai !


Confidentiellement, et entre nous, puisque, Monsieur le Cardinal, vous êtes Français, je connais un Etat qui aimerait bien administrer la pareille à l'actuel chargé d'affaires suprême de la France, mais
  • lorsqu'on s'appelle 'Israël' (et non 'Palestine', comme ce devrait être le cas),
  • lorsqu'on est un 'horrible Etat colonialiste et raciste' (ce qui n'a jamais été le cas de la France, comme chacun sait),
  • et que l'on fait un usage disproportionné de la force (ce qui n'a jamais été le cas… - Quoi l'Algérie ? Mais cela n'a rien à voir ! C'est abracadabrantesque !...)
bref, lorsqu'on est tout ça, on n'a tout simplement pas voix au chapitre.

Alors, merci, Monsieur le Cardinal, d'avoir élevé la vôtre, en cette matière, ce qui me permet, à moi, pauvre Juif de la base, d'élever la mienne, du fond de l'abîme médiatique où gît mon peuple insulté !


Menahem Macina

© upjf.org


Mis en ligne le 06 novembre 2003 sur le site www.upjf.org