Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes
Menahem Macina

Exit "Il ne fallait pas tuer les enfants de Gaza"- Bonjour, Védrine...
10/09/2002

Après 47 jours, Elisabeth Schemla a enfin rédigé un autre éditorial, pour remplacer celui qui avait scandalisé la majeure partie des Juifs à qui importent l'intégrité et la sécurité de l'Etat des Juifs (que l'on peut encore lire à www.proche-orient.info/xjournal_edito.php3?id_article=3417)

En conséquence, et comme je m'y étais engagé, il y a plusieurs semaines, j'ai remplacé (mais non effacé) mon propre éditorial :"Critiquer un propos d'E. Schemla, ce n'est pas la lyncher". Je l'avais, en effet, laissé en permanence, depuis le 28 juillet, sur la page d'accueil de mon site, en guise de protestation contre le maintien obstiné, sur le site de Proche-orient.info, de l'accusation sans précédent de préméditation israélienne de la mort des enfants palestiniens, tués lors de l'attaque contre Shehadeh, à Gaza, fin juillet - obstination qui apparaissait à beaucoup d'entre nous comme une provocation.
Toutefois, il est trop tôt pour affirmer que tout est rentré dans l'ordre. Comme on le verra en lisant ma chronique intitulée : "Il ne fallait pas donner une tribune à H. Védrine", mon malaise persiste face aux choix éditoriaux d'E. Schemla, dont le moins qu'on puisse en dire est que non seulement ils ne ménagent guère Israël, mais - ce qui est plus grave - ils font entendre plus souvent et plus fort la voix des ennemis de l'Etat juif que celle de ce dernier.

Qu'on veuille bien ne pas voir, dans ma sévérité, un acharnement à l'égard de la journaliste, voire une vengeance de ce qu'elle a mis fin à ma collaboration au sein de l'équipe de journalistes free lance de Proche-Orient.info, comme sanction du dissentiment que j'ai exprimé publiquement vis-à-vis de son éditorial incriminé. J'ai trop d'honneur pour descendre à ce niveau de réglement de comptes.

Ceci étant dit, rien ne m'empêchera de critiquer - avec toute la franchise et la force requises, si nécessaire - les textes portant atteinte à la réputation et à l'honneur d'Israël publiés sur Proche-Orient.info, quand ils m'apparaîtront injustes et non fondés.

C'est le cas de cette interview d'Hubert Védrine par Elisabeth Schemla. J'estime (et l'on verra bientôt que je ne suis pas le seul de cet avis), que lorsqu'on affirme avoir estime et considération pour l'Etat d'Israël, il ne faut pas offrir une tribune à cet ennemi irréductible du gouvernement israélien d'union nationale, élu démocratiquement il y a un an et demi.

En effet, comme le constateront vite ceux qui liront l'interview de Védrine et ma critique de cette dernière (:"Il ne fallait pas donner tribune à H. Védrine"), l'inimitié viscérale de l'ancien ministre français des affaires étrangères envers la droite israélienne, en général, et envers Ariel Sharon, en particulier, altère son jugement et le conduit à diffamer l'Etat Juif, ses institutions et ses représentants élus. Il me paraît inconcevable que Proche-Orient.info ait pu donner une tribune inespérée à l'homme qui, pour notre bonheur, en est désormais privé - ce qui n'est que justice après l'hostilité irréductible dont il a fait preuve, durant les années funestes où il était en charge de la politique moyen-orientale de la France.

Menahem macina