Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes
Menahem Macina

Quand Elisabeth Schemla a raison, il faut le dire, Menahem Macina
29/10/2002

30/10/02

Dans un bref article du 11 octobre, intitulé «Tu lui colmates un orifice, il dégorge de l'autre, le Sharongnard… la montgolfière hébraïque, Dracula» : un violent article antisémite dans le quotidien libanais L'Orient le Jour», Élisabeth Schemla critique sévèrement Gaby Nasr, journaliste de ce quotidien de Beyrouth, pour le contenu d'un de ses billets intitulé "Que d'eau, que d'eau".

Selon la rédactrice en chef du site Proche-orient.info, en effet, on y retrouve "tous les poncifs de l'antijudaïsme, incarné par un homme démonisé, tueur d'enfants et ‘de fœtus', comme il se doit." Il s'agit, bien sûr, de Sharon.

Dans son Droit de réponse, publié par Proche-orient.info, le 18 octobre, Gaby NASR se défend d'être antisémite et argue qu'il s'agit "tout simplement d'un billet d'humeur, une sorte de caricature écrite, insolente et à l'emporte-pièce, un peu sur le modèle du Canard Enchaîné."

Ce à quoi Élisabeth Schemla rétorque, glaciale (extrait) :
«Une caricature antisémite est forcément un dessin. Un film antisémite est obligatoirement du cinéma. Un écrit antisémite peut-être un billet humoristique.
Le genre et l'instrument ne changent rien au fond et ne sauraient lui servir d'alibi ou de maquillage.»

J'ai vertement dit son fait à la journaliste quand elle s'était mise dans son tort. Je n'en suis que plus heureux, aujourd'hui, d'avoir l'occasion de lui exprimer mon appréciation pour cette défense courageuse d'un homme outragé, en particulier, et plus généralement pour la masse, réellement impressionnante, d'informations et d'analyses de qualité et étonnamment diversifiées que l'on peut consulter sur son site.

Quand Elisabeth Schemla a raison, il faut le reconnaître et le dire. Je le fais bien volontiers.

Menahem Macina