Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes
Menahem Macina

Mecca Cola, Buvez engagé! "L'économie au service de l'Idéologie", M. Macina
23/11/2002

23/11/02

[url=http://www.mecca-cola.com/][/url]

(Si vous n'avez pas la patience de lire ce qui suit et que vous avez hâte de savoir de quoi il retourne, vous pouvez cliquer sur le cliché ci-dessus. Cela vous conduira sur le site de Mecca Cola. Quand votre curiosité aura été satisfaite, ne manquez pas de revenir à cette page pour en savoir davantage sur cette affaire, qui est beaucoup plus sérieuse qu'il n'y paraît, de prime abord.)


J'avais cela dans mes papiers depuis une semaine ou deux, mais les événements dramatiques que vous savez ne m'ont pas permis d'y faire écho.
Le mail scandalisé d'un de nos visiteurs m'a contraint à vous exposer la nouvelle. Voici, tout d'abord le texte de ce mail :

"... Ce matin, je regardais Euronews, vers 06 h 30, dans une rubrique qu'ils appellent "No Comment". Comme son nom l'indique, pendant le reportage passe, aucun commentaire n'est fait, les images parlent (hurlent parfois) d'elles mêmes.
Ainsi, ce matin donc, "No Comment" diffuse un reportage de mise sur palettes puis livraison de boîtes de Cola que nous aurions pu prendre pour du Coca Cola. Une fois livrées chez des épiciers arabes, on découvre un Coca au nom de Mecca Cola, aux couleurs vert, blanc et rouge (sic!). Ces boîtes interpellent le consommateur par une inscription "Ne buvez plus idiot, Buvez engagés !". Une autre pastille, sur ces mêmes bouteilles, affirme: "10 % pour des oeuvres européennes" (re-sic !).

Nous noterons que seul Euronews évoque la naissance de ce Cola. Les autres chaînes sont désespérement muettes quant à la signification de la mise sur le marché d'un tel produit.

Désireux de ne pas m'en tenir là, je fais des recherches auprès du Greffe du Tribunal de Commerce pour savoir qui se cache derrière la "Mecca Cola Beverages France". Il s'agit d'une SARL créée en octobre 2002. C'est donc récent mais surtout anonyme. Ses statuts ne l'obligent pas à révéler les personnes physiques).
L'adresse est au 10 rue de la Paix à Paris 75002.
On continue et on creuse ! On cherche quelles sont les entreprises sises au 10 rue de la Paix. Il s'agit, entre autres, d'une société de domiciliation d'entreprises.

En définitive, je suis très étonné :
- de la logistique montrée par le reportage,
- de la discrétion de Mecca Cola, voire de son extrême confidentialité,
- de ces 10 % qu'ils envisagent de consacrer à des "oeuvres européennes",

Bref, à l'heure où l'on se préoccupe de l'argent de l'Islam en France, je me pose des questions sur l'utilisation de cet argent. Si vous voyez ce que je veux dire...

Que pouvons nous faire ? Comment, en tant que citoyens, pouvons-nous nous organiser pour les percer à jour ?"

A. B.

----------------------

Eh bien, cher Ami, à part la domiciliation de la société que j'ignorais - et que je vous remercie de m'avoir communiquée -, la discrétion qui entoure l'opération n'est pas imputable à la Société Mecca Cola Beverages mais aux médias français qui, en effet, semblent n'avoir pas eu connaissance de la naissance de cette nouvelle entreprise, ou n'y avoir pas accordé toute l'attention qu'elle mérite, à mon avis. Pour mémoire, la chaîne américaine CNN en a fait état la première, fin octobre, bientôt relayée par des médias anglais, italiens, etc.

Mais plutôt que de gloser, lisons ce que la société Mecca Cola dit d'elle-même, puisque (cela aussi semble être passé inaperçu de nos médias francophones) Mecca Cola a son site Internet.(Voir : www.mecca-cola.com/).

[Par souci scrupuleux de ne rien ajouter ni retrancher à cette prose révélatrice, je me suis abstenu de corriger quoi que ce soit (pas même l'orthographe ni le style - mon agaçante marotte, comme certains savent!]. Le seul luxe que je me sois permis est d'avoir mis en vert (en vert? pourquoi en vert?...) les passages qui m'ont paru dignes d'attention.]

"Grâce à l'expertise de ses créateurs issus des plus grands groupes de l'industrie mondiale, Mecca-Cola Beverage Company va vous faire vivre de nouvelles sensations à travers les goûts de ses produits : Mecca-cola Tonic, Classic, Mentha, Vanilly.


Autour de nos départements R&D et Distribution, Mecca-Cola Beverage Company innove tous les jours pour vous assurer la meilleure expertise afin de conserver la qualité exceptionnelle de vos produits. A travers une fluidité optimisée dans la chaîne de conception, nous vous offrirons les garanties d'un service à la hauteur de vos exigences. Les valeurs de management et d'expertise que nous cultivons nous permettent tous les jours de préparer la valeur ajoutée que nous souhaitons conférer à nos clients.
Nous avons la chance d'avoir l'appui de partenaires sérieux, et ce avant même la mise sur marché du produit. Grâce aux millions de consommateurs en attente qui adhèrent déjà à l'esprit Mecca-Cola, nos chercheurs poursuivent leurs programmes d'études afin de vous faire voyager dans de nouveaux espaces de saveurs.
L'innovation au service d'un nouveau bien-être retrouvé, c'est tout l'esprit Mecca-Cola.

La spécificité Mecca-Cola, une nouvelle culture d'entreprise

A l'instar des affaires initiées par des associations caritatives «le charity-business» [oeuvre de bienfaisance], il nous est venu l'idée de lancer un nouveau concept, l'économie au service de l'idéologie.
Le « Capital arabe et musulman » étant pour sa plus grande majorité dans le moule du capitalisme matérialiste le plus sauvage, et souvent illégitime et issue de corruption refuse par craintes de se saborder, de soutenir les actions engagées. De ce fait, il n'ya plus d'autre alternative pour des militants en mal de financements que de créer des activités lucratives pour leur permettre d'atteindre leurs objectifs, même si à l'origine ils ne sont ni commerçants, ni capitalistes.
C'est là une des perversions du capitalisme, c'est de générer en son sein la part la plus sauvage et la plus inhumaine de lui même.

L'esprit qui a présidé à sa création a été de créer une activité lucrative qui permette de soulager les souffrances humaines là où l'action reste possible. La souffrance la plus insupportable et la plus immédiate étant celle du peuple palestinien.
Ce peuple subit dans l'indifférence et la complicité générale, les actes le plus ignobles et les plus abjectes de l'apartheid et du fascisme sioniste.

Mais comme nous sommes profondément musulmans dans l'esprit et la formation, nous ne pouvions que nous conformer à nos préceptes, à savoir rendre le bien que l'on a reçu en l'amplifiant, mais également généraliser le bien autour de soi. C'est pour cette raison que nous avons opter pour la distribution d'une part des dividendes dans les pays qui nous ont si généreusement accueilli, et aux populations au sein desquelles nous vivons."

-----------------------

La ficelle est grosse!
Quoi, vous n'avez pas encore compris? Alors, permettez-moi de vous affranchir. La nébuleuse islamophile, qui compte dans ses rangs d'éminents hommes d'affaires et peut tabler sur les capitaux astronomiques des émirats pétroliers, a mis au point la parade aux deux principales mesures de rétorsion que les Etats démocratiques, et même l'Europe - qui traîne les pieds -, sont en passe d'adopter : réduction, voire suppression des dons et des crédits à l'Autorité Palestinienne, complice des actes terroristes de plus en plus fréquents et barbares, et blocage des avoirs de sociétés islamiques de bienfaisance, qui ont été convaincues de servir de source de financement occultes au terrorisme anti-israélien et anti-américain. Et pour faire, si j'ose dire, d'une pierre deux coups, cette entreprise audacieuse viendra aggraver le boycott, plus ou moins tacite, qu'appliquent déjà des dizaines de millions de musulmans, de par le monde, contre ce qui était jusqu'alors l'une des boissons favorites des observants de la Charia qui, comme on le sait, interdit les boissons alcoolisées.

Désormais, plus besoin de fatwa ordonnant de boycotter Coca Cola. En effet, à en croire ce que déclare l'homme d'affaires musulman français, Tawfiq Mathlouthi, qui a réussi à approvisionner des points de vente en France, Belgique et Allemagne juste avant le Ramadan, et a déjà des commandes pour un million et demi de boîtes en Europe, outre 5 millions d'autres en commande qui, selon CNN, seraient sur le point d'affluer en provenance du Proche-Orient : "Chaque fois que quelqu'un achète un Mecca-Cola, il dit à George Bush et au criminel de guerre Sharon : nous ne sommes pas d'accord avec votre politique."

Plus besoin non plus de blanchir l'argent destiné à la Palestine et aux associations islamiques: il sera 'vierge' dès le départ. En effet, promet Tawfiq Mathlouthi, "une part des dividendes seront reversés aux pays qui nous ont si généreusement accueilli, et aux populations au sein desquelles nous vivons".
Au cas où nous n'aurions pas compris, "Time Magazine" traduit : "10% des bénéfices iront aux oeuvres de bienfaisance palestiniennes." (www.time.com/time/europe/magazine/article/0,13005,901021118-388908,00.html).
Mais deux libellés figurant sur l'étiquette des boîtes de Mecca-Cola sont plus généreux encore. Celui de gauche affiche : "10 % reversés à la Palestine", et renvoie par un lien au texte suivant :
"10 % des bénéfices nets reversés à la Palestine. Ces sommes seront destinées à des associations palestiniennes, basés à l'extérieur ou en Palestine, ayant une réputation sans faille. La condition essentielle étant l'indépendance totale de l'association sollicitant l'aide, et son engagement exclusif dans le domaine humanitaire. La fondation privilégiera les demandes d'aide liées à la promotion du savoir, de l'enfance, des personnes âgées, ainsi qu'à la préservation du Patrimoine et de l'histoire de la Palestine."

Quant à la mention de droite : "10 % reversés aux Oeuvres européennes", elle renvoie par un lien à un long texte, déjà cité plus haut et dont j'extrais ces quelques mots qui semblent se rapporter à cette promesse généreuse :
"...distribution d'une part des dividendes dans les pays qui nous ont si généreusement accueilli, et aux populations au sein desquelles nous vivons."

Rappelons que le Hamas procède de manière analogue en consacrant une large partie de ses fonds aux musulmans défavorisés - ce qui est bien -, tout en en affectant une autre au financement du terrorisme, ce qui l'est moins.
La maffia - version moderne de Robin des Bois - fait de même, en Sicile et ailleurs : elle aide financièrement les défavorisés, construit des immeubles d'habitation à leur intention - ce qui est louable -, mais elle extorque et assassine pour de l'argent - ce qui l'est moins.

A mon sens, l'opération Mecca Cola constitue rien moins que la première mise à exécution des menaces de chantage à peine voilées, qui avaient été émises, çà et là, dans le but de faire comprendre aux derniers soutiens d'Israël, et tout spécialement aux Américains, que cette amitié - jugée par eux contre nature - a un prix, que devra supporter leur économie.
On peut, certes, estimer que, pour l'heure, le dommage est minime, mais le message est clair et aura certainement été bien perçu des milieux d'affaires américains.

Reconnaissons que l'opération, pour perverse qu'elle soit, ne manque pas de génie. Dans le contexte d'anti-mondialisation, de d'hostilité violente à l'hégémonie du capital et d'anti-américanisme pathologique, la gamme de boissons Mecca Cola a toutes les chances de succès, en raison même de ses slogans mobilisateurs d'une opinion majoritairement anti-israélienne.
Gageons que ce label sera bientôt aussi populaire que le foulard islamique, et qu'il constituera bientôt, le signe de ralliement des révoltés de la révolte prêts à se mettre à la remorque de ce nouveau faux-messianisme politique, abusivement drapé dans un manteau de justice.

Je puis vous garantir que
  • Mecca fera un tabac,
  • que des vêtements porteront son label,
  • que des badges à son effigie fleuriront sur la poitrine de nos fils et de nos filles,
  • que son slogan deviendra un rapp
  • et qu'il caracolera au top du hit parade :
  • "Ne buvez plus idiot, buvez engagé !"
Attendons de voir si la manoeuvre réussit, ou si elle fait long feu. Comme d'autres essais de nous nuire, dont notre histoire frissonne encore, Mecca Cola pourrait bien être la pierre de touche des intentions réelles des nations à notre égard...

Une occasion de voir si notre peau vaut encore quelque chose...


Menahem Macina