Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes
Menahem Macina

Le Dalaï-Lama serait-il le Messie ? M. Macina
14/10/2003

14/10/03

Un fidèle visiteur israélien de notre site vient de m'adresser le message suivant :

«Même quand Le Monde écrit sur le bouddhisme et le Dalai-Lama, il faut qu'il crache sur Israël.»

Et d'attirer mon attention sur «le long paragraphe de la fin de l'article qu'il épingle, en faisant remarquer ironiquement qu'il y est question de "tolérance"!


L'interpellation m'ayant intrigué, je me suis reporté à l'original, un article signé Annick Cojean et intitulé "A Bercy, la quête commune de la tolérance avec le dalaï-lama" (Le Monde 13 octobre 2003 [url]http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-337847,0.html[/url]).

Edifiant, en effet. Je cite le dernier alinéa de ce texte :

« Shon Prem Bon Soeng, une jeune femme baraquée et souriante… a bondi de son siège pour crier "Thank You" en direction du Maître et ajouter : "Quand donc viendrez-vous en Israël ?" Trois ans d'armée l'ont brisée. Elle n'est plus que cauchemars, remords. "Je n'ai pas combattu moi-même mais j'ai formé des tas de soldats à le faire. J'ai vécu jour et nuit avec mon arme… Pour me laver des souffrances de l'armée, j'ai voyagé en Inde, médité trois mois dans un monastère de Corée, appris la philosophie bouddhiste. Et si je reste juive - comment renier sa naissance ? -, j'ai fait miennes les grandes idées du bouddhisme: la compassion, l'amour inconditionnel, l'aide aux autres. Comme mon pays en a besoin ! Et comme le dalaï-lama lui ferait du bien !... C'est évidemment en soi-même bien sûr que le désarmement doit commencer ! C'est en chacun que doit s'opérer le changement. Alors que le processus de paix est bloqué, le bouddhisme apporterait un point de vue radicalement nouveau en Israël. Pourvu que le dalaï-lama accepte de venir! Oh, pourvu qu'il accepte !" »

Sur les 82 lignes du texte, vingt-et-une - soit le quart de l'article - sont consacrées à la réaction de l'Israélienne. Mais, ne soyons pas paranos ! Disons seulement que le hasard a bien fait les choses. La journaliste du Monde, a trouvé le témoignage insolite : elle n'a fait que son métier. Et comme il fallait bien choisir parmi les nombreux intervenants, elle évoque 8 prénoms : "Nelly, allocataire du RMI" ; "Jeannine, [infirmière] catholique à la foi ébranlée par un deuil cruel" ; "Albert [ex-enseignant], qui a tant étudié et comparé les religions qu'il ne croit plus désormais qu'en la laïcité" ; "Denys, le retraité survolté, venu chercher "un peu de paix dans l'enfer que sont devenues les cités urbaines"; "Jane, Julie, et Kayode, qui ont quitté Londres une semaine en espérant "s'améliorer" et … trouver en eux-mêmes les ressources capables de rendre le monde meilleur" ; et enfin Shon Prem Bon Soeng, "jeune bouddhiste israélienne convaincue que le message du dalaï-lama est le seul qui puisse insuffler la paix dans son pays devenu fou" – un morceau de choix, que la journaliste garde pour la fin.

Remarquons toutefois, sans y attacher une importance excessive, que, dans cet échantillon, seuls 4 sur 8 auront l'honneur d'un flash spécial - Denys, Jane, Julie, et Kayode étant inexplicablement passés à la trappe.

Notons enfin – mais là, je le confesse, c'est de la mesquinerie – que seule la juive israélienne tient des propos très marqués politiquement et s'autoflagelle en public, non sans que ses coups atteignent, par ricochet, l'Etat casqué-botté qui l'a condamnée à trois ans de prison – euh, pardon ! – de service militaire…

A l'évidence, Shon Prem Bon Soeng s'est lassée d'attendre le Messie promis à son peuple. Et, de fait, pourquoi chercher si loin ? Elle a trouvé le sien : le Dalaï-Lama. Réécoutons sa supplication brûlante : "Pourvu que le dalaï-lama accepte de venir [en Israël] ! Oh, pourvu qu'il accepte !"

Je ne peux que joindre ma prière à la sienne, en en modifiant toutefois légèrement l'intitulé: "Pourvu que le Dalaï-Lama accepte de venir [dans l'Autorité Palestinienne] ! Oh, pourvu qu'il accepte !"

Qui sait si ce ne serait pas l'occasion, pour cette entité arabe "devenue folle", elle aussi - elle surtout - de prendre enfin conscience, comme le dit si bien Shon Prem Bon Soeng, que "c'est... en soi-même... que le désarmement doit commencer !" Que "C'est en chacun que doit s'opérer le changement." ?

Alors, peut-être, les massacrés israéliens des barbares attentats palestiniens pourront-ils dormir en paix, et les survivants, horriblement mutilés, se consoler en pensant que leurs souffrances n'ont pas été tout à fait vaines.

Mais ne rêvons pas : Le Monde n'écrira jamais cela. Le ferait-il que je croirais sans hésiter que le Messie – le vrai, pas le Dalaï-Lama ! – est enfin arrivé…

Menahem Macina

© upjf.org et M. Macina



[D'après une information reçue de Nicolas Merlet (Jérusalem).]

Mis en ligne le 14 octobre 2003 sur le site www.upjf.org