Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)

Militantes de Mahsom Watch auraient attaqué des soldats
14/10/2004

Arouts7, 14/10/04

L'action menée par les militantes du mouvement d'extrême gauche Mahsom Watch [= surveillance de la barrière de sécurité] est dénoncée depuis plusieurs années par Nadia Matar, présidente des Femmes en Vert. Mais les protestations de cette dernière n'ont jamais vraiment intéressé la presse israélienne.

Mais cette fois, le quotidien Maariv brise ce silence, sans citer pour autant Nadia Matar, pour indiquer mardi soir, sur son site Internet, que deux membres de l'association Mahsom Watch, censées ‘'surveiller le comportement des soldats vis-à-vis de la population palestinienne aux postes de contrôle'', ont été interpellées par la police. Elles étaient soupçonnées d'avoir attaqué un militaire et d'avoir tenté de lui dérober son arme.

Ce grave incident s'est produit il y a quelques jours au point de passage de Hawara, près de Shchem. Les femmes, qui stationnaient sur place depuis plusieurs heures, ont reproché aux soldats de retenir un Palestinien. L'une d'entre elles a alors agressé le soldat pris à partie et sa camarade n'a pas hésité, au même moment, à prendre l'arme d'un autre militaire. L'incident s'est finalement terminé sans heurt mais l'un des soldats, excédé par leur attitude, a décidé de porter plainte à la police.

Une enquête a alors été ouverte à la police de Judée-Samarie, mais les deux femmes ont été relâchées après un bref interrogatoire. Les policiers ont souligné que, ces derniers temps, de plus en plus de militantes gênaient le travail effectué par les soldats chargés de contrôler les entrées des Palestiniens.

La porte-parole de Mahsom Watch, Daphna Banaï, a bien entendu démenti les faits et a prétendu qu'un enfant palestinien d'une dizaine d'années avait été retenu et que tout le matériel scolaire qu'il transportait avait été minutieusement examiné. Une des militantes avait alors demandé des explications au soldat, qui avait répondu qu'il vérifiait notamment si les manuels ne contenaient pas des textes incitant à la violence. Elle avait alors désigné l'arme du militaire et s'était exclamée : «Et ça, ce n'est pas du matériel incitant à la haine ?''

Le quotidien ne rapporte pas la réaction des Femmes en Vert mais celle d'un autre organisme de femmes de droite, intitulé Bleu-Blanc [couleurs du drapeau israélien], qui intervient également pour soutenir le moral des soldats. Ses représentantes ont souligné que c'était grâce à leur présence sur place que l'affaire avait été révélée au public, ajoutant que les militaires étaient soumis sans arrêt au harcèlement des militantes de Mahsom Watch. Elles ont encore ajouté : «Non seulement ces femmes dérangent les soldats dans l'accomplissement de leur tâche, mais elles nous mettent également en danger, étant donné qu'elles aident des Palestiniens à franchir les postes de contrôle de l'armée sans être fouillés».

© arouts7 en français.

--------------------

Note de la Rédaction d'upjf.org

Ci-après, les différents documents accessibles sur notre site, qui traitent directement ou indirectement des effets dévastateurs de ce mouvement 'droit-de-l'hommiste' violemment anti-israélien.

L'action pernicieuse des militantes de Mahsom Watch (A7)
Thuillier et Fr 2: une autojustification sans complexe
Vos e-mails à FR2 'Tsahal n'a pas tué' (Lettre ouverte)
Après Enderlin, Thuillier présente: 'Tsahal, tueuse d'enfants'
Tsahal n'a pas tué 3 enfants! Lettre ouverte à Fr2
Tsahal tueuse d'enfants, selon 'Israël, questions interdites' (Fr2)
Pacifistes contre soldats israéliens: Qui agresse qui ?

--------------------

Mis en ligne le 14 octobre 2004 sur le site www.upjf.org.