Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes
Menahem Macina

Un forum incitant à la destruction d'Israël dans une université US, M. Macina
11/07/2003



"Du Fleuve [Jourdain] à la Mer, la Palestine sera Libre"

Calicot suspendu, le 9 mars, au Douglas Campus Student Center, après autorisation en bonne et due forme des instances de l'Université Rutgers, au nom du principe de la liberté d'expression, et arguant du fait que le texte ne constituait pas une incitation à la violence. (www.f-u-s-s.org/jihad_in_jersey.htm)

A la lumière du précédent illustré ci-dessus, on ne sera pas surpris d'apprendre qu'en dépit des nombreuses protestations et demandes d'annulation, l'université Rutgers (New Jersey) accueillera, du 10 au 12 octobre prochain, une Conférence nationale d'étudiants du Mouvement National de Solidarité avec la Palestine.

Au cours de cette conférence nationale d'étudiants du Mouvement de Solidarité avec la Palestine seront organisées des sessions sur la manière de faire pression sur les universités pour qu'elles cessent d'investir dans des sociétés qui font des affaires avec Israël.

L'organisatrice, Charlotte Kates, une étudiante en droit, a affirmé à la Presse que tant elle-même que l'organisation qui sponsorise la manifestation - le Mouvement de Solidarité du New Jersey, branche de la Solidarité Internationale – soutiennent les terroristes-suicide palestiniens.

"La résistance palestinienne sous toutes ses formes a constitué un très puissant outil de justice", a-t-elle déclaré au New York Post. "Toutes les formes, depuis la lutte armée jusqu'aux protestations de masse... Israël est un Etat colonial qui pratique la ségrégation. Je ne crois pas que des Etats coloniaux et pratiquant la ségrégation aient le droit d'exister".

Andrea Peyser, du New York Post (1), fait remarquer que Rutgers sera la troisième université des Etats-Unis, et la première de la côte-est, à accueillir "une manifestation nationale de haine anti-israélienne, incluant des suggestions en vue de détruire l'Etat juif et des discours d'antisémites notoires."

Les responsables de Rutgers ont admis que l'université avait reçu 230 lettres d'activistes juifs américains exhortant l'université à annuler ce forum. Mais ils ont affirmé que la manifestation aura lieu, "au nom de la liberté d'expression". En tant qu'établissement national d'enseignement, Rutgers accorde des subventions sur fonds public au "Mouvement de Solidarité".

Deux conférences précédentes de cette nature ont eu lieu antérieurement à Berkeley, Californie, et à l'université du Michigan. Selon Shai Goldstein, directeur de la branche de l'Anti-Defamation League du New Jersey, la rhétorique pro-palestinienne qui s'y était exprimée "avait atteint un niveau d'antisémitisme violent".


(1) "Rutgers gets 'F' for putting anti-Semitism 101 on the schedule", By Andrea PEYSER, The New York Post, 9 juillet 2003 (www.nypost.com/commentary/109.htm)

© upj.org et M. Macina avec Micky S.

[Ce texte est une adaptation française d'un compte-rendu en anglais que nous a aimablement transmis Micky S.]

Mis en ligne le 11 juillet 2003 sur le site www.upjf.org