Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Droits humains, racisme, antisémitisme, etc.
Antisémitisme

Le "bonbon du terrorisme", selon Theodorakis
13/11/2003

Déjà le 1er avril 2002, Theodorakis mettait en ligne sur son site (www.mikis-theodorakis.net/) un article d'un anti-israélisme si primaire, qu'on en est gêné pour l'auteur. Jugez vous-mêmes.




1er avril 2002

Répression israélienne : Theodorakis proteste


Il est certain que le peuple d'Israël regrettera un jour d'avoir laissé Sharon l'entraîner vers une campagne de la honte qui ravive dans nos mémoires les crimes des nazis. Et il est, en effet, étonnant et inconcevable qu'un peuple comme les Israéliens, qui a connu comme nul autre la férocité des nazis, essaie maintenant d'imiter ceux-ci en faisant de même.

Israël prétend qu'il se trouve en état de [légitime] défense. Comment est-il possible de comparer deux choses dissemblables?

D'un côté, une armée moderne avec aviation de guerre, chars, hélicoptères, fusées, c'est-à-dire, avec des moyens illimités de destruction, et de l'autre une poignée de garçons et de filles qui sacrifient leurs vie en frappant - il est vrai - aveuglément…
Qui, cependant, a poussé ces enfants à sacrifier leur vie ? Cela personne, parmi ceux qui sucent tous les jours le bonbon du terrorisme pour justifier leurs propres crimes, ne l'a dit.

Ce bonbon du terrorisme est devenu un prétexte pour justifier une agression frontale contre les Palestiniens, avec, comme objectif final, l'occupation militaire, l'extermination de ses leaders, le premier étant Arafat, l'enfermement dans des camps et des prisons de tous les protagonistes, la terreur contre la population civile, qu'on commence même à priver d'eau [Affirmation fausse].

Ils veulent transformer les territoires palestiniens en un immense camp militaire, en réussissant ainsi leur solution finale. Finalement, il semble que les ex-victimes - les Israéliens - soient de plus en plus fascinées par les méthodes de leurs anciens bourreaux, les nazis. Solution finale, celle-là, aux dépens des Juifs. Solution finale, celle-ci, aux dépens des Palestiniens. Il ne manque même pas le "détail" horrible de mettre des numéros ineffaçables sur les mains des prisonniers… [Affirmation fausse et grossièrement ridicule].

Et tout cela avec l'autorisation et le concours de la seule superpuissance et l'inaction coupable des autres. Qui se contentent - à commencer par le Conseil de sécurité de l'ONU - [d']exprimer des souhaits sans aucune répercussion. Où sont les Arabes, les Européens, les Russes, les Chinois? Où sont les peuples ? Je ne sais pas, mais tous cela me rappelle la décennie 1930-1940. Cet engourdissement des gouvernements et des peuples d'aujourd'hui, nous savons très bien vers quelle catastrophe biblique il a conduit l'humanité…

Si nous laissons la Palestine toute seule à la merci des occupants actuels, nous laisserons la porte ouverte pour que, demain, y passent les forces les plus sombres que l'humanité ait connues jusqu'à présent.

Le Peuple grec, une fois de plus, se trouve tout entier du côté des victimes, les Palestiniens héroïques, et exige que la résolution de l'ONU soit respectée. Que l'armée israélienne se retire, qu'Arafat soit libéré et que les pourparlers de Paix commencent. C'est là l[a] seul[e] voie pour que les deux peuples soient libérés des affres de la guerre.



Traduit du grec par Héraclès Galanakis et Guy Wagner.

www.mikis-theodorakis.net/palprotf.html

[Texte aimablement transmis par Claude Alméras.]

--------------------

Voici quelques effets de ce «bonbon du terrorisme» dont parle Théodorakis *


* Les organes lésés photographiés sont ceux de "survivants" !


1.[url=http://www.our-support.com/indexfr.html][/url] 2. [url=http://www.our-support.com/indexfr.html][/url]


3. [url=http://www.our-support.com/indexfr.html][/url] 4. [url=http://www.our-support.com/indexfr.html][/url]


1. Vue de face d'un bassin criblé de clous avec et de fragments de métal.

2. Vue de face d'un abdomen criblé de clous et de fragments de métal.

3. Vue de côté de dos et d'abdomen inférieurs. Notez l'orientation des clous entiers qui ont pénétré, la tête en avant.

4. Tomographie d'une tête. Du métal, de l'os, du sang et de l'air se trouvent dans le tissu normal du cerveau.


« Le but des Palestiniens est de causer autant de dommages que possible et de détruire la vie fonctionnelle quand la mort n'a pas eu lieu. Le résultat est que souvent ceux qui survivent et leurs parents souffrent beaucoup plus que ceux qui meurent…
Parfois, extraire ces fragments causerait plus de dégâts que de les laisser […] c'est pourquoi certaines des victimes passeront le reste de leur vie souffrante avec ces fragments de métal dans le corps…
La terreur traumatise les victimes de notre société, leurs familles et amis, les témoins, les professionnels de la santé et de la loi, et les enfants…
L'illustration la plus déchirante, ce sont les expressions, désormais courantes, de jeunes enfants juifs, comme :
"Bientôt, je pourrais être tué par un tireur embusqué."
"Maman, ce n'est pas un Arabe, à côté de nous ? J'ai peur !"
"Maman, je t'en prie, ne va pas faire des commissions, je t'aime et je ne veux pas être orphelin"…
Des petits enfants se sont vu brutalement voler leur enfance et ont été envahis d'une terreur qui glace le sang et déchire le coeur.
Cela a littéralement affecté la nation entière au niveau psychologique. »


(Extraits du reportage où figurent ces clichés :www.upjf.org/documents/showthread.php?s=&postid=1704)

----------------------

Mis en ligne le 13 novembre 2003 sur le site www.upjf.org