Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes
Menahem Macina

Contrairement aux reportages 'mélos' des chaînes françaises... par Menahem
04/04/2002

04/04/2002

Contrairement aux reportages 'mélos' des chaînes françaises, Tsahal contrôle totalement la situation aux alentours de la Basilique de la Nativité, à Bethléem.


Selon Daniel Jourdan, notre correspondant à Jérusalem, à 300 m de la porte de l'Eglise de la Nativité, Tsahal fait évacuer les journalistes et les civils pour mener à bien la capture des terroristes refugiés à l'intérieur du lieu saint. Cliché de Reuters, communiqué par D.J.


Résumé des faits.

Depuis l'offensive "Mur de protection", déclenchée par Tsahal il y a quelques jours, c'est le sauve-qui-peut pour les terroristes palestiniens, dont l'identité est le plus souvent connue des services du Renseignement israélien. Une partie d'entre eux, on le sait à présent, sont réfugiés dans le complexe de la "Mukata", le QG d'Arafat. D'autres, plus nombreux, se sont retranchés dans l'immeuble qui abrite les services de la Sécurité Palestinienne (qui a été bombardé hier). Mais le réduit de terroristes qui focalise actuellement l'attention du monde - et surtout celle des médias français - est incontestablement la basilique de la Nativité.

Le cynisme, bien connu, de ces hommes de main leur a fait choisir ce lieu saint comme ultime refuge. A l'instar de leur chef, Arafat, ils ont leur bouclier humain. On sait, en effet, qu'un nombre encore indéterminé de civils - au nombre desquels figurent des membres du clercgé catholiques et des religieuses - se trouvent dans la Basilique.

Malgré les calomnies des médias, aucun homme, aucune femme sains d'esprit ne croira sérieusement que ces civils sont entrés en ce lieu saint pour s'abriter de Tsahal. Les Palestiniens connaissent l'armée israélienne et sa réputation de respect scrupuleux des normes de la "pureté des armes". Ils savent pertinemment qu'ils n'ont rien à craindre pour leur vie de la part des militaires qui assiègent l'édifice. Alors, me direz-vous, pourquoi ne sortent-ils pas? - Demandez aux miliciens palestiniens retranchés à l'intérieur.

L'histoire jugera, en son temps, le niveau de veulerie et d'imbécillité notoires qui aura été celui de la majorité des médias télévisuels français (et belges également!), dans la couverture des événements de l'Intifada II en général et de celle de l'opération "Murs de Protection" actuellement en coures. Un exemple suffira pour illustrer leur mauvaise foi. Dans son JT de 13h, A2 nous a servi un reportage, aussi misérabiliste que mensonger (que notre chroniqueur Capino a fort justement brocardé, voir : www.debriefing.org/12607.html) et assorti d'interviewes destinées à faire pleurer dans toutes chaumières de l'Hexagone, sur le "siège des civils réfugiés à l'intérieur de la Basilique de la Nativité" (voir surtout l'article vengeur de Stéphane Juffa, de Metulah News Agency : www.debriefing.org/000.html). On y a vu et entendu un homme en civil(journaliste, clerc?) qui énonçait d'une ton égal cette mise en garde - caractéristique d'une phraséologie chrétienne à relent antisémite que l'on croyait révolue dans l'Eglise depuis le Concile Vatican II : "Le sang va couler sur le parvis de celieu où est né le Christ". Même motif dans l'appel pathétique d'un prêtre : "J'en appelle à toute la communauté internationale pour qu'elle fasse cesser cette atteinte à ce lieu, le plus sacré de Bethléem et de la Terre Sainte..."