Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Christianisme

Israël-Palestine: Encore faut-il qu'il y ait un futur ! (Fédération Protestante)
22/03/2002

Extrait du Bulletin de la Fédération Protestante n° 1534 du 1er au 15.3.02

Israël-Palestine: Encore faut-il qu'il y ait un futur ! (Fédération Protestante)

" Depuis des années, la Cimade, comme tant d'autres, réclame le retour au droit international en Palestine et l'application des résolutions de l'ONU. Depuis de longues années, la Cimade travaille avec ses partenaires palestiniens et israéliens, acteurs de la société civile, pour le dialogue et la construction d'une paix juste. Ces partenaires sont aujourd'hui marginalisés car la folie l'emporte.

Folie du Gouvernement Israélien, largement soutenu par son opinion publique, qui ne pense que par les armes, la colonisation, l'occupation, les destructions, les bombardements, les assassinats et la négation de l'autre.

Folie des attentats suicides aveugles déclenchés par les extrémistes palestiniens et les mouvements islamistes, qui n'ont d'autres résultats que de renforcer la haine, la répression et la logique de guerre.

Folie de beaucoup qui se réclament de part et d'autre d'un droit divin pour justifier les pires atrocités, les attentats suicides comme le viol quotidien des droits et libertés fondamentales de tout être humain.

Aujourd'hui, une menace effrayante pèse sur l'existence même du peuple palestinien et nous regrettons notre silence de citoyens européens et de partenaires du dialogue oecuménique, face à la détresse des Palestiniens.

Aujourd'hui, une menace tout aussi effrayante pèse sur l'avenir de l'Etat d'Israël. L'effondrement moral engendré par l'aveuglement à suivre les menées des extrémistes finit par nier à terme toute possibilité pour l'Etat d'Israël de vivre durablement dans la paix et la sécurité. Comment cet Etat pourra-t-il survivre s'il applique bientôt le " plan politique sécuritaire " évoqué aujourd'hui comme solution politique par des officiers de réserve de haut rang ? Qu'adviendra-t-il de cette démocratie si elle cautionne en Palestine l'éviction de tous les Arabes et à l'extérieur la guerre ouverte contre l'Iran ?

L'urgence est à l'arrêt de la violence, à la reprise du dialogue et à l'ouverture de nouvelles négociations, pour que chaque partie au conflit reconnaisse véritablement à l'autre le droit à l'existence dans la dignité et à la sécurité. À l'heure actuelle, non seulement chaque camp renvoie à l'autre l'origine des violences et la responsabilité du conflit, mais chacun, méprisant le présent, compte sur le futur pour lui donner raison. Encore faut-il qu'il y ait un futur !

En continuité avec son engagement oecuménique, la Cimade appelle les acteurs du dialogue inter religieux, juifs, musulmans et chrétiens. à se mobiliser pour la paix. Plus largement encore, elle appelle au rassemblement et à l'action de tous ceux pour lesquels celui qui se réclame d'une quelconque religion pour s'approprier un territoire en niant les droits fondamentaux et la dignité des peuples et des personnes est un imposteur. Car ceux-là ne confondent pas leur foi ou leur engagement avec ces pseudo " droits sacrés ", sources de l'intolérance, de la violence, de la barbarie, et négation même de toute spiritualité.

En France, la communauté juive est importante. Elle a historiquement joué un rôle considérable dans l'avènement d'un état démocratique, laïc, fondé sur l'universalité des droits de l'Homme. La Cimade appelle cette communauté à user de toute son influence pour que le Gouvernement et la société israélienne rejettent la logique de guerre et reviennent à la raison, ouvrant la voie à un dialogue et à un avenir où les principes d'humanité qu'elle défend trouveraient leur effectivité.

Nombreux sont ceux qui, en France, se sentent proches du peuple palestinien, notamment au sein de la communauté musulmane. Cette communauté, dont les ancêtres ont permis à l'Europe de sortir du Moyen Age en lui apportant la tolérance, les sciences, l'ouverture et la curiosité de l'esprit, a aussi un rôle important à tenir. La Cimade appelle cette communauté à user de toute son influence pour qu'à la haine, à la vengeance et au fanatisme soient substitués, où que ce soit, l'intelligence, le respect de l'autre et la volonté de construire la paix.

Les chrétiens ont une responsabilité historique dans la construction de l'antisémitisme et des peurs qui paralysent encore bien des juifs. Puisqu'ils l'ont reconnu, ils doivent s'efforcer aujourd'hui de la dépasser, non par un silence gêné mais par une nouvelle écoute. La Cimade appelle les chrétiens à sortir des visions étroites de la situation, à balayer leur sionisme ou leur antisionisme simplificateur et à assumer leurs responsabilités de témoins et de chercheurs de paix

La Cimade invite chaque citoyen à participer sans relâche à l'interpellation des dirigeants français et de l'Union européenne afin qu'ils se manifestent d'une façon plus forte et plus visible notamment sur deux points essentiels.

- L'Union Européenne doit imposer l'envoi d'une force internationale de paix et de protection en Palestine.

- L'Union Européenne doit suspendre l'accord d'association qui la lie à Israël tant que ce pays ne respectera pas la clause concernant le respect des droits de l'Homme.

Au moment où l'existence même du peuple palestinien, de son Etat, et de la direction élue de l'Autorité palestinienne est directement menacée, il est urgent d'agir. C'est pourquoi nous adressons cet appel pressant à nos concitoyens et à nos responsables politiques.

La Cimade invite notamment à participer à la Marche sur le Parlement européen, qui se déroulera à Bruxelles le 27 février à partir de 14 h. "

(Alain Bosc)