Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël (diabolisation d')

Les Israéliens, voleurs d'yeux d'enfants (MEMRI)
31/12/2004

MEMRI TV présente une série télévisée iranienne sur le vol d'yeux d'enfants palestiniens par le gouvernement israélien.

[Voir, depuis : "Sahar1 (Iran) interdite en France pour émissions antisémites"].


La télévision iranienne Sahar 1 TV diffuse actuellement, tous les lundis, les épisodes d'un feuilleton intitulé "Pour toi, Palestine" ou "Les yeux bleus de Zahra". La première de la série a eu lieu le 13 décembre. L'histoire se déroule en Israël et en Cisjordanie. Tourné en [langue] perse, il a été doublé en arabe.

Le feuilleton suit un candidat au poste de Premier ministre en Israël, Yitzhak Cohen, également commandant militaire en Cisjordanie. La séquence d'ouverture de l'épisode contient des scènes brutales d'opérations chirurgicales, des images d'une fillette palestinienne en milieu hospitalier, dont les yeux ont été arrachés et dont les orbites sont recouvertes de pansements.

Dans le premier épisode, Yitzhak Cohen donne une conférence, lors d'un colloque médical, sur les progrès effectués par la médecine, en Israël, dans le domaine des greffes d'organes. Plus loin, dans le même épisode, des Israéliens déguisés en employés de l'ONU visitent une école palestinienne, prétendument pour s'assurer de la bonne santé oculaire des enfants, mais en réalité pour sélectionner les enfants dont ils prélèveront les yeux afin d'opérer des greffes d'organes.

Dans le deuxième épisode, on apprend que le président israélien est maintenu en vie grâce à des organes d'enfants palestiniens. Les spectateurs assistent à l'enlèvement d'employés de l'ONU et de Palestiniens par un commandant israélien.

Sahar TV a en outre diffusé une interview du réalisateur de la série, ancien responsable au ministère de l'Education, au cours de laquelle ce dernier évoque ce qui l'a poussé à réaliser un feuilleton "sur les enfants".

Voici des extraits du premier des deux épisodes, ainsi que des passages de l'interview du réalisateur. Cliquer pour visionner le clip de la première série.


Premier épisode

Reporter télé: M. Yitzhak Cohen, commandant de la Cisjordanie et l'un des candidats les plus en vue des prochaines élections (…) va vous parler des progrès médicaux accomplis par Israël, progrès qui auront un impact majeur sur la médecine mondiale et sur les greffes d'organes.

Yitzhak Cohen: Dernièrement, nous avons connu de grandes réussites dans le domaine des greffes d'organes humains, et nous pouvons déclarer avec certitude que tous les êtres de cette planète – qu'ils soient blancs, noirs, jaunes ou rouges – profiteront des merveilleuses découvertes médicales faites dans ce domaine. Nous croyons que Dieu nous a fait don de ces possibilités, et nous avons le devoir de faire profiter tous les nécessiteux du monde des réussites de notre brillant peuple dans le domaine des greffes d'organes et de la rééducation. C'est notre cadeau à l'humanité !

La foule: Yitzhak Cohen ! Yitzhak Cohen ! Yitzhak Cohen ! Yitzhak Cohen !

Scène suivante. Une classe d'école en Cisjordanie

L'infirmière: Ils sont venus pour prévenir la propagation d'une maladie de l'œil. Nous devons les laisser examiner les enfants.
L'enseignante: Entendu.

Le médecin: Ouvre les yeux, mon chéri. Bien. Viens par ici, oui. Et toi. Bien. Toi aussi… Dieu te bénisse. Bien.

L'infirmière: Qu'est-ce que c'est que ce programme? Pourquoi n'examinez-vous personne? Pourquoi prennent-ils des photos ? Que se passe-t-il ici ?

Le médecin: Calmez-vous, s'il vous plait. Nous ne faisons que notre devoir…

Discours de Yitzhak Cohen (sur un écran télévisé) :

Nous sommes la meilleure race du monde. Notre terre devrait s'étendre de l'Euphrate jusqu'au Nil. Le pétrole se trouve entre le Nil et l'Euphrate (…) Le monde entier sera bouleversé par la carence en pétrole. C'est une étape difficile qui déterminera le sort du monde entier et tous les yeux se tourneront vers la région.

Scène suivante. Une réunion d'Israéliens

Le Général: C'est elle ! La voilà, Docteur.

Le médecin: La voilà, Monsieur. Regardez.

Yitzhak Cohen: Qui est-ce ? (…)

Un soldat: Zahra Abd El-Rahman Mohammed. Age: sept ans. Groupe sanguin: O+.

Le Général: Elle habite dans le camp de réfugiés central. Couleur des yeux: verts.

Yitzhak Cohen: Bien

Le médecin: Sa condition physique n'est pas mauvaise.

Yitzhak Cohen: Et sa condition médicale ?

Le médecin: Pas mauvaise. Elle aurait besoin de meilleurs soins.

Yitzhak Cohen: Excellent. Amenez-la moi. Préparez tout pour elle. Traitez-la comme une princesse.

Le Général: Monsieur, il y a 32 enfants que vous n'avez pas encore vus, et il y a en outre un bateau amarré avec à son bord un chargement de fœtus artificiels (…)

Yitzhak Cohen: C'est celle-là que je veux ! Ses yeux me rappellent ma femme [1].


Deuxième épisode

Le médecin: Bienvenue, Monsieur. Le président est en salle d'opération.

Le Général: Le président vous doit une fière chandelle. Il n'arrive toujours pas à croire que sa vie lui a été rendue, malgré son âge avancé et son cœur fragile.

Yitzhak Cohen: Il ne doit pas croire que cela a été facile.

Le Général: Sa famille est au courant de tout. Nous avons montré au président une liste d'opérations déjà effectuées, ainsi que les examens. Le vieil homme était très satisfait. Il n'arrivait pas à croire que nous avions en notre possession 32 coeurs – 32 coeurs battants !

Yitzhak Cohen: Dorénavant, nous allons faire de plus grandes choses (encore). Nous allons faire revivre tous les morts comme bon nous semble.

Le Général: Monsieur, l'unité est prête à partir pour le camp de réfugiés.

Yitzhak Cohen: Bien. Il vaut mieux que vous soyez à leurs côtés.


Scène suivante. Salle de classe en Cisjordanie

L'enseignante (aux élèves): Très bien, écrivez: Le dernier vendredi … du mois de Ramadan… a été appelé… par l'imam Khomeiny… regretté dans presque tout le monde islamique - leader de la Révolution islamique en Iran – 'La journée mondiale de Jérusalem'.

L'nfirmière: Nous n'avons trouvé aucun symptôme chez les enfants.

Le médecin: Il n'y a aucun symptôme dans la phase initiale de la maladie. Nous allons commencer par emmener les enfants susceptibles d'avoir contracté cette maladie.

L'nfirmière: Où les emmenez-vous ? Et pour combien de temps ?

Le médecin: A l'hôpital, dans un laboratoire spécialisé. Ceux qui sont en bonne santé seront vite renvoyés chez eux. Ne vous inquiétez pas trop.

Le Commandant de l'unité israélienne: Allons-y. Je vous ai dit que ça ne prendrait pas longtemps.

Un otage de l'ONU: Je vais déposer plainte contre vous.

Le Commandant de l'unité israélienne: Pourquoi ?

L'otage de l'ONU: Vous avez usurpé les uniformes et le nom de l'ONU.

Le Commandant de l'unité israélienne: Il s'agit d'une action humanitaire (…) Si vous osez ouvrir la bouche, ne serait-ce qu'une fois, pour parler de ce qui est arrivé, je vous chercherai partout et je vous achèverai. Compris ?

Un enfant: Tonton Ahmed, pourquoi n'avons-nous pas des terres comme celles-ci que nous puissions cultiver et où nous puissions construire des maisons ? Pourquoi, tonton Ahmed ?

L'Oncle Ahmed: Tout ce que tu vois, la terre, l'eau, l'air, les oiseaux, tout cela nous appartenait, autrefois.

L'enfant: Et où sont-ils (à présent) ?

L'Oncle Ahmed: Ils existent… dans nos cœurs. Ils ont construit ces colonies sur notre terre, de force.

L'Infirmière: Tout cela, c'est la terre de Palestine, notre terre, la terre de nos ancêtres. Que dit le poème que vous récitez à l'école? - Ô Palestine, ô Jérusalem… C'est notre pays, mais les sionistes nous l'ont pris de force. Nous nous sommes battus pour notre terre, et nous continuerons de nous battre, tu comprends? Tu comprends? Nous avons sacrifié des martyrs pour toi, et nous continuerons de tout sacrifier jusqu'à ce que nous libérions notre terre... [2]


Interview du scénariste et réalisateur de la série

Ali Derakhshni: Moi, Ali Derakhshni, scénariste et réalisateur de la série 'Les yeux bleus de Zahra' (…) j'ai commencé à travailler sur ce projet alors que j'étais employé au ministère (iranien) de l'Education, il y a dix-sept ans.

Intervieweur: Dans le film 'Les yeux bleus de Zahra', il y a une belle idée qui est, pour autant que je me souvienne, une fille aux yeux bleus. Un père sioniste, qui est officier dans l'armée, voit ces yeux et tente de les voler pour son fils.

Ali Derakhshni: Théodore (le fils d'Yitzhak Cohen) symbolise Israël. Il a perdu ses reins, est paralysé depuis, et veut se reconstruire corporellement.

Les principales maisons de production sont sous influence sioniste. Nous sommes au début de la route. Heureusement, la République islamique d'Iran et notre régime islamique ont fait plusieurs films et feuilletons comme 'Les yeux bleus de Zahra', qui est un film sur les enfants. [3]

------------------

Notes

[1] Sahar 1 TV (Iran), le 13 décembre 2004.
[2] Sahar 1 TV (Iran), le 20 décembre 2004.
[3] Sahar 1 TV (Iran), le 14 décembre 2004.

------------------

© MEMRI

Mis en ligne le 31 décembre 2004 sur le site www.upjf.org.