Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël (défense - apologie d')

Il faut que le monde voie l'horreur qu'on inflige à Israël !
18/06/2003

19/06/03

Mail reçu de Pierre Lapter, via A. Shavit, et alii… en Israël

Texte original anglais en fin de message. Faites suivre aussi largement que possible : aux journaux, aux politiciens, aux élus, à vos relations :

Il faut que le monde sache!



Chers amis,

Ces images sont très dures à regarder,
mais pour nous, Israéliens, elles en sont venues à faire partie de notre vie.




D'âge mûr, ils pensaient vieillir ensemble, qu'ont-ils fait pour périr de manière aussi horrible ?


Une autre partie de notre vie est l'ignorance du monde libre
de ces actes barbares perpétrés par des groupes fanatiques tels le Hamas, le Jihad islamique, etc.




Sont-ils humains, ceux qui infligent une telle mort ?


Vous imaginez-vous voyant, chaque matin, de telles photos, là où vous habitez ?
Vous imaginez-vous allant au travail en n'ayant qu'une pensée en tête :
Retrouverai-je mes gosses en vie ce soir ?
Reviendront-ils sains et saufs de d'école, du camp, du jardin d'enfants ?...




Ceux qui, cette fois, n'étaient pas au mauvais endroit, au mauvais moment, se précipitent, pour porter secours.



Il faut que le monde sache!



Dear Friends,

These Pictures are very hard for watching,
but for us as Israelis it turned to be part of life.

Another part of our life is the ignorance of the free world
from this barbarian acts by fanatic groups like HAMAS, Islamic Jihad, etc.

Could you imagine yourself waking up in your country every morning to such pictures?
Could you imagine yourself going to work and all you think is,
will you see your kids a life in the evening?
Will they return safely from school, camp, kindergarten ?


The all world must know !



[La traduction française, les commentaires, en bleu, ainsi que les légendes sous les photos sont de la rédaction d'upjf.org]

Mis en ligne le 18 juin 2003 sur le site www.upjf.org