Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Islam

Un savant musulman: pas de place pour l'extrémisme en Islam
12/07/2003

11 juillet 2003 07:07

Titre original de la dépêche de Reuters : "Extremism has no place in Islam, says leading Muslim"

about.reuters.com/dynamic/countrypages/malaysia/1057907257nKLR90098.ASP

[Traduction française par Menahem Macina pour upjf. org.]

KUALA LUMPUR, juillet 11 (Reuters) – Le plus éminent dirigeant religieux islamique d'Egypte, le cheikh Tantawi de la mosquée de al-Azhar, a déclaré vendredi que l'extrémisme n'a pas sa place dans l'Islam et que les actes de terreur perpétrés par des Musulmans au nom du jihad étaient injustifiés.

Le grand imam de la prestigieuse mosquée a affirmé que la différence entre l'extrémisme et le jihad était comme celle qu'il y a entre la terre et le ciel.

"L'extrémisme est l'ennemi de l'Islam", a-t-il a dit au cours d'une rencontre internationale de savants musulmans, ou ulémas, à Putrajaya, non loin de la capitale de la Malaysie [Kuala Lumpur].

"Par contre, le jihad est permis en Islam pour défendre sa terre, pour aider les opprimés. La différence entre le jihad dans l'Islam et l'extrémisme est comme celle qu'il y a entre la terre et le ciel", a dit Tantawi.

Le terme jihad est généralement utilisé pour désigner la "guerre sainte", un terme inventé en Europe durant les Croisades, bien que les érudits islamiques disent que ce n'est pas une traduction exacte.

En arabe, le mot jihad signifie faire effort, et n'est pas une déclaration de guerre contre des personnes d'autres religions, y compris des chrétiens et des juifs, disent les érudits.
Aujourd'hui, c'est devenu un terme déshonoré en raison de son utilisation dans des campagnes violentes menées par des groupes jihadistes autoproclamés, tels que Al Qaïda d'Osama bin Laden, accusé d'avoir perpétré les attentats du 11 septembre 2001 contre les Etats-Unis.

Tantawi, de al-Azhar, qui est la plus haute autorité de l'Islam sunnite, a affirmé que les attentats-suicide perpétrés par des Musulmans, y compris contre des Israéliens, étaient injustifiés. "Ils ont eu tort", a-t-il dit, ajoutant que l'extrémisme n'était pas le bon moyen de donner libre cours à des frustrations.

Tantawi a condamné les explosions du 16 mai, à Casablanca, qui visaient les étrangers et la communauté juive, et ont tué 43 personnes, et la triple explosion-suicide en Arabie Saoudite, qui avait tué 34 personnes, quelques jours plus tôt.

Il a affirmé que le jihad [au sens d'effort, Ndlr] était une obligation pour tout musulman afin de confirmer la vérité.


© Reuters pour l'original anglais, et upjf.org et M; Macina pour la traduction française

Mis en ligne le 12 juillet 2003 sur le site www.upjf.org