Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Etats du monde
Etats-Unis

Alerte US: Kadhafi a fourni des armes chimiques à al-Qaïda
30/12/2003

28 décembre 2003

Kadhafi a fourni des armes chimiques à al-Qaïda. Les Etats-Unis ont augmenté le niveau de l'alerte terroriste en grande partie à cause de nouvelles informations des services de l'intelligence libyenne.

[Traduction française par Menahem Macina pour upjf.org]
Original anglais sur le site de WorldNet Daily: www.worldnetdaily.com/news/article.asp?ARTICLE_ID=36346


Selon la NewsLetter (Bulletin G2) de Joseph Farah, le dictateur libyen Mouammar Kadhafi a fourni à al-Qaïda des armes chimiques et biologiques de destruction massive avant de changer d'avis et accepter de détruire son programme d'armes.

Le Chef des services de Renseignements lybiens, Musa Kussa, a informé les Etats-Unis et les services d'espionnage britanniques que des dizaines de milliers d'armes avaient été produites dans 10 emplacements secrets situés dans le pays. Kussa a donné les noms de centaines d'agents - qu'il a appelés "dormants" -, en Grande-Bretagne et aux États-Unis.

La surprenante volte-face de Kadhafi lui a valu la perspective d'une rencontre avec le Premier ministre britannique Tony Blair et le Président Bush.

Il a été accueilli à nouveau sur la scène mondiale moyennant l'accord tacite que son aide à Ousama Ben Laden ne serait jamais mentionnée officiellement.

Kussa a accompagné les officiels britanniques jusqu'aux sites secrets de Libye, au cours de ce qui a été décrit comme "la meilleure excursion en autobus de l'histoire du Renseignement".

Non seulement ces nouvelles informations secrètes ont causé l'élévation du niveau des alertes de terreur aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, mais l'accord a valu à Kadhafi des nouvelles menaces de mort de la part des terroristes d'al-Qaïda.

Dans ce qu'un officier des Renseignements a ensuite a appelé "un compte-rendu extraordinairement détaillé", Kussa a fourni aux services américains et britanniques les précisions qui suivent.
  • Al-Qaïda a obtenu certaines de ses armes par l'intermédiaire d'un marchand d'armes brésilien, Suekdew Siew, qui voyageait avec un passeport australien. Siew portait un nom d'emprunt, David Sunkar. Il parlait l'arabe couramment et était porteur d'une lettre de crédit de la Banque Balte pour la Reconstruction et le Développement, à Riga, Lettonie.
  • D'autres acheteurs d'armes d'al-Qaïda étaient originaires de l'ancienne Union soviétique.
  • Quelques armes ont été acheminées, sous le sceau diplomatique, sur des lignes aériennes libyennes, vers des aéroports des Balkans. De là, elles ont été transportées en Afghanistan.
  • D'autres armes ont été chargées en Libye via le Soudan et acheminées par la suite sur des bateaux à voile arabes jusqu'au Yémen.
  • Kussa a déclaré qu'il a obtenu "une information fiable" selon laquelle al-Qaida aurait stocké les armes chimiques et biologiques dans les Balkans.


© 2003 WorldNetDaily.com pour l'original anglais, et upjf.org pour la traduction française.

[Texte anglais aimablement communiqué par Norbert Lipszyc.]

Mis en ligne le 31 décembre 2003 sur le site www.upjf.org