Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Etats du monde
Etats-Unis

Bush annonce officiellement la fin de la guerre en Irak
03/05/2003

Source : Aroutz 7, 3 mai 2003

Le président des Etats-Unis, George Bush, a annoncé officiellement, dans la nuit de jeudi à vendredi, que la guerre en Irak était terminée et que les forces de la coalition avaient remporté la victoire.

Bush, qui a pris la parole à partir du pont du porte avions «Abraham Lincoln», a déclaré :

«Les principaux combats ont pris fin en Irak. Les Etats-Unis et leurs alliés sont sortis vainqueurs de cette grande offensive. A l'heure actuelle, la coalition œuvre pour assurer la sécurité du pays et sa reconstruction. Dans ces combats, nous avons lutté au nom de la liberté et pour la paix du monde».

Et d'ajouter : «Il s'agit d'une première victoire dans la lutte que nous menons contre le terrorisme depuis les attentats du 11 septembre». Il a souligné en outre que «la libération de l'Irak constituait un progrès important dans la guerre lancée contre le terrorisme international».

Il a établi un parallèle entre l'offensive en Irak et celle entreprise par son pays en Afghanistan et a mis en garde contre les dangers toujours vivaces de la prolifération d'armes de destruction massive.

Bush a évoqué dans son discours le conflit entre Israël et les Palestiniens, et déclaré : «Nous nous sommes engagés à rétablir la liberté en Afghanistan, en Irak et à œuvrer également pour la paix en Palestine».

Le président américain a indiqué que des centaines de sites seraient encore contrôlés en Irak par des inspecteurs qui s'assureront qu'ils n'abritent pas d'armes de destruction massive. Il a précisé qu'une lourde tâche devait encore être accomplie et que les Etats-Unis apportaient leur aide pour reconstruire l'Irak, où «le dictateur s'est construit de nombreux palais, au lieu d'édifier des hôpitaux et des écoles pour son peuple».

G. Bush a rappelé que son gouvernement soutiendrait les nouveaux dirigeants irakiens s'ils établissent un régime qui respecte les besoins de la population. Il a indiqué que les forces de la coalition recherchaient toujours les collaborateurs de Saddam Hussein, qui «seront condamnés pour leurs crimes».

Le président des Etats-Unis a remercié son secrétaire d'Etat à la Défense, Donald Rumsfeld, le commandant des forces armées américaines, Tommy Franks, et tous les soldats américains qui ont participé à l'offensive. Il a également fait part de sa reconnaissance envers les Etats qui se sont joints à l'offensive, c'est-à-dire la Grande Bretagne, l'Australie et la Pologne.