Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Droits humains, racisme, antisémitisme, etc.
Antisémitisme

Agressée pour port de boucles d'oreilles en forme de croix
03/11/2003

Au Moyen-Orient, c'est une expression bien connue - mi sérieuse mi-plaisantine que de dire "Après le samedi, le dimanche", c'est-à-dire, après les Juifs viendra le tour des Chrétiens. En voici une illustration qui devrait sonner comme un cri d'alarme

MEAUX, 3 nov (AFP) - 11h10 - Une jeune fille de 20 ans d'origine maghrébine a été agressée vendredi après-midi à Chelles (Seine-et-Marne) par trois hommes qui lui reprochaient de porter des boucles d'oreille en forme de croix catholique, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

Deux d'entre eux, dont un mineur, identifiés par la victime, ont été interpellés et déférés dimanche au parquet de Meaux, puis mis en examen.

Le plus âgé des agresseurs, 35 ans, a été placé en détention provisoire. Le mineur, âgé de 16 ans, a été placé sous contrôle judiciaire "strict", a précisé la même source. Le troisième agresseur n'a pas été retrouvé.

Vers 14H30, la victime, handicapée physique, rencontre à proximité de la gare de Chelles trois garçons, des voisins de la cité Chappes où elle habitait il y a quelques années.

Le plus jeune lui fait remarquer qu'elle porte des "croix de juifs catholiques" et le plus âgé menace de la violer puis lui touche la poitrine, alors qu'elle est bloquée par le troisième agresseur. Il sort un cran d'arrêt et entaille de façon superficielle la joue de la jeune fille à sept reprises. "C'est la charia des islamistes algériens" lance-t-il.

La victime choquée n'a pas été hospitalisée, a-t-on précisé de source judiciaire.

Les deux mis en examen, qui ne sont pas connus des services de police, nient les faits. Une information judiciaire a été ouverte pour "agression sexuelle en réunion sur personne vulnérable et violence avec arme, en réunion et à raison de l'appartenance ou non de la victime à une religion déterminée".


[Information aimablement communiquée par L'Arche]


Mis en ligne le 03 novembre 2003 sur le site www.upjf.org