Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Jérusalem

Jérusalem en chiffres
06/06/2005

05/06/05

En l'honneur de la Journée d'Israël (Yom Yerushalaïm), la Rédaction de "Un écho d'Israël" nous offre ce survol de Jérusalem en chiffres.

www.un-echo-israel.net/article.php3?id_article=1236

Jérusalem n'est pas seulement la capitale d'Israël, c'est aussi la première ville du pays et une cité qui bat de nombreux records. A l'occasion du Jour de Jérusalem, voici quelques données sur la ville sainte :

Population : 704 000 habitants. Un israélien sur dix habite à Jérusalem, dont la superficie est 126, 3 Km2. Au moment de la création de l'Etat d'Israël 84 000 personnes vivaient à Jérusalem.

Logement : en 2003, 1 749 logements ont été construits. 73% dans les quartiers juifs et 27% dans les quartiers arabes. 60% des appartements sont de 4 pièces et 12% sont de 5 pièces et plus.

Âge : Jérusalem est la ville la plus jeune d'Israël puisque 54% de ses habitants ont moins de 24 ans. 43, 3% ont moins de 19 ans. Les taux de natalité, particulièrement forts chez les juifs religieux et les musulmans, expliquent ce phénomène. En 2004, 18 778 bébés sont nés dans la ville sainte : deux tiers Juifs et un tiers Arabes.

Religion : 65% des habitants de la ville sont Juifs et 32% sont musulmans et 2% sont chrétiens. En 2000, on comptait à Jérusalem 1204 synagogues, 73 mosquées et 158 églises.

Emigration : l'émigration des habitants de Jérusalem diminue d'année en année : en 1999, 18 000 ont quitté la ville contre seulement 13 300 en 2003. Pour cette même année 8 200 personnes s'y sont installées. La « perte » est donc réduite à 5000 habitants. La raison principale de cette émigration vers d'autres villes d'Israël est le manque de travail et le fait que la ville devient de plus en plus religieuse, ce qui provoque le départ de certains laïcs.

Immigration : de 1990 à 2003, 77 800 nouveaux immigrants se sont installés à Jérusalem (soit 7% du total de l'immigration de ces années-là). Fin 2003, il n'en reste plus que 57 350, les autres ont décidé de s'installer dans d'autres villes du pays.

Education : le plus grand système éducatif du pays est à Jérusalem. Pour l'année scolaire 2004- 2005, la ville dénombre 213 000 enfants et jeunes scolarisés : 70% dans le secteur juif et 30% dans le secteur arabe. Dans le secteur juif, 57% sont scolarisés dans des écoles « ultra-orthodoxes ». 67% des enfants et des jeunes dans le secteur arabe vont dans les écoles municipales alors que les autres vont dans les écoles du Waqf (institution musulmane) ou des écoles privées chrétiennes. 16% des jeunes arabes ne terminent pas leur scolarité contre 6% chez les jeunes juifs. En 2003, 21 600 étudiants étaient inscrits à l'université soit 19% du total des étudiants d'Israël.

Culture : A Jérusalem, il y a 7 musées nationaux, 48 autres musées, 10 théâtres, 33 bibliothèques municipales, où 27 000 lecteurs sont inscrits, et 8 écoles d'art. Chaque année 21 festivals dont certains sont internationaux sont organisés.

Pauvreté : Suivant le rapport sur la pauvreté de 2004, un enfant sur deux (soit 142 100) vit sous le seuil de pauvreté. Selon le bureau de l'assurance nationale près de 40% des enfants de Jérusalem soit 270 976 vivent grâce à l'aide sociale que les parents reçoivent des institutions de l'Etat. En 2003, 56 900 familles vivaient sous le seuil de pauvreté soit 275 000 personnes. La majorité d'entre eux sont des Juifs religieux et des arabes musulmans.

Travail : seulement 45% de la population de plus de 15 ans travaille (61% à Tel Aviv). 51% des hommes ont un emploi à Jérusalem alors qu'à Tel Aviv, ils sont 66%. Ce phénomène s'explique par le nombre important d'hommes qui se consacrent à l'étude, dans le secteur juif religieux. Chez les femmes, ce nombre s'élève à 38%, contre 56% à Tel Aviv.

Tourisme : depuis le début de l'année 2004, on enregistre une forte augmentation du nombre des touristes à Jérusalem : le nombre de nuits de personnes non israéliennes dans les hôtels s'élève à 1 340 000. Par rapport à 2003, il s'agit d'une augmentation de 109%. En l'an 2000, près de 3 millions de nuits d'hôtels furent enregistrés.

Eau : en l'an 2004, ce sont 56 448 mètres cubes d'eau qui ont été consommés pour satisfaire aux besoins des habitants de la ville : 56% pour les besoins ménagers, 12% pour les installations et infrastructures de la municipalité, 3% pour les hôtels, 14% pour les bureaux et entreprises.

Mariages : Jérusalem est la ville où l'on se marie le plus. Pour l'année 2001 (il n'y a pas de données plus récentes) il y a eu 4 600 mariages contre 840 divorces. 80% des divorcés sont Juifs.

Sport : contrairement aux idées reçues, Jérusalem est une ville où l'on fait du sport. Fin 2003, on y dénombrait 682 installations sportives dont 422 étaient municipales : 275 terrains de sport, 245 salles de sport, 57 salles de musculation, 46 piscines, 19 terrains de tennis et 40 autres installations sportives. A Jérusalem, il y a 3 équipes professionnelles de football et deux équipes de basket également professionnelles.

© www.un-echo-israel.net

Mis en ligne le 06 juin 2005, par M. Macina, sur le site www.upjf.org.