Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Jérusalem

Jérusalem relève la tête, J.-M. Allafort
06/06/2005

05/06/05

www.un-echo-israel.net/article.php3?id_article=1233

Les habitants de Jérusalem vont fêter, ce soir dimanche 5 juin et demain lundi, le 38ème anniversaire de la réunification de Jérusalem. Depuis le début de la seconde Intifada, la ville sainte a été frappée plus que toutes les autres villes d'Israël. Les attentats-suicide ont provoqué une baisse considérable du tourisme et ont entraîné la fermeture d'un millier de petits commerces, dont de nombreux restaurants, bars et cafés. Mais, depuis 2004, la situation de Jérusalem au niveau sécuritaire ne cesse de s'améliorer : la ville n'a connu que 3 attentats-suicide l'an dernier, et aucun attentat cette année. Le calme relatif qui y règne depuis 8 mois et le retour en masse des touristes redonnent à la cité vie et joie. Les jeunes reviennent, de jour comme de nuit, dans la célèbre rue piétonne du centre ville, et les affaires reprennent peu à peu. Le sentiment d'être de plus en plus en sécurité s'est renforcé depuis quelques mois. La baisse des attentats, due à la trêve des organisations terroristes palestiniennes, mais aussi la construction de la barrière de sécurité, qui, autour de Jérusalem est essentiellement un mur, sont des facteurs essentiels pour comprendre cette amélioration de la situation.

Paradoxalement, le «mur», dont l'efficacité sécuritaire peut difficilement être remise en cause (sauf pour ceux qui sont de mauvaise foi) permet le retour en masse des touristes. Ce constat n'enlève rien au drame de l'enfermement des Palestiniens de la région de Bethléem ou d'Abou Dis, mais il nous oblige à considérer cette question sous des aspects parfois occultés. Les Palestiniens, aussi bien ceux de Jérusalem-Est que ceux de Bethléem, profitent, eux aussi, des bénéfices du calme revenu et du retour du tourisme.

En 2002, 862 000 touristes seulement ont visité Israël (et plus de 80% d'entre eux, Jérusalem) alors qu'en 2004, ils furent plus d'un million et demi. Selon les estimations, pour cette année, au moins 1 800 000 touristes et pèlerins devraient venir en Israël.
Jérusalem est la première ville du pays avec 704 000 habitants, dont 213 000 qui ont moins de 18 ans. Avec 2000 musées et sites archéologiques et historiques, la ville sainte reste la plus visitée de toutes les villes du pays. Elle est également la seconde ville culturelle, après Tel Aviv, avec 21 festivals et manifestations diverses chaque année.

De nombreux projets de développement sont étudiés, dont la création d'un immense parc autour de Jérusalem, suivant le modèle de Central Park à New York, et l'ouverture d'une quinzaine de rues piétonnières.

Le gouvernement a donné son aval à un plan de développement de la ville, qui se divise en trois : la relance de l'emploi, le logement, et une aide financière pour les petits commerces du centre ville. Le gouvernement veut encourager des sociétés de haute technologie à s'installer à Jérusalem. Un ingénieur qui viendra à Jérusalem recevra une allocation de 650 shéquels (122 euros) pendant deux ans.

Pour empêcher l'émigration des jeunes couples vers la région de Tel Aviv, le gouvernement accordera une allocation-logement spéciale de 25 000 shéquels (4 620 euros), et, un étudiant qui voudra s'installer dans le centre-ville recevra une aide financière de 22000 shéquels, soit 4 070 euros.

Jean-Marie Allafort

© www.un-echo-israel.net


Mis en ligne le 06 juin 2005, par M. Macina, sur le site www.upjf.org.