Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)

La nouvelle Ambassade d'Israël - Vidéo et déclarations
23/02/2005

Peut-être l'aviez-vous oublié...

Dans la nuit du 22 au 23 mai 2002, un incendie accidentel ravageait le bâtiment de l'ambassade d'Israël à Paris, propriété de l'État d'Israël depuis 1971.



« La France à l'extérieur, Israël à l'intérieur »

Deux ans et demi plus tard, les boiseries du XIXe siècle, les retables de la Renaissance italienne et autres lustres Louis XV ont été remplacés par des pierres de Jérusalem, des œuvres d'artistes israéliens, des oliviers d'Israël. Seuls l'escalier central et la façade témoignent de l'histoire de ce bâtiment du XIXe siècle.



« Hannoukat Habaït »

Pour marquer ce renouveau des lieux, l'inauguration - hannoukat baït en hébreu - a eu lieu ce 14 février 2005, en présence de centaines d'invités, parmi lesquels d'anciens ministres français, des ambassadeurs, des parlementaires, des artistes, des présidents d'associations et d'organisations, etc.



Les invités d'honneur qui prirent la parole furent, après son Excellence Nissim ZVILI, ambassadeur d'Israël en France, M. Bertrand DELANOË, maire de Paris, M. Silvan SHALOM, ministre israélien des Affaires étrangères et M. Michel BARNIER, ministre français des Affaires étrangères.

Et, bien sûr, tout a été filmé. Cliquez sur le lien ci-dessous pour visionner la vidéo :
Vidéo de l'inauguration


Textes des Déclarations


Extrait du discours de Bertrand Delanoë

« C'est un pur moment de bonheur que j'éprouve à cet instant, au nom de Paris […] Aujourd'hui, l'ambassade d'Israël renaît, ici, au cœur de Paris, et c'est un moment d'espérance pour ce peuple et cet État uniques, pour [leur] histoire. Ces pierres de Jérusalem, c'est un peu de l'État d'Israël au cœur de Paris. »


Extrait du discours de Nissim Zvili

« Nous avons aujourd'hui le grand plaisir d'inaugurer notre demeure restaurée […]. Les travaux ont été effectués par des experts français et israéliens, main dans la main. Un travail d'équipe remarquable qui a fait naître ce bel édifice, symbole de la solidité des relations entre nos deux pays. » L'ambassadeur a évoqué les relations entre la France et Israël, « qui n'ont pas toujours été un long fleuve tranquille mais qui ont toujours été empreintes d'estime et d'amitié de partage de valeurs communes autour desquelles nous nous retrouverons toujours. »

Concluant sur le récent climat d'espoir qui souffle au Proche-Orient, Nissim Zvili a évoqué cette nouvelle ère de paix qui se profile, « une ère qui, souhaitons-le, durera longtemps et permettra aux générations futures de vivre enfin dans une région calme et apaisée. »


Extraits du discours de Silvan Shalom

« J'espère qu'il est plus que symbolique que nous inaugurions l'ambassade maintenant. Nous sommes témoins d'une ère d'optimisme entre Israël et les Palestiniens, entre nous et les pays arabes, ainsi que d'un nouvel essor des relations avec la France. »

Silvan Shalom a souligné les bonnes relations entre la France et Israël, au niveau des gouvernements respectifs, mais, a-t-il ajouté, « il nous faut désormais œuvrer pour améliorer l'image publique que chaque société a de l'autre. »

« À l'heure où l'antisémitisme relève la tête dans le monde, je voudrais remercier les autorités françaises, le président Chirac, le ministre des Affaires étrangères Barnier et le ministre de l'Intérieur Villepin, qui œuvrent afin que la France terrasse l'antisémitisme et non l'inverse […] Il est inadmissible que, dans des pays tels que la France, le conflit israélo-palestinien servent de prétexte à ces antisémites-là. »



1. Extrait du discours de Michel Barnier

Le ministre français des Affaires étrangères, après bientôt un an à cette fonction, a dit avoir « mieux mesuré à quel point les relations entre Israël et la France étaient passionnantes et passionnées. Je me suis fait trois promesses, trois terumot [contributions] a-t-il ajouté, et j'ai l'intention, aussi longtemps que je le pourrai, de tenir ces promesses. »

La première promesse énoncée par le ministre est de s'attacher, de toutes ses forces, à améliorer cette relation entre le peuple d'Israël et le peuple français, entre les deux sociétés, « comme Dominique de Villepin l'avait voulu avec toi, Silvan, lorsqu'il a sollicité l'ambassadeur Lancry et le professeur Khayat pour travailler à cette relation entre nos deux sociétés. »

« Ma deuxième promesse, c'est d'ailleurs davantage qu'une promesse, c'est un engagement […] c'est de lutter de toutes nos forces, par l'éducation, par la répression quand il le faut, contre toutes les formes d'antisémitisme. »

Quant à la troisième promesse, après « cette rencontre renouvelée entre deux hommes courageux [Ariel Sharon et Mahmoud Abbas] il y a la possibilité de rebâtir la paix et d'aboutir à ce que nous souhaitons tous, c'est-à-dire un État d'Israël vivant enfin dans la sécurité - et nous ne transigerons jamais, jamais, avec la sécurité d'Israël -, et un État palestinien qui offre un espoir aux jeunes de Palestine. »

--------------------------

© Avec l'ambassade d'Israël en France, upjf.org


Mis en ligne le 24 février 2005 sur le site www.upjf.org.
23h 25 : Ajout des textes des déclarations