Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Droits humains, racisme, antisémitisme, etc.
Antisémitisme

G. Fini en Israël: "éradiquer l'antisémitisme..."
27/11/2003

Le vice-premier ministre italien, leader du parti Alleanza Nazionale en visite en Israël

Gianfranco Fini en Israël: "éradiquer l'antisémitisme, jamais plus l'horreur de l'Holocauste"

La Stampa

24 novembre 2003

Traduction française par Gianni Bartolomeo pour le CID

Rome - Gianfranco Fini a lancé aujourd'hui un appel pour "éradiquer les mauvaises herbes de l'antisémitisme". Le vice-Premier a eu un colloque d'une heure avec M. Sharon. Des sources diplomatiques communiquent que le premier Ministre israélien a félicité l'Italie pour sa position d'extrême équilibre
"qui peut contribuer à l'avancement de la paix".

"Face à l'horreur de l'Holocauste, le besoin de transmettre la mémoire grandit fortement, car il faut faire en sorte que jamais plus un seul être humain ne subisse ce que le nazisme a réservé à tout le peuple juif". Tel est le message que Gianfranco Fini a écrit dans le registre du Yad Vashem, le musée de l'Holocauste de Jérusalem.

"A la condamnation des bourreaux d'hier, il faut ajouter l'enseignement qui nous est rapporté par l'histoire des justes", poursuit Fini. Ceux-ci démontrent qu'il ne peut y avoir aucune justification, non seulement pour celui qui a tué, mais aussi pour celui qui pouvait sauver un innocent et ne l'a pas fait".

Tels sont les mots qui tranchent avec le passé, et que beaucoup attendaient de Fini, à l'occasion de sa première visite en Israël.

"Évidemment, tout comme le miracle des Justes évoqués par Abraham n'a pas sauvé Sodome et Gomorrhe", poursuit Fini, "ainsi les actions et les comportements d'hommes tels que Giorgio Perlasca n'ont pas empêché la Shoa. C'est pourtant avec leur exemple que notre conscience nationale d'Italiens doit se confronter".

"Nous devons le faire pour connaître nos justes et en transmettre l'exemple", ajoute encore Fini, "nous devons le faire pour dénoncer la pages honteuses qui se trouvent dans l'histoire de notre passé".

C'est dans ce passage que le vice-Premier ministre italien condamne les lois raciales qui ont été mises en vigueur sous le fascisme.

___________________

Le numéro deux italien condamne le passé fasciste de son pays

Lundi 24 novembre 2003, 15h50

JERUSALEM (AP) - Le vice-Premier ministre italien Gianfranco Fini a condamné lundi le passé fasciste de son pays lors d'une visite au mémorial israélien de l'Holocauste. Ces événements doivent servir de leçon pour le futur et dans la lutte contre le racisme et antisémitisme, a-t-il ajouté.

Yad Vashem, le mémorial érigé à la mémoire des six millions de victimes juives de l'Holocauste, a été la première étape du voyage officiel de deux jours de Gianfranco Fini en Israël. Une visite destinée à lui permettre d'effacer son encombrant passé néofasciste, y compris son admiration pour le dictateur Benito Mussolini.

Portant une calotte mauve et une broche aux couleurs des drapeaux italien et israélien, le numéro deux italien a ravivé la flamme du souvenir au musée de l'Holocauste.

"Nous devons condamner les chapitres honteux dans l'histoire de notre peuple et tenter de comprendre pourquoi la complaisance, la collaboration et la peur n'ont entraîné aucune réaction chez de nombreux Italiens en 1938", a déclaré Gianfranco Fini.

"Nous devons le faire non seulement pour régler nos comptes avec le passé, mais aussi pour préparer l'avenir. Nous devons le faire pour que cela soit clair, en 2003, avec le racisme et l'antisémitisme, pour que plus personne ne puisse dire 'cela ne me concerne pas, ce n'est pas à moi de répondre'", a-t-il poursuivi.

Ces dernières années,le parti de Fini,l'Alliance nationale, mouvement héritier du parti néofasciste MSI, a voulu rompre avec ce passé, condamnant le racisme et l'antisémitisme et se rapprochant du courant plus présentable de la droite conservatrice.

En 1994, Fini avait qualifié Mussolini de "plus grand chef d'Etat" du 20e siècle,mais il s'était rétracté l'an dernier. En 1999, il avait visité le camp de concentration d'Auschwitz où il avait été accueilli par des jets d'oeufs et de boules de neige.

Le numéro deux italien a également rencontré le ministre israélien des Affaires étrangères Silvan Shalom et le Premier ministre Ariel Sharon. Il doit également rencontrer le président Moshe Katsav. AP

Mis en ligne le 27 novembre 2003 sur le site www.upjf.org

__________________________


Le Centre d'Information et de Documentation sur la Démocratie au Moyen-Orient existe à Bruxelles depuis 26 ans.

La revue de presse de politique internationale moyenne-orientale, CID-DEMO, est fondée sur un critère simple : produire de la lisibilité là où dominent la confusion, l'esprit de simplification et les idées reçues.

Notre autre revue de presse, CID-BEL, traite quant à elle des répercussions des conflits moyen-orientaux sous nos lattitudes belges et françaises (insription sur : fr.groups.yahoo.com/group/CID-BEL/?yguid=96522355)

Pour toute question plus approfondie, vous pouvez nous écrire à cid1@skynet.be ou via notre groupe CID-DEMO:

fr.groups.yahoo.com/group/CID-DEMO/?yguid=96522355

Envoyer un message : CID-DEMO@yahoogroupes.fr
Fondateur de la liste : CID-DEMO-owner@yahoogroupes.fr
S'inscrire : CID-DEMO-subscribe@yahoogroupes.fr