Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Droits humains, racisme, antisémitisme, etc.
Antisémitisme

Conclusions Rapport non publié sur l'antisémitisme dans l'UE
29/11/2003

PARLEMENT EUROPEEN


BUREAU DE FRANCOIS ZIMERAY


Député au Parlement Européen

Membre de la Commission des Affaires Etrangères et de la Défense
Membre de la Commission Juridique



Communiqué de presse



Bruxelles, le 29 novembre 2003.


FRANCOIS ZIMERAY REND PUBLIQUES
LES CONCLUSIONS DU RAPPORT
SUR L'ANTISEMITISME DANS L'UNION EUROPEENNE
[DONT LA PUBLICATION A ETE REFUSEE]



Veuillez trouver, ci-après, des extraits des conclusions du rapport "Manifestations of anti-Semitism in the European Union" que nous communique une source proche du Financial Times.

Ce rapport a été rédigé par le "Center for Research on Antisemitism", de la "Berlin's Technical University", pour le compte du "European Monitoring Center on Racism and Xenophobia" (EUMC).

Il est surprenant que ce rapport n'ait pas été rendu public, alors qu'il a été déposé en février 2003, et que les auteurs "demandent aux autorités nationales au plus haut niveau d'admettre les dangers extraordinaires créés par la violence antisémite, dans le contexte européen".

Ce rapport, de plus de cent pages, extrêmement détaillé, s'appuie sur d'abondantes références et a été rédigé par l'un des instituts les plus renommés du monde.

Il est éclairant sur les sources actuelles de l'antisémitisme.

[Le communiqué cite le texte original anglais, que l'on trouvera en note [1]. Ci-après, la traduction française, par Menahem Macina, pour upjf.org.]

"(...) on peut conclure que les incidents antisémites relevés durant la période d'observation ont été commis surtout par des extrémistes de droite, ou des musulmans islamistes, ou de jeunes radicaux - la plupart du temps d'origine arabe - qui sont souvent eux-mêmes les victimes potentielles de l'exclusion et du racisme; mais aussi que des déclarations antisémites ont été émises tant par des groupes pro-Palestiniens (...) que par des politiciens (...) et des citoyens de la mouvance politique majoritaire.

(...) Dans les milieux d'extrême gauche, des expressions antisémites sont apparues principalement dans le cadre de manifestations en faveur des Palestiniens et contre la globalisation, ainsi que dans des articles de presse qui utilisent des stéréotypes antisémites dans leur critique d'Israël. Cela a souvent produit une combinaison de points de vue antisionistes et anti-américains qui ont joué un rôle important dans l'apparition d'un état d'esprit antisémite en Europe.

(...) Un autre aspect qui mérite d'être mentionné est que la population juive locale est étroitement associée à l'Etat d'Israël et à sa politique. On peut dire que les Juifs autochtones ont été constitués "otages" de la politique israélienne. Ici, les motifs antisémites, anti-Israéliens et antisionistes s'interpénètrent.

(...) Le fait que le conflit du Moyen-Orient ait lieu sur la Terre Sainte des Chrétiens a suscité, dans plusieurs pays, la résurgence de motifs antijudaïques qui sont le fait de dirigeants d'Eglises et d'autres Confessions de foi, ainsi que de quelques journaux libéraux.

(...) Dans les milieux de gauche, des remarques antisémites sont apparues principalement dans le cadre de manifestations en faveur des Palestiniens et contre la globalisation, et dans les commentaires critiques à l'égard d'Israël des rapports de presse consacrés à ces manifestations.

(...) En fait, les Européens, qui ont suivi de très près la couverture médiatique des événements du Moyen-Orient, ne pouvaient qu'être favorablement disposés à l'égard de la cause palestinienne.

(...) [Sur Internet], presque toutes les pages d'accueil concernées, de l'extrême droite aux Arabes pro-Palestiniens, proposent le téléchargement des "Protocoles des Sages de Sion", ou y donnent accès par l'intermédiaire de liens à d'autres pages d'accueil. C'est également le cas pour le "Mein Kampf", de Hitler, qui est toujours diffusé, en traduction, dans beaucoup de pays arabes."


--------------------------------


[1] Extraits des conclusions du "Rapport sur l'antisémitisme dans l'Union européenne", cités, en langue originale (anglais) dans le Communiqué de Presse de François Zimeray :


"(...) it can be concluded that the anti-Semitic incidents in the monitoring period were committed above all either by right-wing extremists or radical Islamists or young Muslims mostly of Arab descent, who are often themselves potential victims of exclusion and racism; but also that anti-Semitic statements came from pro-Palestinian groups (...) as well as from politicians (...) and citizens from the political mainstream.

(...) In the extreme left-wing scene anti-Semitic remarks were to be found mainly in the context of pro-Palestinian and anti-globalisation rallies and in newspaper articles using anti-Semitic stereotypes in their criticism of Israel. Often this generated a combination of anti-Zionist and anti-American views that formed an important element in the emergence of an anti-Semitic mood in Europe.

(...) A further aspect that needs to be noted is that the local Jewish population is closely associated with the state of Israel and its politics. It can be said that the native Jews have been made “hostages” of Israeli politics. Here anti-Semitic, anti-Israeli and anti-Zionist motives are mixed together.

(...) The fact that the Middle East conflict is taking place in the Holy Land of the Christians has lead in various countries to a revitalisation of anti-Judaist motives by church leaders and confessional as well as some liberal newspapers.

(...) In the left-wing scene anti-Semitic remarks were to be found mainly in the context of pro-Palestinian and anti-globalisation rallies and commentaries critical of Israel in the respective media.

(...) In fact, those Europeans who followed media coverage of the events in the Middle East the closest were more likely to be sympathetic to the Palestinian case.

(...) Almost all relevant homepages from the extreme right and the Arab pro-Palestinian spectrum offer the “Protocols of the Elders of Zion” for downloading, or make it accessible via links to other homepages. This is also the case for Hitler's “Mein Kampf”, which in the meantime circulates translated in many Arab countries."


--------------------------------


Contacts:

Shira Ansky: 00.33.6.86.08.19.18.
Coralie Declercq: 00.32.498.31.36.52.

--------------------------------

Mis en ligne le 29 novembre 2003 sur le site www.upjf.org