Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Droits humains, racisme, antisémitisme, etc.
Antisémitisme

Propos antisémites relayés par De Nieuwe Gazette
14/01/2004

Victor Hasson et Georges Gutelman, victimes de propos antisémites

Diffusé le 14/01/2004
www.cclj.be//web/communique_all.asp?id=34


Le Centre Communautaire Laïc Juif condamne vigoureusement les propos antisémites qui ont récemment été proférés à l'encontre de Victor Hasson et Georges Gutelman.

Le 8 janvier, le quotidien De Nieuwe Gazette rapportait dans ses colonnes les propos de Carine Anseeuw, une hôtesse de l'air de Sobelair. La jeune femme soupçonnait l'actuelle direction d'être sur le point de «vendre la compagnie à ses amis juifs, Victor Hasson et Georges Gutelman, les rabbins de la faillite» (sic!).

Outre le caractère infamant et injurieux de sa déclaration, Carine Anseeuw poursuit sa croisade antisémite en déplorant que la candidature d'un homme d'affaires flamand présentant «des plans concrets» et disposant d'une «garantie bancaire» ait été écartée au profit de celle de Victor Hasson et de Georges Gutelman.

Ce triste exemple récent présente toutes les caractéristiques de l'antisémitisme : la figure du Flamand honnête et sérieux se trouve opposée à celle du Juif, sournois et mesquin, qui obtient dans l'ombre, grâce à ses relations occultes, la reprise d'une entreprise qu'il s'apprête à dépecer.

Au-delà de la réaction proprement antisémite de l'interviewée, il convient également de se demander pourquoi le journal flamand a cru devoir colporter de tels propos. Non content de les rapporter, il ne prend aucune distance critique pas plus qu'il ne condamne les paroles de l'hôtesse de l'air.

L'affaire est de la plus grande gravité. Elle atteste, une fois de plus, de la libération de la parole antisémite dans le discours public. Nous manifestons à Victor Hasson et Georges Gutelman notre plus vive solidarité et ne manquerons pas de donner à cette affaire la suite qu'elle mérite.

Pour le Conseil d'Administration du CCLJ
(Centre Communautaire Laïc Juif)

Michèle Szwarcburt, Présidente

Mis en ligne le 14 janvier 2004 sur le site www.upjf.org