Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Shoah

Soulagement : Dieudonné n'est plus invité à Auschwitz
04/10/2004

Selon une dépêche de l'AFP, en date du 30/09, le rabbin Haïm Korsia a renoncé à inviter "l'humoriste" Dieudonné pour une visite du camp d'extermination d'Auschwitz.

Inutile de préciser que cette annonce a procuré un grand soulagement à beaucoup de nos coreligionnaires et à nombre d'organisations juives qu'avait scandalisés cette initiative.

Il ressort de cette dépêche que le rabbin Korsia, conseiller du Grand Rabbin de France, Joseph Sitruk, a agi de son propre chef et sans concertation avec les autorités rabbiniques. En effet, le Grand Rabbinat de France déclare, dans un bref communiqué, qu'il n'est pas à l'origine de l'invitation de Dieudonné à Auschwitz et qu'il « se désolidarise totalement de cette démarche. »

Selon l'AFP, la Commission Shoah, du Consistoire de Paris, avait fait part de sa "consternation" concernant cette invitation et exprimé « sa totale opposition à toute opération qui n'a pour but que la réhabilitation médiatique d'un individu déjà connu pour "propos racistes" et injures raciales". »

Les réactions d'autres dirigeants juifs, questionnés par l'AFP, sont à l'avenant. Le son de cloche qui revient avec insistance, c'est qu'il n'est pas question d'instrumentaliser Auschwitz, ni surtout de faire de la publicité à un fantaisiste sulfureux, dont l'antisémitisme foncier n'échappe à aucune personne sensée et de bonne foi.

L'AFP rappelle que « Dieudonné avait été relaxé le 27 mai, alors qu'il était poursuivi pour avoir mimé un juif orthodoxe tenant des propos radicaux, le 1er décembre 2003, sur France 3. » Selon l'agence de presse, l'avocat de "l'humoriste", Me François Roux précise que le parquet a fait appel et que l'affaire sera réexaminée en mai 2005.

Toujours d'après l'AFP, Dieudonné a, en revanche, été condamné par le tribunal d'Avignon, le 26 mai, pour des "propos racistes" et des "injures raciales" visant les juifs. Selon Me Roux, l'affaire sera examinée le 26 octobre par la cour d'appel de Nîmes.

Synthèse de M. Macina

© upjf.org avec l'AFP.


[Merci au CRIF Rhône Alpes de nous avoir transmis le communiqué de l'AFP.]

Mis en ligne le 04 octobre 2004 sur le site www.upjf.org.