Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Shoah

La Shoah enfin reconnue par les Roumains (A7)
13/11/2004

Arouts7

13/11/04

Un comité international présidé par le prix Nobel Elie Wiesel a affirmé jeudi à Bucarest que les autorités roumaines pro-nazies avaient permis l'assassinat de centaines de milliers de Juifs et de dizaines de milliers de Tziganes durant la Seconde Guerre mondiale.

L'an dernier, le président roumain Ion Iliescu a reconnu pour la première fois la responsabilité de son pays dans la Shoah. Il a constitué un comité qui avait pour rôle d'étudier la Shoah en Roumanie alors que les autorités roumaines ont toujours nié leur implication dans les assassinats massifs de Juifs. Le comité, composé de 33 membres, lui a présenté un rapport de 400 pages.

Les experts, recrutés en Israël, en Roumanie, en France, aux Etats-Unis et en Allemagne, ont conclu que la Roumanie était responsable de la mort de 280.000 à 380.000 Juifs et de 11.000 Tziganes. De plus, 132.000 Juifs roumains qui vivaient dans des régions contrôlées par le régime hongrois pro-nazi ont été déportés vers les camps et exterminés.

Suite à ce rapport historiquement avéré, Ion Iliescu a déclaré que la Roumanie assumait sa responsabilité dans les actes commis par les dirigeants roumains durant la Seconde Guerre mondiale. Il a en outre affirmé : «La tragédie de la Shoah a été rendue possible grâce à la complicité des dirigeants des institutions d'Etat qui ont obéi avec zèle aux ordres du maréchal Ion Antonescu. Je m'engage à ce que ces faits soient enseignés dans nos écoles et nos universités car la réhabilitation passe par l'éducation».

Elie Wiesel, survivant de la Shoah, a déclaré quant à lui : «Ces atrocités ne peuvent et ne doivent pas être oubliées. Je ne savais pas qu'une telle cruauté pouvait exister, que l'antisémitisme était de l'antisémitisme pur, sans relation avec le racisme ou la jalousie. Pourquoi cet apprentissage m'a-t-il pris tant de temps ?». Le gouvernement israélien, dans une lettre lue par l'ambassadeur israélien à Bucarest, a loué le travail du comité et a félicité le président roumain pour cette initiative.

© Arouts7 en français.

Mis en ligne le 14 novembre 2004 sur le site www.upjf.org.