Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Droits humains, racisme, antisémitisme, etc.
Antisémitisme

Profanation du wagon de la déportation à Drancy
23/02/2005

CRIF
www.crif.org/index02.php?type=revue_de_presse&id=4316&menu=4

22.02.05

Un début d'incendie criminel commis avec un cocktail Molotov visant le wagon mémorial du camp de Drancy a été maîtrisé dans la soirée du 20 février. Sur les lieux, un tract signé «Ben Laden» avec une croix gammée à l'envers a été retrouvé. Le député-maire de Drancy, Jean-Christophe Lagarde, s'est rendu sur place pour condamner cet «acte odieux» ajoutant : «Il ne fait aucun doute que cette histoire est une conséquence des propos scandaleux et irresponsables tenus par Dieudonné, ce pseudo-humoriste. Ce n'est pas un hasard si cet incident s'est produit dimanche, au lendemain de sa conférence de presse à Paris.»

Par ailleurs, une douzaine de croix gammées tracées à l'encre noire, assorties des mots «dégagez» et «SS», ont été découvertes sur le mur d'enceinte de la Mosquée de Paris. Le recteur, Dalil Boubakeur, a déposé plainte dénonçant un «acte intolérable d'islamophobe» et un «symptôme inquiétant».

Le ministre de l'Intérieur, Dominique de Villepin, a fermement condamné la tentative d'incendie du wagon-témoin de l'ancien camp de Drancy et la profanation de la Mosquée de Paris, affirmant la détermination du gouvernement à interpeller les auteurs. "Nous avons assisté aujourd'hui à plusieurs manifestations à la fois d'antisémitisme et de racisme" qui "sont tout à fait inqualifiables, ignominieuses", a déclaré le ministre. "Le combat qui est le nôtre contre le racisme et l'antisémitisme se veut un combat exemplaire", a-t-il ajouté, soulignant qu'en 2004, "la mobilisation, le sursaut national avaient permis de diviser par trois le nombre d'actes dans le deuxième semestre". "Chaque fois qu'il y aura infraction, nous ferons les interpellations nécessaires et il y aura des sanctions exemplaires", a-t-il affirmé.

Pour l'UEJF, «cet incendie, ce sont les actes après les mots» faisant allusion aux propos de Dieudonné.

L'humoriste "Dieudonné a armé la main" de ceux qui ont tenté d'incendier le wagon de Drancy, témoin de la déportation des juifs, en tenant des propos controversés sur la mémoire de la Shoah, a accusé sur Europe 1 le vice-président de SOS Racisme, Patrick Klugman. "Dieudonné, quand il dit que les juifs possèdent le monde, que les noirs n'ont rien parce que les juifs ont abusé leur mémoire, il arme la main de petits gamins en manque de repères, en manque d'identité, qui vont aller balancer une canette sur le wagon de Drancy", a-t-il jugé. "C'est un Le Pen bis (...) sans doute aujourd'hui plus dangereux que Le Pen, parce qu'il dit des choses au moins aussi graves que le leader d'extrême droite [mais qu']il les dit au nom de l'antiracisme. II égare une jeunesse qui n'a plus de repères", explique t-il en ajoutant : "II exprime auprès d'une jeunesse en perte de repères un idéal de transgression et un idéal de liberté. Dieudonné, sur le terrain, c'est quelqu'un qui est en passe de devenir une sorte de héros populaire, qui se prétend à la fois victime et martyr", a-t-il poursuivi qualifiant le comédien de "phénomène politique dangereux".

© CRIF

Mis en ligne le 23 février 2005 sur le site www.upjf.org.