Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes
Menahem Macina

Zakhor, lo tishkah ! Israël, Peuple de la mémoire, M. Macina
06/05/2003

Yom haShoah, Yom hazikkaron, Yom ha'atsmaout…


Chronique radiophonique hebdomadaire sur Aroutz7, 06/05/03


Chaque année entre Pessah et Shavouot, toute la maison d'Israël se souvient et commémore.

Bien des définitions ont été données du peuple juif. Ma préférée c'est : Peuple de la mémoire.

Zakhor, lo tishkah ! Souviens-toi, n'oublie pas, comme écrit au chapitre 25 du Sefer Dvarim, le Deutéronome.

"Rappelle-toi ce que t'a fait Amaleq quand vous étiez en chemin à votre sortie d'Egypte. Il vint à ta rencontre sur la route et, par derrière, après ton passage, il attaqua les éclopés... Lorsque Le Seigneur ton Dieu t'aura établi à l'abri de tous tes ennemis alentour, au pays que Le Seigneur ton Dieu te donne en héritage pour le posséder, tu effaceras le souvenir d'Amaleq de dessous les cieux. N'oublie pas! (Dt 25, 17-19).

Nos Sages n'ont pas manqué de souligner le motif d'Amaleq, type de l'adversaire irréductible d'Israël, à propos duquel, le chapitre 17 du Sefer Shemot (Exode) énonce :

"Bannière en main, le Seigneur est en guerre contre Amaleq de génération en génération." (Ex 17, 16).

Adolf Hitler - que son nom soit effacé pour l'éternité! – fut le dernier en date des avatars de cet Amaleq… La mémoire juive en frissonne encore d'horreur…

Quel sera l'ultime? Selon la tradition chrétienne, reprise et développée, au Moyen-Âge, par la spéculation juive, ce sera l'Antichrist. Mot à mot, celui qui se dresse contre le Messie.

Demain, nous célébrerons l'anniversaire de l'Indépendance d'Israël. Sans oublier qu'immédiatement après cette proclamation, plusieurs nations arabes coalisées ont fondu sur les rescapés de notre peuple dans le but de l'exterminer à nouveau. C'était l'esprit d'Amaleq.

Et, lorsque, de nos jours, de pseudo-martyrs donnent leur vie pour détruire celle d'innocents, encouragés en cela par des imams fanatiques qui déshonorent l'Islam, et dans le silence assourdissant de la quasi totalité des clercs et des politiciens, c'est encore l'esprit d'Amaleq.

Et quand, encouragées activement ou tacitement par des peuples occidentaux qui ont renié leurs racines judéo-chrétiennes, des nations arabes menacent à nouveau l'existence d'Israël, c'est encore Amaleq qui est à l'œuvre et l'esprit de l'Antichrist qui se profile à l'horizon.

Le Psaume 2 annonce, de manière prophétique et solennelle, ce qui se produira immanquablement et dont, déjà, nous apercevons les prodromes :

" Pourquoi les nations grondent-elles, et les peuples tiennent-ils de vains propos? Des rois de la terre se dressent, des princes conspirent contre Le Seigneur et contre son Messie. 'Faisons sauter leurs entraves, débarrassons-nous de leurs liens!' Celui qui siège dans les cieux s'en amuse, Yahvé les tourne en dérision. Puis dans sa colère il leur parle, dans sa fureur il les épouvante: 'C'est moi qui ai sacré mon roi sur Sion, ma montagne sainte.' J'énoncerai le décret du Seigneur: Il m'a dit: 'Tu es mon fils, moi, aujourd'hui, je t'ai engendré'. Demande, et je te donne les nations pour héritage, pour domaine les extrémités de la terre; tu les briseras avec un sceptre de fer, comme vases de potier tu les casseras.' Et maintenant, rois, comprenez, corrigez-vous, juges de la terre! Servez Le Seigneur avec crainte, embrassez le pur avec tremblement; qu'il se fâche, vous vous perdez en chemin: d'un coup flambe sa colère. Heureux qui s'abrite en lui! .…" (Ps 2, 1-12).

Le voilà l'esprit d'Amaleq qui, alors, jettera le masque et dévoilera sa haine meurtrière d'Israël, enfin réuni sur sa terre, sous la houlette du Messie.

Le chapitre 32 du Sefer Dvarim, ou Deutéronome, annonce la sanction divine de ce crime ultime :

" Le Seigneur va faire droit à son peuple, il va prendre en pitié ses serviteurs. Car il va voir que leur vigueur s'épuise... Oui, je lève ma main vers le ciel et je dis: Aussi vrai que je vis pour toujours, quand j'aurai aiguisé mon épée fulgurante. Ma main saisira le Droit. Je rendrai la pareille à mes adversaires, je paierai de retour ceux qui me haïssent… Cieux, exultez avec lui, et que les fils de Dieu l'adorent! Nations, exultez avec son peuple, et que tous les envoyés de Dieu affirment sa force! Car il vengera le sang de ses serviteurs, il rendra la pareille à ses adversaires, il paiera de retour ceux qui le haïssent et purifiera la terre de son peuple". (Dt 32, 36.40-43).

Et Ezéchiel de renchérir, au chapitre 39 :

" C'est pourquoi, ainsi parle le Seigneur Dieu : Maintenant, je vais rendre justice à Jacob, je vais prendre en pitié toute la maison d'Israël, et je me montrerai jaloux de mon saint nom… Quand je les ramènerai d'entre les peuples et que je les rassemblerai des pays de leurs ennemis, quand je manifesterai ma sainteté en eux aux yeux des nations nombreuses, ils sauront que je suis Le Seigneur leur Dieu -- quand je les aurai emmenés captifs parmi les nations et que je les réunirai sur leur sol, sans laisser aucun d'eux là-bas. Et je ne leur cacherai plus ma face, car je répandrai mon Esprit sur la maison d'Israël, oracle du Seigneur Dieu." (Ez 39, 25-29).

Alors, et alors seulement, quand Amaleq, l'Antichrist, aura été définitivement détruit, toute la Maison d'Israël célébrera sa véritable indépendance, celle de la tutelle des nations qui ont juré sa perte. Comme prophétisé au chapitre 2 du livre de Nahum :

"Voici sur les montagnes les pas du messager; il annonce: "La Paix!" Célèbre tes fêtes, Juda, accomplis tes voeux, car Bélial désormais ne passera plus chez toi, il est entièrement anéanti." (Na 2, 1).


Hag yom ha'atsmaout sameah !


Menahem Macina

© upjf.org et M. Macina