Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Droits humains, racisme, antisémitisme, etc.
Antisémitisme

Les petits gâteaux juifs qui blessent le Danemark ne s’appelleront plus "juifs", Y. Romm
14/12/2005

Ce nouvel aplatissement mérite au moins un accessit dans la compétition pour le "Prix du Dhimmi de l’année" *. A ce compte, les Juifs de France et de Navarre devraient pétitionner à tire-larigot contre la multitude des choses ’qui blessent’ les juifs, telles les appellations de "rue des juifs", ou "rue aux juifs", etc. On en trouvera plusieurs illustrations dans le présent article. (Menahem Macina).
06/12/05
 
* Pour des détails sur ce « Prix du Dhimmi de l’année », lire, sur notre site : "Le nom d’Allah tu n’écriras sur une glace au chocolat". Cas d’école d’intimidation islamique".
 

Un groupe de musulmans danois refuse de manger les traditionnels petits gâteaux "juifs"
parce qu’ils s’estiment offensés par cet adjectif.
 
Original anglais sur le site de European Jewish Press.
 
Traduction française : Menahem Macina
 
Selon le quotidien danois, B.T., Ole Poulsen, directeur du département de la consommation alimentaire, a affirmé que le refus des musulmans d’acheter ces gâteaux pourrait avoir un effet sur les ventes.
 
"Si ce devait être le cas, nous serions obligés d’y remédier", a-t-il déclaré.
 
Il a ajouté qu’une des possibilités était de changer le nom du produit, comme cela avait été le cas, dans le passé, pour les gâteaux appelés "baiser de nègres", auxquels on avait donné un nom plus neutre.
 
 
Eduquer la population
 
Les petits gâteaux juifs, qui sont à la cannelle et aux noisettes, n’ont, en fait, rien de particulièrement juif, et ils sont très populaires au Danemark durant la période des fêtes de Noël.
 
Le Grand Rabbin du Danemark, Bent Lexner, a dit qu’il ne voyait aucun inconvénient à un changement de nom.
 
"Il n’y a là rien de juif et il me serait égal qu’ils portent un autre nom, mais je pense qu’il serait préférable d’enseigner aux musulmans à respecter la culture de la majorité au Danemark, s’ils veulent que la majorité respecte leur culture.
 
Yigal Romm
 
© European Jewish Press 
 
A la lumière de ce qui précède, on peut supposer que les musulmans en question émigreraient en masse s’ils habitaient une ville ou une localité comportant une rue des Juifs. Et comme rares sont, dans nos contrées, les agglomérations qui n’ont pas leur rue aux Juifs, l’Europe, voire une bonne partie du monde occidental, seraient débarrassées de la présence de ces islamistes intolérants, et continueraient de s’accommoder volontiers, comme c’est le cas depuis des générations, de celle des musulmans intégrés, respectueux de la foi et des coutumes des pays qui les ont accueillis.
 
Illustration de quelques communes de France que feront bien d’éviter les intolérants :
 
 
 
Strasbourg
 
 
  Reischoffen (Alsace)
 
Plan de Granville
 
 
 
 
 
 
 
 
Mis en ligne le 13 décembre 2005, par M. Macina, sur le site upjf.org