Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Christianisme

La réponse du Vatican à l’amertume d’Israël ne convainc pas
03/08/2005

Suite à la plainte d’Israël de ce que son pays n’ait pas été mentionné par le Pape parmi ceux dont les ressortissants ont été victimes d’attentats récemment, la Salle de Presse du Saint-Siège réagit par un communiqué qui ne convainc pas.
 
29/07/05
 
Nous avons fait état, avant-hier, de l’amertume exprimée par Israël de ce que le Pape ait déploré et condamné, dans une allocution, les attentats commis dans d’autres pays, sans mentionner Israël. La Salle de Presse du Saint-Siège vient de publier un communiqué à ce propos. Nous reproduisons le texte, suivi de notre commentaire.
 
 
ATTENTAT EN ISRAEL ET CONDAMNATION PAPALE
 
CITE DU VATICAN, 26 JUI 2005 (VIS). Hier après-midi, M. Joaquín Navarro-Valls, Directeur de la Salle de Presse du Saint-Siège, a déclaré:
 
 "La réaction israélienne relative au fait qu’à l’Angélus de dimanche dernier [24 juillet], le Saint-Père n’aurait pas cité Israël au nombre des pays (frappés par le terrorisme), découle de ce que Benoît XVI faisait clairement allusion aux attentats perpétrés ’ces jours-ci’".
 
 "Il est surprenant qu’on ait voulu ainsi déformer l’intention du Pape, alors que, par de nombreuses interventions de l’Eglise, le Magistère papal, jusqu’à Benoît XVI inclus, n’a cessé de condamner toutes les formes de terrorisme, d’où qu’il vienne et quelles que soient les victimes de ces actes".
 
"Il est clair que le grave attentat perpétré la semaine dernière à Netanya, mis en avant par le gouvernement israélien, fait partie de la condamnation générale et sans réserve du terrorisme" par le Pape.
 
.../TERRORISME:ISRAEL/NAVARRO-VALLS                      VIS 050726 (150)
 
 
NOTRE COMMENTAIRE
 
Tout d’abord, rappelons les propos du Pape :
 
"Après la prière mariale, le Pape a évoqué les derniers attentats: "Ces jours de repos ont été marqués par de nouveaux terribles actes terroristes, qui ont causé mort, destruction et souffrances en Egypte, Turquie, Irak et Grande-Bretagne."
 
Un coup d’œil sur la chronologie des attentats cités ou omis par le pape s’établit ainsi :
  • Londres : jeudi 7 juillet.
  • Irak : tous les jours.
  • Turquie : dernière explosion le 26 juillet.
Mais le Pape a évoqué ’ces derniers attentats’ dans son allocution, lors de la prière de l’angelus, le 25 juillet, et les attentats précédents, évoqués par le Pontife, n’ont pas tous été perpétrés ’ces jours-ci’, comme l’affirme M. Joaquín Navarro-Valls. En effet, les attentats d’Istanbul et Ankara, ont eu lieu le 24 juin, alors que celui de Netanya a eu lieu le 12 juillet !
 
Outre qu’elle traduit une singulière conception de la chronologie, l’explication du responsable de la Salle de Presse du Vatican n’est pas recevable et confine à la mauvaise foi.
 
Connaissant l’implication bénéfique toute particulière du nouveau Pape dans l’amélioration des relations entre les Chrétiens et les Juifs, et ses contributions théologiques personnelles à ce propos, je n’ai pas songé un seul instant à une omission volontaire de sa part. La masse considérable de sujets qu’un pape doit traiter chaque jour est cause de ce qu’il ne peut avoir connaissance, dans le détail, de tout ce qui se passe dans le monde. Il est donc évident qu’il s’est fié, pour son énumération, à un texte que lui a préparé l’un de ses collaborateurs (qui le tenait peut-être d’ailleurs de la Salle de Presse du Vatican).
 
Il s’agit donc certainement d’une erreur, certes regrettable, mais pardonnable, pour peu que celui ou ceux qui en sont responsables veuillent bien la reconnaître explicitement, au lieu de recourir à des subterfuges qui ne sont pas à l’honneur de l’Institution vénérable qu’ils servent.
 
Menahem Macina
 
 
[Mes remerciements à Sœur M. Kraentzel, qui m’a fourni les éléments matériels et une partie de l’analyse qui a nourri la mienne.]
 
 
Mis en ligne le 29 juillet 2005, par M. Macina, sur le site upjf.org