Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes
Menahem Macina

Mes vœux pour 2006 sont empreints de tristesse et d'inquiétude, M. Macina

Il est peu banal qu'un responsable de site présente aux internautes qui le fréquentent des vœux attristés. Certains m'accuseront sans doute de jérémiades et de démoralisation de notre peuple. Mais le moyen de faire autrement sans s'illusionner et mentir à celles et ceux que je me suis engagé à informer et à documenter avec franchise, depuis plusieurs années ? Je vous propose donc un survol virtuel de quelques abcès de fixation antisémites, en limitant le périple à l'antisémitisme et à l'antisionisme d'État.
03/01/06
 
Commençons par le Royaume-Uni (1)
 
Comment ne pas entendre l'avertissement du Chef spirituel de la communauté juive britannique, le Grand Rabbin Sir Jonathan Sacks, qui fait part de son sentiment qu'un "Tsunami d'antisémitisme" menace de submerger des pans entiers du monde ? Dans une interview à la BBC, le 1 er janvier 2006, il s'est dit inquiet de la montée des sentiments anti-Juifs, qui ont conduit à la négation de l'Holocauste, à des attaques contre des synagogues et à un boycott de groupes juifs dans les campus universitaires.
 
Je ne peux que partager son angoisse lorsqu'il ajoute : « Cela m'inquiète et je suis alarmé de ce que ne se soient pas exprimées davantage de protestations contre cet état de fait, et que cet antisémitisme fasse partie du vocabulaire de la politique dans certaines régions du monde. »
 
Écoutons encore ses propos :
 
« Si – ce qu'à Dieu ne plaise – on pouvait imaginer un monde dans lequel Israël n'existe pas […] pas un seul des conflits en cours ne bougerait d'un millimètre : il y aurait toujours des conflits en Tchétchénie, en Ossétie, en Indonésie, dans les Philippines. Aussi, faire de ce conflit [palestino-israélien] – où les deux parties sont engagées dans un processus de paix – l'épicentre de la politique mondiale est non seulement erroné… mais est aussi extrêmement préoccupant. »
 
Et Sir Sachs d'ajouter :
 
« Certains de mes collègues rabbins, un peu partout en Europe, ont été pris à partie et attaqués dans les rues. Nous avons eu des profanations de synagogues, des écoles juives complètement incendiées – pas ici, mais en France […] C'est le genre de choses qui vous fait vous demander ce qui va encore se produire et qui met mal à l'aise quelques communautés juives européennes. »
 
-------------------
 
Restons en Angleterre et écoutons ce qui se dit sur les ondes de la BBC, la chaîne nationale (2)
 
« Si, en ces jours, Joseph et Marie, les parents de Jésus, essayaient de se rendre de Nazareth à Bethléem, ce serait une entreprise presque impossible en raison des barrages routiers et de la barrière de sécurité de Cisjordanie, » affirmait un journaliste au cours d'un programme télévisé, cette semaine.
 
Quant à Matthew Price, correspondant de la BBC en Israël, il corse les choses en y allant de sa venimeuse saga anti-israélienne. Pour rendre plus vivant  le voyage historique que firent Joseph et Marie, de Nazareth à Bethléem, il le réactualise en accompagnant un charpentier arabe d'Israël dans un périple identique. Finalement, le charpentier arabe sera contraint de renoncer à sa visite annuelle à Bethléem, à Noël, cette année, en raison des restrictions de circulation imposées par l'armée et de l'épuisant effort qu'exige le franchissement des barrages routiers.
 
Aujourd'hui, Nazareth et Bethléem sont deux mondes séparés, prétendait Price, dans le reportage, en décrivant les "rappels de l'occupation israélienne", visibles tout le long de la route, dont les archéologues disent que les parents de Jésus l'empruntèrent, lors de leur voyage.
 
Parlant de Jérusalem dans le même reportage, Price l'a appelée « une ville de suicides » et un lieu de murs anciens et modernes (allusion aux murailles de Jérusalem et au "mur" de sécurité récemment édifié par Israël. Et le reportage affirme, sans équivoque, qu'Israël empêche le libre accès à Bethléem, ce qui est évidemment contraire à la vérité.
 
----------------------
 
Toujours en Europe, mais direction la Norvège, à présent (3)
 
Le Parlement norvégien de la région de Sor-Trondelag, a décidé, le 31 décembre 2005, de boycotter les produits fabriqués en Israël et d'interdire la vente et l'achat de marchandises israéliennes.
 
Cette décision stupéfiante repose sur la conception norvégienne selon laquelle Israël opprime les Palestiniens.
 
« Les boycotts contre Israël se fondent sur l'odieuse comparaison avec l'époque de l'Apartheid en Afrique du Sud… » a écrit à l'ambassadeur norvégien aux États-Unis, l'Antidefamation League, pour protester, contre la position partiale du gouvernement norvégien dans le conflit palestino-israélien.
 
--------------------------
 
Quittons l'Europe pour voler vers l'Iran lointain, mais plus que jamais menaçant (4)
 
Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a éructé, dimanche 1 er janvier 2006, une nouvelle diatribe contre Israël, affirmant que l'État hébreu est le résultat d'un "nettoyage ethnique" en Europe, et qu'il est « anti-islamique par nature ».
 
« En fait, a affirmé le dirigeant iranien, cité par l'agence Irna, les Européens ont pratiqué un nettoyage ethnique contre les Juifs en Europe, en les expulsant de tous les pays européens. Ils ont ainsi fait d'une pierre deux coups : ils ont établi une entité juive au milieu des nations islamiques et se sont débarrassés des Juifs de toute l'Europe. »
 
« Le régime sioniste est une partie de l'Europe, qui en a été détachée et qui est anti-islamique par nature » a-t-il ajouté. Selon lui, Israël est désormais soutenu par les États-Unis et l'Europe dans le massacre des musulmans.
 
--------------------------
 
Enfin, autre continent, autre style, mais même thématique, chez le président vénézuelien  (5)

S'exprimant dans un centre de convalescence, le 24 décembre, Hugo Chavez, le président de gauche très controversé du Vénézuela, s'est laissé aller à une tirade clairement antisémite, à connotations chrétiennes - que l'on croyait appartenir à un passé définitivement révolu -, en évoquant les Juifs comme
« une minorité, les descendants de ceux-là même qui ont crucifié le Christ… Une minorité [qui] s'est approprié les richesses du monde, une minorité [qui] s'est approprié l'or du monde, l'argent, les minerais, l'eau, les bonnes terres, le pétrole, les richesses, bref [qui] a concentré les richesses dans un petit nombre de mains… »
 
Cauchemar. Et le monde se tait !
 
--------------------------
 
 
Chers internautes, je vous épargnerai ici, les propos nauséabonds du mal nommé Dieudonné, dont la feuille de vigne de l'antisionisme, qu'il arbore, cache mal la répugnante malformation idéologique congénitale qui affecte le psychisme obsessionnel de cet histrion, candidat à la présidence de la République. Vous les lirez éventuellement ailleurs sur notre site, si vous le voulez (6).
 
Si vous avez lu ce qui précède, vous comprenez sans doute mieux ma tristesse et mon angoisse. Que celles et ceux qui estiment que je broie du noir, voire que j'exagère, me donnent des raisons de me réjouir ou du moins d'espérer en un futur de paix pour notre peuple partout dans le monde.
 
Ce qui m'inquiète le plus, ce ne sont pas les propos haineux de nos ennemis, c'est l'indifférence de nos amis, et l'apathie de tant de Juifs et de Juives qui ne sont pas dans le creuset israélien, où est en train de s'épurer, sous nos yeux et ceux des nations, un tiers de notre peuple, comme le prophétise Zacharie (Za 13, 7-9):
 
« Epée, éveille-toi contre mon pasteur et contre l'homme qui m'est proche, oracle de l'Éternel Sabaot. Frappe le pasteur, que soient dispersées les brebis, et je tournerai la main contre les petits. Alors il arrivera, dans tout le pays, oracle de L'Éternel – que deux tiers en seront retranchés, et périront, et que l'autre tiers y sera laissé. Je ferai entrer ce tiers dans le feu ; je les épurerai comme on épure l'argent, je les éprouverai comme on éprouve l'or. Lui, il invoquera mon nom, et moi je lui répondrai ; je dirai: "Il est mon peuple", et lui dira "L'Éternel est mon Dieu" ! »
 
Dures paroles, en apparence, mais porteuses d'espérance pour qui croit en l'accomplissement de l'Écriture. Cette conclusion biblique de ma douloureuse méditation est, pour le Juif croyant, une raison de reprendre courage, car, l'Écriture l'atteste surabondamment, D.ieu n'abandonnera jamais son peuple, il s'en prendra même à ceux qui auront porté la main sur lui, comme le prophétise Jérémie (Jr 12, 14) :
 
« Ainsi parle L'Éternel à propos de tous mes mauvais voisins, qui ont touché à l'héritage que j'avais donné à mon peuple Israël; voici que je vais les arracher de leur sol. Mais la maison de Juda, je l'arracherai du milieu d'eux. »
 
 
© Menahem Macina
 
 
Notes
 
(1) Voir, sur le site du Daily Telegraph: "Chief Rabbi warns of anti-Semitic 'tsunami'".
 
(2) Voir, sur le site de Ynet : "BBC, Jesus' parents would get stuck in roadblock".
 
(3) Voir, sur le site de Ynet : "Norway: Parliament shuns Israeli products".
 
(4) Voir sur le site de Radio Canada, "Nouvelle diatribe du président iranien".
 
(5) En espagnol : « …unas minorías, los descendientes de los mismos que crucificaron a Cristo [...] Una minoría se adueñó de las riquezas del mundo, una minoría se adueñó del oro del planeta, de la plata, de los minerales, de las aguas, de las tierras buenas, del petróleo, de las riquezas, pues, y han concentrado las riquezas en pocas manos. » Information signalée par le blogue de Tom Gross. Ceux qui lisent l'espagnol, peuvent consulter l'intégralité du discours dans cette langue sur le site du gouvernement vénézuélien.  Les remarques concernant les Juifs sont en page 18 de ce document.
 
(6)Voir :Les démons de Dieudonné. I. Ce ‘lobby sioniste' qui ‘commence à gangrener la politique' ; II. Dieudonné, la Shoah et ‘les neuf sionistes' du CNC ; III. ‘Tous ces négriers reconvertis dans la banque'.
[Texte aimablement signalé par R. R.]
 
Mis en ligne le 03 janvier 2006, par M. Macina, sur le site upjf.org