Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Etats du monde
Etats-Unis

Etats-Unis : Le dialogue judéo-catholique
24/01/2004

Etats-Unis : Le dialogue judéo-catholique


Une dizaine de cardinaux ont été invités à New York par des enseignants et des intellectuels juifs du monde entier, juifs orthodoxes et même ultra-orthodoxes, pour approfondir le dialogue judéo-catholique.

La rencontre avec des autorités rabbiniques d'obédience orthodoxe et également ultra-orthodoxe se tient les 19 et 20 janvier, et elle a pour thème: "Quel est le premier des commandements ?". Ce sont les rabbins orthodoxes qui sont à l'origine de cette démarche. Touchés par la visite du pape à Jérusalem en l'an 2000, et particulièrement par sa prière au Mur des lamentations, les juifs orthodoxes entendent placer cette réunion dans l'esprit de dialogue et de respect dont Jean Paul II s'est fait le promoteur durant ses 25 années de pontificat.

Parmi les cardinaux invités par des intellectuels et des enseignants des "yeshivot" - écoles religieuses juives - de Brooklyn, se trouvent les cardinaux français Jean-Marie Lustiger, archevêque de Paris, et Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, accompagnés par le président de la Conférence des évêques de France, Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux. Des Etats-Unis sont venus les archevêques de Chicago et de Washington, Francis Eugene George et Theodore Edgar McCarrick; de l'Autriche, l'archevêque de Vienne, le cardinal Christoph Schönborn, d'Inde le cardinal Ivan Dias, archevêque de Bombay, et d'Angola, l'archevêque émérite de Luanda, Alexandre Do Nascimento.

En 2003, le cardinal Lustiger s'était déjà rendu sur place, accompagné par une dizaine de prêtres du diocèse de Paris. L'expérience s'était révélée concluante, affirme-t-on au sein de l'épiscopat français, où l'on souligne l'aspect "inédit et surprenant" de cette nouvelle initiative. Ces enseignants des "yeshivot" de Brooklyn appartiennent en effet à un courant orthodoxe et ultra-orthodoxe juif, peu enclin au dialogue avec les chrétiens.

Du côté juif, de nombreux grands rabbins participent également à cette rencontre et parmi eux, le grand rabbin du Brésil, Henry Sobil, l'ancien grand rabbin ashkénaze d'Israël Meir Lau, le grand rabbin de Moscou, Pinchas Goldschmidt, et le grand rabbin d'Ukraine Yaakov Bleich. Le grand rabbin Sobil était au Vatican le 17 janvier au soir afin de participer au "concert de la réconciliation" entre juifs, chrétiens et musulmans.

Le cardinal préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, Joseph Ratzinger, participera de manière indirecte à ce congrès ainsi que le cardinal Georges Cottier, le théologien de la maison pontificale. Leurs interventions ont été enregistrées et seront diffusées au cours de la rencontre.

Cérémonie à Ground Zero

Le cardinal Ratzinger a été chargé de l'introduction et le cardinal Cottier posera la question, "L'amour est-il un attribut de Dieu?".

Parmi les autres thèmes, se trouvent les questions suivantes : "Quelles sont les limites de l'amour envers Dieu ?"; "Quelles sont les limites de l'amour envers le prochain. Peut-on aimer son ennemi ?" ; "Quelles sont les limites de l'amour dont Dieu nous aime?"; Peut-on aimer Dieu sans aimer son prochain ?" ou encore, "L'amour fait-il partie de l'obéissance ?".

Au Vatican, on insiste sur le fait que cette rencontre est religieuse et que des thèmes politiques ne devraient pas être abordés, malgré les difficultés posées par l'existence d'une frontière ténue entre les deux domaines. Les travaux ont lieu à la Yeshiva-University de New York. Le mardi 20 janvier, les participants se sont rendus pour une cérémonie à "Ground Zero", sur les lieux de l'attentat terroriste du 11 septembre 2001. (source : apic)

Pour plus d'informations : Agence APIC (www.kipa-apic.ch/)

[Texte aimablement communiqué par l'Abbé R. Arbez.]