Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes
Menahem Macina

Vers un "Munichamas". Israël aura-t-il le sort de la Tchécoslovaquie? M. Macina
27/01/2006

26/01/06
(Update 18h 45)
 
Comme je le prévoyais ce matin, dans la première mouture de cet éditorial (1), le cauchemar s’est réalisé : le Hamas a remporté les élections par 76 sièges contre 43 pour le Fatah, sur les 132 que compte le parlement palestinien.
 
On peut, d’ores et déjà prédire que cette victoire du parti le plus radical auquel Israël ait jamais eu à faire face va terriblement compliquer l’état, déjà misérable, des relations politiques entre Israël et les dirigeants palestiniens.
 
M. Bush et d’autres dirigeants occidentaux ont beau faire montre de détermination et affirmer que les dirigeants du Hamas sont et resteront persona non grata, tant qu’ils n’auront pas renoncé à leur but affiché d’éliminer l’Etat d’Israël, ils ne pourront certainement pas maintenir cette position à partir du moment où les urnes auront parlé.
 
En effet, la reconnaissance des résultats d’une consultation électorale démocratiquement menée est un principe intangible des démocraties occidentales, et l’on voit mal les gouvernements étrangers refuser de reconnaître les élus du peuple palestinien, si infréquentables qu’ils leur apparaissent.
 
Il est donc à prévoir une situation politique chaotique, non seulement en Israël, mais également dans les ministères des affaires étrangères d’un grand nombre de pays occidentaux. En effet, à ma connaissance, une telle situation est inédite. Je veux parler de celle dans laquelle un pays est contraint de négocier avec un autre qui a juré sa destruction totale.
 
On peut s’attendre à un jeu machiavélique de la part des dirigeants du Hamas, qui souffleront le chaud et le froid, au gré de leur stratégie dont le but ultime n’est plus un mystère pour aucune personne de bonne foi.
 
Les optimistes ne craignent pas d’affirmer que l’entrée du Hamas en politique contraindra ce parti, s’il ne veut pas se discréditer aux yeux du monde, à négocier avec Israël.
 
Quand on se souvient de la manière dont le futur dévastateur de l’Europe et de son propre peuple, a accédé au poste de chancelier de l’Allemagne en remportant les élections le plus démocratiquement du monde, on peut avoir une idée de la nature de ces "négociations".
 
Et même s’il est vrai que l’histoire ne se répète pas à l’identique, un peuple qui a de la mémoire comme le nôtre, ne peut pas considérer comme "fantaisiste" ni même "improbable", la possibilité qu’Israël soit traité comme la Tchécoslovaquie, que les nations européennes pacifistes ont sacrifiée à l’ogre Hitler (2).
 
Le "droit au retour" des Palestiniens sera-t-il notre "question des Sudètes"? Machiavéliquement utilisé par des "jusqu’auboutistes" comme les dirigeants du Hamas, ce "gros mensonge" ne risque-t-il pas d’être avalé par des gouvernements, tétanisés à la seule pensée de s’opposer à leur opinion publique majoritairement "droitdel’hommiste", et prêts à signer un ultime abandon d’Israël, pour lequel j’ose forger le néologisme "Munichamas".
 
Menahem Macina
 
-----------------
 
(1) C’était mon cas. La première phrase de cet article portait alors : "Nous saurons bientôt qui l’a emporté aux élections palestiniennes. Les divers contacts que j’ai avec quelques relations sûres et bien informées semblent indiquer que le Hamas arrive en tête. Seul le pourcentage définitif n’est pas encore connu."
 
(2) Souvenons-nous de ces paroles d’Ariel Sharon, prononcées à Tel Aviv, le 4 octobre 2001. Il appelait les Occidentaux, et notamment les Etats-Unis, à ne pas "s’entendre avec les Arabes aux dépens d’Israël". Il demandait aux "démocraties occidentales, et en premier lieu [aux] dirigeants du monde libre, les Etats-Unis, [de] ne pas commettre à nouveau l’erreur terrible commise en 1938 lorsque les démocraties européennes ont sacrifié la Tchécoslovaquie pour une solution provisoire".
 
-----------------
 
Mis en ligne le 26 janvier 2006, par M. Macina, sur le site upjf.org