Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël (diabolisation d')

Se moquer d’un mourant? Excuses de "La Libre Belgique" pour une insulte envers Sharon
28/01/2006

Assaillie de nombreuses plaintes de lecteurs (dont la nôtre), suite à un article insultant envers Ariel Sharon, la Rédaction en chef de la "Libre Belgique" a publié, dans son édition imprimée du 19 janvier 2006, la mise au point qui suit. Preuve, s’il en était besoin, que la vigilance et la réactivité des lecteurs portent leurs fruits. Si regrettable qu’ait été le laxisme de la Rédaction qui a laissé passer un article aussi ignominieux, il faut savoir apprécier le fait qu’elle ait fait amende honorable publique. (Menahem Macina).
Voir notre réaction à l’article mis en cause : "La vulgarité c’est comme le mensonge: plus c’est gros, plus ça passe".
 
 
19 janvier 2006
 
Plusieurs lecteurs de "La Libre" ou visiteurs du site "lalibre.be" nous ont interpellés à propos d’un texte de Juan d’Oultremont (« On ne se moque pas des gros ! »), paru dans le cadre de la rubrique "La semaine infernale", du samedi 14 janvier.
« Les jeux de mots et la grossièreté gratuite de cet article me laissent pour le moins perplexe », nous écrit E. Banon, de Suisse, d’où il consulte régulièrement notre site. « Pour quelqu’un », ajoute-t-il, à propos de l’auteur, « qui prône le doute et le paradoxe, je le trouve plutôt pétris de certitudes et infatué de conformisme. »
D’autres sont plus violents :
« Je ne m’attendais pas à un tel tir relatif à un homme à la mort », déplore par courriel Daniele Nozice, qui s’indigne de cette tribune où « chacun peut exprimer sa haine et sa hargne contre un homme, fût-il Premier ministre démocratiquement élu. »
Ce qui a, en fait, particulièrement choqué plusieurs de nos lecteurs, c’est que ce texte s’attaque, avec des images jugées de très mauvais goût, à un homme luttant contre la mort, en mettant en exergue des caractéristiques physiques de cette personne (« une immense quantité de cholestérol »).
 
La charte éditoriale à laquelle se réfère la rédaction de "La Libre Belgique" nous interdit explicitement de telles attaques qui visent l’état d’une personne, et pas son action, privée ou publique. Même dans le contexte d’une rubrique spécifiquement marquée par une ironie mordante et par la dérision, ce texte n’aurait donc pas dû paraître dans nos colonnes.
 
Rappelons que les articles de cette rubrique, publiés dans le cadre d’un partenariat avec l’émission "La semaine infernale", diffusée sur la RTBF-radio, n’expriment pas le point de vue de "La Libre Belgique", pas davantage, d’ailleurs, que tous ceux que nous publions dans nos pages quotidiennes "Débats", ou encore que le courrier situé dans cette page "A vous".
 
« Pourquoi les publier alors, si vous n’en approuvez pas le contenu ? » nous interpellent certains. En créant, en 1999, cet espace de débats, nous voulions justement offrir à nos lecteurs des textes de réflexion, d’humeur ou d’opinion, qui débordent précisément du cadre de notre expression éditoriale propre, prise en charge quotidiennement par les membres de la rédaction.
 
Il s’agissait, et de très nombreux lecteurs nous disent régulièrement combien ils nous en savent gré, d’alimenter la réflexion, le débat, la contradiction, afin de permettre à chacun de nourrir sa propre opinion, qu’il soit proche de l’opinion exprimée ou qu’il y soit clairement hostile.
 
Ce débat – au sens premier du terme – est intellectuellement sain et démocratiquement tonifiant s’il demeure cependant dans certaines limites, dont celle du respect de la personne. Ces limites ont été dépassées dans le cas qui nous occupe. Nous nous en excusons et nous prenons des dispositions pour que de telles situations ne se produisent plus à l’avenir.
 
 
La Rédaction en chef
De la Libre Belgique
 
 
© La Libre Belgique
 
Mis en ligne le 27 janvier 2006, par M. Macina, sur le site upjf.org