Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Etats du monde
Etats-Unis

Critique américaine du parti pris anti-israélien de l’ONU
10/06/2005

10 Juin 2005

Arouts7 en français

www.a7fr.com/news.php?id=57712

Le parlement américain a exprimé ses critiques de l’attitude de l’ONU envers l’Etat hébreu. «Israël est isolé de manière permanente, sans cesse sommé de se justifier sur les moyens de défense utilisés pour protéger ses citoyens contre les attaques terroristes, sans que le terrorisme palestinien soit même pris en compte. Israël est le seul pays qui ne reçoive pas de siège au Conseil de Sécurité, ni une fonction liée aux droits de l’homme», est-il stipulé dans la décision entérinée, hier, à Washington.

La Commission des lois du parlement américain a proposé une série de réformes à présenter à l’ONU. Les Etats-Unis menacent de geler leur financement à l’organisation internationale si celle-ci ne prend pas en compte les exigences de Washington. Sur les 70 pages que compte la proposition de loi, seul un chapitre concerne Israël, mais le soutien américain qui y est exprimé est important.

Dans les deux mois qui suivent le vote de cette loi, l’ONU devra assurer un équilibre entre Israël et les Palestiniens et annuler la pléthore d’organismes émanant des Nations-Unies, qui assurent un soutien aux seuls Palestiniens. Les parlementaires américains soulignent que quatre organismes sont consacrés aux Palestiniens : le département des Nations-Unies pour les droits des Palestiniens ; la Commission pour les droits inaliénables du peuple palestinien ; les bureaux du coordinateur spécial de l’ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient et du représentant personnel auprès de l’OLP et de l’AP ; enfin, l’organisation internationale pour la question palestinienne.

Le Président américain devrait donner l’ordre à l’ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’ONU d’exiger la mise en œuvre des réformes incluses dans la nouvelle loi. Les parlementaires ont chargé le Contrôleur du Congrès – un auditeur indépendant, à l’instar du Contrôleur de l’Etat en Israël - de veiller à l’application des dispositions entérinées par le parlement.

AY

Arouts7 en français.


Mis en ligne le 10 juin 2005, par M. Macina, sur le site www.upjf.org.