Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes
Menahem Macina

Hasard ou réminiscence ? Le pas de l’oie versions palestinienne et hezbollienne, M. Macina
15/05/2006

 
Le salut de membres de la police palestiniennne, bras levé et main tendue,
au cours d’une cérémonie de collation de grades à Jénine (Cisjordanie), le 9 mai 2006.
 
Moi : Ce n’est donc pas un salut nazi ?
 
Mon voisin palestinophile : Bien sûr que non ! D’ailleurs les enfants des mouvements de jeunesse du Hezbollah ont le même.
 

Moi (sarcastique) : En effet, les chers petits ! Qu’ont-ils à voir avec des brutes nazies !

Lui : Les jeunes volontaires iraniens utilisent le même symbole.


- Moi (goguenard) : Vous me rassurez…
 
Et je solilogue intérieurement : Cette belle âme sait-elle que le bandeau qu’arborent ces jeunes est celui des volontaires au suicide (pardon, au "martyre") pour Allah, avec pour cible privilégiée des civils, parmi lesquels ils s’engagent à semer mort et mutilation ? Autrement dit, est-il incroyablement naïf, indécrottablement bête, ou perversement cynique ?
 
Je sais qu’il ne faut pas trop pousser les analogies, surtout en matière de symboles militaires. Mais, tout de même, à voir défiler les troupes palestiniennes dans un lancer alternatif de jambe presque à l’horizontale, on ne peut s’empêcher de se souvenir d’un certain « pas de l’oie »...

 
et de sentir un drôle de frisson mémorial vous parcourir l’échine…
 
Il est des "hasards" qui ont le mauvais goût d’éveiller de tragiques réminiscences...
 
 
Menahem Macina
 
 
© upjf.org
 
Mis en ligne le 15 mai 2006, par M. Macina, sur le site upjf.org