Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Conflits, terrorisme, oppression, etc.
Terrorisme

Attentat de Dahab, bilan revu à la baisse : 23 morts, 60 blessés
26/04/2006

25/04/06

Extraits de dépêches d’agences de presse

Plus d’une vingtaine de personnes... ont été tuées lundi soir dans le triple attentat qui a frappé la station balnéaire de Dahab dans le Sinaï égyptien.

Cette attaque, qui a également fait plus de soixante blessés... frappe ce haut lieu du tourisme national pour la troisième fois en moins de 18 mois.

..............................

Le ministère égyptien de l’intérieur a publié dans la nuit un bilan officiel: vingt Egyptiens et trois étrangers, dont un bébé allemand, ont été tués dans ce triple attentat.

Par ailleurs, soixante-deux personnes - 42 Egyptiens et 20 étrangers - ont été blessés. Les services de secours avaient auparavant évoqué trente morts.

Trois bombes

Les attentats, perpétrés vers 19h 15 locales, ont visé deux restaurants, Nelson et Alaeddine, et le supermarché Ghazala, dans la station balnéaire située dans le sud-est du Sinaï, très fréquentée lors de ce long week-end, férié pour les Pâques coptes et la fête égyptienne du printemps de Cham al-Nassim.

Mardi est également un jour férié qui commémore la récupération officielle, le 25 avril 1982, par l’Egypte, du Sinaï, jadis occupé par Israël. De nombreux touristes étrangers se trouvaient également sur les lieux au moment des attentats.

L’Egypte a aussitôt bouclé ses frontières avec Israël, pour «empêcher la fuite d’éventuels suspects».

Cette fermeture est intervenue alors que des touristes israéliens tentaient de rentrer chez eux. Quelque 20.000 d’entre eux étaient arrivés ces derniers jours dans le Sinaï, en dépit des avertissements lancés par les autorités de l’Etat hébreu qui craignaient une «attaque terroriste».

Condamnation unanime

Pour le président égyptien Hosni Moubarak, «les responsables de cet acte terroriste hideux doivent être pourchassés et punis conformément à la loi». De Londres à Ottawa et de Jérusalem à Tripoli, la communauté internationale a condamné les attaques.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a dénoncé «un acte criminel qui frappe aveuglément des civils et qui est tout à fait contraire à notre religion».

Le Hamas, désormais au pouvoir en Palestine, condamne également cet attentat, et c’est une première. «Notre gouvernement condamne fermement cet acte criminel qui bafoue notre foi, ébranle la sécurité nationale palestinienne et joue contre les intérêts arabes», a dit dès lundi soir Ghazi Hamad, porte-parole du gouvernement du Hamas.

Quant au président américain George W. Bush, il a évoqué un «acte de haine» et promis de continuer à traquer les terroristes.

Pour mémoire, Dahab fait partie d’une région touristique comprenant Charm el-Cheikh et Sainte-Catherine dans le Sinaï.

Ces stations balnéaires n’ont pas été épargnées par la violence. En juillet 2005, un attentat suicide causait la mort de plus de 70 personnes à Charm el- Cheikh. En octobre 2004, 34 personnes avaient, quant à elles, perdu la vie à Taba (1).

Swissinfo et les agences

-------------------

(1) Rappel :

- Le 17 novembre 1997, 62 touristes... sont fauchés par un commando dans le temple d’Hatchepsout à Louxor. Six de leurs agresseurs sont abattus par les forces de l’ordre.

- Le 7 octobre 2004, une série d’attentats à la voiture et au camion piégés fait 34 morts dans des stations balnéaires du Sinaï, prisées des touristes israéliens. La plupart des morts et des blessés sont recensés à l’hôtel Hilton de Taba. Il n’y a pas de victime suisse.

- Le 23 juillet 2005, deux voitures et une valise piégées explosent dans des hôtels et des commerces de Charm-el-Cheikh, toujours dans le Sinaï, faisant 64 morts et plus de 200 blessés, dont de nombreux étrangers.

-------------------
 

Commentaires de la presse égyptienne, mardi 25 avril, sur le triple attentat commis dans la station balnéaire de Dahab.

"Trois terroristes du groupe responsable des précédents attentats, nommément Nasr Khamis al-Milahi, Eid Salama al-Taraoui et Mohammad Abdallah Abou Girgir (...) faisant partie d’Al-Tawhid wal Jihad, ont reconnu lors de leur interrogatoire qu’ils cherchaient à frapper les zones touristiques du sud du Sinaï", ajoute Al Ahram. "Peut-être s’agit-il d’une réaction à ce qui se passe en Irak et dans les territoires palestiniens", dit-il.

De son côté, le journal gouvernemental Al Goumhouria a affirmé que "le groupe Al-Tawhid wal Jihad, responsable de l’attentat de Charm el-Cheikh, est derrière le crime haineux" de Dahab.

Un groupe portant ce nom et se réclamant d’Oussama Ben Laden et de son bras droit Ayman Zawahiri, avait revendiqué, l’été dernier, les attaques de Taba et Charm el-Cheikh, alors que les autorités les imputaient encore à un groupe de bédouins du Sinaï.

-------------------

Mis en ligne le 25 avril 2006, par M. Macina, sur le site upjf.org