Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes
Menahem Macina

La "roquette artisanale", une litote qui tue, M. Macina
22/07/2005

On connaît le discours perversement conciliateur : l’activiste tue, certes, mais c’est parce qu’il est désespéré. Pour ces activistes de la litote, la "roquette artisanale", c’est l’arme du pauvre... inoffensive, ou presque.
21/07/05
 
A la liste des litotes (atténuations littéraires), en tête de laquelle caracole, grand vainqueur, le label d’"activiste palestinien", grossière feuille de vigne qui cache mal la dépravation du violeur meurtrier de vies innocentes, il faut désormais ajouter l’outsider qui remonte de jour en jour son handicap dans cette course à la mort et à l’horreur, j’ai nommé la "roquette artisanale".
 
Le mot roquette, synonyme de fusée, ou missile, est banal, certes, mais il appartient clairement à l’arsenal de la guerre et ne peut être confondu avec celui de "lance-pierre", par exemple. Et pourtant, les défenseurs des assassins et des fanatiques, ont réussi le tour de force de lui faire une réputation inoffensive en l’atténuant par l’adjectif "artisanal". Cet adjectif, en effet, connote l’amateurisme, dans ce contexte, ce qui permet aux naïfs – ou à celles et ceux que cette atténuation arrange – de se convaincre et de convaincre le plus de monde possible que ce type d’armes et uniquement démonstratif et surtout pas meurtrier. Les lecteurs jugeront de la pertinence éventuelle de cette appréciation, à la lumière du cliché ci-dessous.
 

Terroristes du Hamas (cf. L’écusson de cette organisation, en haut du cliché),
posant près de leurs engins de mort "artisanaux"
 
- Elles tombent presque toujours dans les champs vos soi-disant roquettes, m’a lancé, l’autre jour, goguenard et hargneux, un voisin qui hait cordialement les Israéliens et n’évite les propos à relents antisémites qu’en ma présence, car il craint mes réactions. Et il a raison.
 
S’il était le seul de son espèce, je traiterais son verbiage avec l’indifférence méprisante qu’il mérite. Mais ce n’est pas le cas. "Artisanal" marche à grands pas sur les traces d’"Activiste". Comme les ’activistes’ islamiques, qui ont massacré 56 civils à Londres, récemment, dont 13 dans un autobus, dont ce qu’on voit dans le cliché ci-dessous évoque le sinistre souvenir de ce qui est arrivé à trop de véhicules de transports publics, en Israël.
 
 
On connaît le discours perversement conciliateur : l’activiste tue, certes, mais c’est parce qu’il est désespéré. Face à des Etats puissants, comme l’Angleterre et les Etats-Unis. Ou face à l’Etat usurpateur des «descendants des singes et des porcs», l’Israël casqué botté, prédateur de la Palestine arabe, qui lance ses chars et ses automitrailleuses contre de pauvres civils palestiniens "ordinairement" désarmés. Comment voulez-vous qu’ils se défendent dans ce rapport de forces, scandaleusement inégal ? On comprend qu’ils tuent des Israéliens...
 
Fin de l’apologie dévoyée des militants droits-de-l’hommisme, atteints de philo-palestinisme aigu.
 
- Moi, à un israélophobe : Ils assassinent surtout des civils !
- L’israélophobe : Ce sont des militaires en civil, qui sont mobilisables en un clin d’œil et ont souvent leur arme chez eux, voire sur eux !
- Moi : Ils assassinent aussi des femmes !
- L’israélophobe : Elles vont à l’armée, tout comme les hommes !
- Moi : Et les vieillards ? Ils sont à l’armée, eux ?
- L’israélophobe : Presque tous en ont fait partie, et ils ont encore des réflexes redoutables !
- Et les enfants, ils vont à l’armée ?
- Ils iront, vous le savez bien; d’ailleurs, regardez-les : ils ont déjà l’arrogance et la haine de leurs aînés envers les Arabes !
 
Bon, j’admets qu’il s’agit là un cas pathologique et qu’il ne faut pas généraliser.
 
Il reste que la «roquette artisanale» ne fait de problème à personne, ou presque.
 
A cause de la litote !
 
Pourtant, litote ou pas, l’Artisanale cause de terribles dégâts. Jugez plutôt :
 
 
Véranda dévastée par une ’litote’ explosive
 
Elle tue aussi. Oh ! certes, pas des centaines de gens ; mais elle a fauché plus d’une dizaine de civils innocents et rendu invalides des dizaines d’autres. N’est-ce pas suffisant pour cesser d’en faire une litote ?
 
Je ne retiendrai qu’un exemple, parmi d’autres, parce qu’il est récent, et qu’il vient de mettre brutalement et cruellement fin à une jeune vie.
 
 
Le 14 juillet, Dana Galkowixz z"l, 22 ans,
du kibboutz Bror Haïl,
étudiante en sciences de la Communication
au Collège Sapir, voisin du Kibboutz,
était rentrée au domicile de son ami, Amir Ragolsky,
qu’elle projetait d’épouser prochainement.
Elle se reposait dans la véranda (voir cliché ci-dessus),
quand la "roquette artisanale"
traversa le toit de la demeure
et explosa près de la jeune fille, la tuant sur le coup.
Seuls celles ou ceux qui ont recueilli ses restes
peuvent dire ce qu’il restait de ce sourire...
 
 
 
Alors, de grâce, belles âmes philo-palestiniennes,
flagorneuses de terroristes barbares,
épargnez-moi vos litotes impudiques
 
et ne me parlez plus de "roquettes artisanales".
 
Menahem Macina
 
© M. Macina et upjf.org
 
Mis en ligne le 21 juillet 2005, par M. Macina, sur le site upjf.org