Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Jérusalem

Jérusalem en chiffres, Institut de Jérusalem d’Etudes sur Israël
25/05/2006

23/05/06
 
Rédaction du site "Un écho d’Israël".
 

A l’occasion du jour de Jérusalem, qui commémore la réunification de la ville sainte lors de la Guerre des Six Jours, en 1967, l’Institut de Jérusalem d’Etudes sur Israël publie les données suivantes :
 
Populations : Jérusalem est la première ville d’Israël, avec 719 500 habitants ; en 1948, elle en comptait 84 000. Un Israélien sur dix habite dans la Ville Sainte, dont la superficie est de 126, 3 Km2.
 
Le nombre de Juifs est stable depuis deux ans et constitue 66% de l’ensemble de la population de la ville. En 1967, lors de la réunification de Jérusalem, les Juifs constituaient 74% de l’ensemble des habitants. De 28% en 1967, le pourcentage de Palestiniens de la partie orientale de Jérusalem est passé à 34% en 2005. Au cours de cette même période, la population de la Ville Sainte a augmenté de 170%, alors qu’en Israël, la population a augmenté de 147%.
 
Natalité : Jérusalem est la ville la plus jeune d’Israël, puisque 54% de ses habitants ont moins de 24 ans. 43, 3% ont moins de 19 ans. Les taux de natalité, particulièrement élevés chez les Juifs religieux et les musulmans, expliquent ce phénomène. En 2005, il y a eu 19 324 nouveau-nés dans la Ville Sainte, dont deux tiers de Juifs et un tiers d’Arabes.
 
Religion : 65% des habitants de la ville sont Juifs, 32% sont musulmans, et 2% sont chrétiens. En 2000, on comptait à Jérusalem 1204 synagogues, 73 mosquées et 158 églises. Depuis, aucun nouveau recensement n’a été fait.
 
La banlieue de Jérusalem : Dans les implantations qui entourent Jérusalem vivent près de 105 000 Juifs. Les grandes localités sont Maalé Adoumin, où l’on dénombre 30 000 habitants, Beitar Illit, 27 000, et Guivat Zeev, 10 700.

Il faut encore ajouter d’autres localités comme Mevasseret Tsion, Abou Gosh ou Motza, qui ne sont pas dans les Territoires et qui constituent aussi la banlieue de Jérusalem, avec près de 120 000 habitants.
 
Le retour des touristes : En 2005, le nombre de touristes venus visiter Jérusalem a fortement augmenté. Le nombre de nuits dans les hôtels est passé de 1 981 000, en 2004, à 2 930 100, en 2005, soit une augmentation de 48%.

La tendance se confirme en 2006, la Ville Sainte affiche une hausse de 50% de visiteurs depuis le début du mois de mai 2006, par rapport à l’année dernière à la même époque.
 
Si les touristes et pèlerins considèrent de loin que la Vieille Ville de Jérusalem est l’emblème de la cité, les Israéliens, quant à eux, sont 37% à considérer le musée de Yad Vashem comme le lieu le plus symbolique de la ville, 20% d’entre eux considèrent que c’est le marché Mahané Yehouda, 12% ont choisi le musée d’Israël et 9%, le mont Herzl.
 
 
© Un écho d’Israël
 
Mis en ligne le 25 mai 2006, par M. Macina, sur le site upjf.org