Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Mouvements d'idées, Groupes d'influence, etc.

Qu’est devenu le Mvt Ctre le Racisme et Pr l’Amitié entre les Peuples
05/11/2003

Titre complet : "Mais qu’est devenu le Mouvement Contre le Racisme et Pour l’Amitié entre les Peuples ?"

LETTRE OUVERTE À MONSIEUR MOULOUD AOUNIT, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU MRAP

par Kébir JBIL

9 septembre 2003,

Nous empruntons le texte qui suit au site MMLF (Mouvement des Maghrébins Laïcs de France). Nous ne pouvons que féliciter son auteur pour sa lucidité et son courage. Il sera intéressant de consulter, sur ce site, les réactions de certains lecteurs. Voir: mmlf.webdynamit.net/spip/article.php3?id_article=41]

La lecture de votre dernier rapport intitulé "La naissance d’une nouvelle extrême droite sur Internet", suscite beaucoup de questions quant aux objectifs réellement visés par ce travail. En tant qu’Arabe, vivant en France, et largement engagé dans le combat des racismes, et de l’antisémitisme, j’ai constaté une franche orientation de votre étude, omettant de signaler le racisme et l’antisémitisme arabes, largement diffusés sur la Toile.


Redéfinition du racisme

Le MRAP est censé lutter contre le racisme, qu’il soit dirigé contre les Arabes, les Juifs, les Français, les Américains, etc. Nous nous sommes habitués, depuis quelques années, à voir toutes ces organisations se concentrer exclusivement - à quelques rares exceptions près - sur le racisme à l’encontre des Arabes. Ce rapport ouvre une nouvelle voie, qui consiste, d’une part, à exclure l’antisémitisme du combat, et, d’autre part, à exploiter le créneau religieux musulman. En effet, dès l’introduction, le ton est donné : les individus regroupés dans cette nébuleuse de sites Internet étaient à la fois marqués d’un point idéologique commun (violemment anti-Musulmans et anti-Arabes), mais […] avaient, en outre, la particularité de former deux groupes idéologiques distincts : d’un côté des extrémistes juifs, et de l’autre des extrémistes chrétiens. Le champ d’expression du racisme est ainsi présenté comme une opposition entre deux pôles, les agresseurs, incarnés par les extrémistes juifs et chrétiens, et les victimes de cette forme nouvelle de racisme meurtrier.

Le racisme est donc redéfini comme une spécificité de groupes à identité judéo-chrétienne, et subi par les Musulmans et les Arabes qui, si l’on en croit le MRAP, ne tiennent pas de propos racistes, xénophobes ni antisémites. Remarquons que les personnes issues de culture musulmane et non arabe ne semblent pas être victimes de racisme, je pense, par exemple, aux Turcs et Kurdes laïques - étonnant, non ?


Les arabes ne sont ni racistes, ni antisémites

Le rapport alimente le tabou dont on a parlé plus haut, et qui consiste essentiellement à ne jamais critiquer l’Arabe, et à le défendre envers et contre tout. Les actions menées par le MRAP, dans le cadre du combat de l’antisémitisme, de l’antisionisme et du négationnisme sont louables, et on ne peut que les encourager à poursuivre dans cette voie. Cependant, on peut remarquer que, parmi les individus poursuivis et cités, un seul porte un nom à consonance arabe, Ahmed Rami, violemment écarté de la «communauté», en le qualifiant d’extrémiste : En effet, le site abbc.com, tenu par Ahmed Rami, un extrémisme se réclamant de l’Islam… [1]. Les Arabes étant écartés de la liste des méchants, les racistes, négationnistes, antisémites, et anti-sionistes ne peuvent être que les autres. De plus, le fait d’utiliser l’argument de l’Islam pour disqualifier Ahmed Rami, démontre que la religion tient une part importante dans les décisions d’action du MRAP, censé être une organisation laïque. Cependant, si le MRAP s’engage dans le combat contre l’extrémisme musulman, je lui suggère de s’intéresser au cas de Mustapha Lounès, Président de l’association Vigilance Républicaine, Président du parti Union pour la Cohésion Nationale, franchement anti-israélien, ainsi qu’au cas de Mohamed Latrèche (voir plus loin).


La vraie nouvelle extrême droite

En réalité, les Musulmans et les Arabes ne sont pas moins racistes que les autres. De nombreux saccages de synagogues, ou des violences physiques à l’encontre de Juifs ou de Français sont commis par des Arabes. Le problème est la chape de plomb qui empêche les pouvoirs publics de dénoncer le phénomène, de crainte d’offenser toute une communauté. [En milieu] arabe, on accepte d’en parler en cercle restreint - entre Arabes -, mais la règle est d’éviter le sujet à l’extérieur de la «communauté».

D’autre part, les Musulmans et les Arabes ne forment pas un groupe au-dessus de tout soupçon, dans lequel les individus seraient parfaitement irréprochables. Il est statistiquement impossible que le racisme ne touche pas cette population. Le rapport pèche, une seconde fois, en omettant de traiter le racisme commis par les Musulmans et les Arabes, et en prenant la défense du site Oumma.com. [Ce dernier], présenté dans le rapport comme un portail musulman francophone, est en réalité l’espace de rencontre entre islamistes et fondamentalistes. Il est connu pour ses propos antisémites, antisionistes, anti-laïques, anti-républicains, etc. Sur son forum, on trouve, par exemple, des appels déguisés au meurtre, comme cette phrase : C’est triste à dire, mais je crois que pour certaines des personnes - Arabes de Service, des Alibis, Kaci, Boutih, Cherifi Nacera, BOUBAKEUR - citées plus haut, il va falloir commencer à utiliser le terme tabou d’APOSTASIE, même si c’est un terme lourd de sens et surtout d’implications. Pourtant on en est là. [2]

D’autres sites Web nous montreraient que les intégristes musulmans sont prêts à s’allier à l’extrême droite, à l’instar de Latrèche, Président du Parti des Musulmans de France, qui fréquente Hervé Van Laethem, le chef de "Nation", un parti d’extrême droite dont la direction est poursuivie devant les tribunaux pour racisme… anti-Arabe notamment ! [3] Latrèche organise des manifestations anti-israéliennes auxquelles participent des membres du Hezbollah et dans lesquelles on brûle le drapeau israélien, aux cris de «A mort les Juifs !».

S’il fallait définir une nouvelle extrême droite, il faudrait nécessairement tenir compte des groupes islamistes, fascinés par l’extrême droite «classique», dans laquelle ils trouvent une alliée, et qui constitue la troisième force extrémiste. Il est d’ailleurs fort probable qu’un jeu de séduction entre ces différents courants se mette en place, en prévision des élections de 2004.


Conclusion

Ce rapport affiche, sans ambiguïté, les nouvelles orientations du MRAP, basées sur deux principes :

- Les coupables du racisme sont des groupes d’identité judéo-chrétienne, et les victimes sont les Arabes et les Musulmans.
- Les Arabes sont assimilés à des Musulmans, et vice-versa.

L’application de ces deux principes explique l’absence de référence à des sites ou à des individus musulmans, ou d’origine arabe, racistes, antisémites, négationnistes…

Si la communauté juive se fâche, à la lecture de cette étude, ce sera à juste titre, car l’objectif de ce rapport est clair. Il s’agit de victimiser les Arabes et les Musulmans et de stigmatiser les Juifs et les Chrétiens. Le Mouvement Contre le Racisme et Pour l’Amitié entre les Peuples crée ainsi la zizanie entre les peuples.

--------------------

[1] Rapport du MRAP, Conclusion, page 93.
[2] Le texte intégral se trouve sur www.lepingleur.fr.st
[3] Hervé Van Laethem est ancien membre du "Vlaams militante Orde", et ancien dirigeant du groupe néonazi "L’Assaut". Source : www.resistance.be