Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël (diabolisation d')

Israël défend ses citoyens (Ambassade d’Israël, Belgique, Luxembourg)
14/06/2006

Communiqué du service d’information de l’Ambassade d’Israël en Belgique et au Luxembourg *
 
 
En vertu du droit international, Israël a non seulement le droit, mais également l’obligation de défendre ses citoyens.
 
Nous déplorons toute perte de vies humaines lors des opérations militaires destinées à protéger notre population contre la menace terroriste à laquelle elle continue d’être malheureusement exposée. Les civils palestiniens ne constituent certainement pas une cible, et les pertes civiles palestiniennes résultent du fait que les terroristes opèrent sciemment à partir de zones à forte densité de population.
 
Israël note, malgré l’évacuation de la Bande de Gaza l’année dernière, une escalade inquiétante de la terreur contre son territoire, qui se traduit non seulement par une augmentation des tentatives d’attentats-suicide, mais aussi par des tirs incessants de roquettes Kassam et récemment de type Katioucha, à portée plus longue et plus précise. Ces tirs se font de plus en plus intenses, ces dernières semaines, et prennent en otage la population des villes et des kibboutzim dans le Néguev.
 
En dépit de ces menaces et de la nette détérioration de sa situation sécuritaire, Israël a répété vouloir privilégier une solution négociée, sur la base de la « feuille de route » qui fixe clairement la cessation de la terreur comme premier étape de son application.
 
Israël est prêt à négocier avec tout partenaire palestinien qui renonce au terrorisme, qui reconnaît son existence et s’engage à respecter les accords conclus. A cet effet, il est important de rappeler que le gouvernement Hamas, fidèle à sa Charte, refuse de reconnaître Israël, d’entamer un dialogue politique, de renoncer à la terreur et de respecter ces accords. Par conséquent, le Hamas rejette une solution de deux Etats, préconisée par la communauté internationale et dont le principe est accepté par Israël.
 
D’autre part, Israël assiste, avec inquiétude, à la détérioration des conditions humanitaires de la population palestinienne. Israël a proposé une aide importante par le biais d’organisations internationales en vue d’améliorer ces conditions, mais le Hamas, apparemment peu soucieux des conditions de vie de sa propre population,  rejette tout mécanisme de contrôle sur l’affectation de cette aide.
 
Tant que la population civile israélienne restera la cible des terroristes, Israël ne pourra que défendre ses citoyens. Israël ne vise jamais volontairement des civils palestiniens, mais du fait que les lanceurs de roquettes choisissent de tirer à partir de zones peuplées, des drames, tel celui du 13 juin, sont inévitables. Israël regrette les morts civiles consécutives à la frappe contre la camionnette du Jihad Islamique, qui s’apprêtait à viser Ashkelon. Quant aux conclusions de l’enquête menée après le drame survenu sur la plage de Gaza le 9 juin, elles démontrent qu’Israël n’est pas impliqué. La manipulation cynique des images d’une malheureuse enfant pleurant la mort de sa famille n’a eu d’autre objectif que de jeter une fois encore l’opprobre sur Israël.
 
 
Service d’Information
Ambassade d’Israël en Belgique et au Luxembourg
www.ambisrael.be
 
Si vous désirez vous inscrire à notre lettre d’information envoyez un courriel avec le titre "inscription" à israelinfo@brussels.mfa.gov.il.
 
* Voir également, sur notre site, les textes suivants :
 
La calomnie de Gaza Beach, HonestReporting
Drame de Gaza: selon l’AFP et l’Ambassade israélienne, Israël ne serait pas responsable
Morts de la plage de Gaza: Une vidéo palestinienne truquée, I. Marcus & B. Crook
Mélodrame et cynisme sont les deux mamelles de la propagande de l’AP, M. Macina
Gaza: bavure israélienne ou dissimulation palestinienne de preuves ?
La redoutable force de frappe médiatique des Palestiniens, Menahem Macina