Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Droits humains, racisme, antisémitisme, etc.
Antisémitisme
Antisémitisme arabo-musulman

Selon un député arabe israélien, Sharon est "le boucher du peuple palestinien"
12/01/2006

Pour mémoire, c’est loin d’être la première fois qu’un député arabe au Parlement israélien se permet des propos grossiers d’une telle violence. Il peut le faire sans coup férir. Certes, il arrive que les fauteurs de tels troubles soient expulsés de la séance, comme cela se pratique dans bien d’autres pays. Mais Dahamshe sait pertinemment que son immunité parlementaire ne lui sera pas enlevée et qu’il ne sera pas exclu du Parlement, car Israël aurait trop à y perdre, et la mesure mettrait, bien entendu, le monde à feu et à sang. Israël est pris au piège de sa démocratie, dans un combat inégal où l’un des protagonistes agit selon le droit, tandis que l’autre utilise toutes les facultés que lui confère sa position de député, garantie par la Constitution israélienne, pour diffamer, insulter, et inciter à la haine et au mépris du peuple israélien et de ses représentants démocratiquement élus. Et, au risque d’indisposer certains internautes qui n’ont pas la foi, je dirais que cette situation surréaliste est la réplique humaine et politique du combat qui fait rage, depuis la création du monde, entre Dieu et le Satan. Les armes de Dieu sont la vérité et la miséricorde, celles du Satan sont le mensonge éhonté et la haine. Mais nous savons, sur la foi des Ecritures et de notre Tradition qu’en définitive, c’est Dieu qui l’emportera et qu’Israël sera sauvé. (Menahem Macina).

Bulletin de Palestinian Media Watch

Publié en anglais le 9 janvier 2006

Pour contacter PMW, cliquez ici

Le Député arabe de la Knesset, Dahamshe :
Sharon est "le boucher du peuple
palestinien... un criminel... qui
baigne dans le sang palestinien."


Par Itamar Marcus et Barbara Crook

(Traduction H.K-L.)

Alors que le Premier ministre israélien, Ariel Sharon, après avoir eu une crise cardiaque massive, est inconscient, un membre arabe du Parlement israélien, Abd’ Al-Malik Dahamshe, a décrit Ariel Sharon avec haine, le qualifiant de « boucher du peuple palestinien », « criminel » et l’a accusé dêtre un homme qui « baigne dans le sang palestinien ».

Ces déclarations ont été émises lors d’une session de ’questions / réponses’ sur le portail Internet, Islam Online. Le nom de la session était ’L’avenir du Moyen-Orient sans Ariel Sharon?’, session ouverte en raison du fait que nombreux sont ceux qui estiment que la carrière politique d’Ariel Sharon est terminée.

Il est intéressant de noter que, dans une autre question, un participant égyptien a fait allusion au mythe séculaire d’une pseudo-conspiration sioniste. En effet, Les Protocoles des Sages de Sion, sont considérés depuis longtemps comme diffamatoires, en Occident. Cette question est à relever car elle montre que ces mensonges sont largement acceptés en raison d’une incitation et d’une propagande constantes.

Vous trouverez ci-dessous la transcription de la première question.

Question :

« D’abord, la fin de Sharon ne devrait pas concerner les musulmans. Cet homme a été un boucher et il a appartenu à un Etat qui n’existera pas d’ici 50 ans. En partie parce que la population musulmane, qui dispose d’un passeport israélien, augmente. Si Israël est une véritable démocratie, alors, sur le plan démographique, les musulmans seront plus nombreux que les Juifs un jour et pourraient alors se débarrasser du régime sioniste [sic] simplement en votant. Ma question est la suivante : au fur et à mesure que la population musulmane augmente, à l’intérieur d’Israël, la Knesset changera-t-elle sa vision des choses ? »

MK Abd’ Al-Malik Dahamshe :

« J’ai eu l’honneur d’entrer à la Knesset grâce à la Liste Arabe Unie et d’y être depuis 1996 [sic]. Et, depuis lors, j’ai établi moi-même, avec d’autres musulmans, une mosquée à l’intérieur de la Knesset, et je l’ai appelée la Mosquée du Droit. Mes premiers mots à la Knesset ont été " au nom d’Allah ". Et j’ai parlé en arabe, et je parle en arabe au moins une fois par semaine. Bien entendu cela n’a pas été bien accueilli par nombre de membres juifs de la Knesset. Ils voulaient que la Knesset n’ait pas de mosquée et pas de langue arabe, étant donné que se sont écoulées des dizaines d’années avant que je représente le Mouvement Islamique à la Knesset, appliquant en réalité son slogan : "nous sommes plus capables de servir notre peuple que cette minorité nationale palestinienne qui vit dans ses bourgs et villes dans les territoires palestiniens qui font aujourd’hui partie d’Israël, après que ce pays ait été établi en 1948. Qui donc la mort de Sharon devrait-elle préoccuper ? Oui, Sharon est mort et a été oublié, même s’il n’a pas encore été enterré. Sharon est en train de passer ses derniers jours sur terre, et il n’aura aucun rôle politique après sa maladie, étant donné que les médecins le maintiennent dans un état végétatif et qu’il vit grâce à des machines [sic].

J’étais l’un des députés Ies plus hostiles à Ariel Sharon au Parlement et je n’ai jamais eu peur de le décrire comme le boucher du peuple palestinien et de dire que c’est un criminel qui a tué des centaines de Palestiniens et d’Arabes, notamment des prisonniers égyptiens et Sabra et Shateela [sic]. Je le lui ai dit personnellement, le jour où il a dit qu’il [sic] ne va pas relâcher des prisonniers palestiniens parce qu’ils ont du sang sur les mains, je lui ai dit: ’comment osez-vous faire cela alors que vous baignez dans le sang palestinien [sic], et vous voilà Premier ministre. Je lui ai également conseillé d’aller au diable et de laisser ses responsabilités à quelqu’un d’autre s’il ne met pas fin au bain de sang et ne donne aux deux peuples la chance de sortir du cycle de la violence...

Et lorsque Sharon est venu au Parlement et qu’il voulait se retirer de Gaza et démanteler ses implantations, ainsi que certaines implantations du nord de la Cisjordanie, j’ai déclaré ce qu’était ma position et celle de la Liste Arabe Unie, à savoir que nous ne nous élèverions pas contre un retrait. Alors que d’autres partis arabes au Parlement se sont opposés au projet de désengagement... j’ai dit à mes collègues arabes que c’était un événement historique que cette destruction des implantations par Sharon lui-même, qui est le seul qui en soit capable, et que tout cela arriverait selon un calendrier précis...

Qui devrait s’inquiéter de perdre [sic] Sharon? C’est le peuple israélien et la politique israélienne [sic] qui ressemblent à des enfants qui ont perdu leur père. Pour les Palestiniens, je ne m’inquiète pas de la présence ou de l’absence de Sharon, ce qui m’inquiète, c’est le chaos dans les Territoires palestiniens. Cela fait des années que les Palestiniens se battent, ils l’ont fait pendant deux Intifadas, et, pendant tout ce temps, ils ont maintenu leur unité nationale, détruisant les rêves de Sharon, le héros israélien qu’Israël a vu très largement comme étant le seul qui ait été capable de maintenir la sécurité pour Israël, et comme les autres dirigeants israéliens. Parce que Sharon a gagné maintes guerres, il a convaincu son peuple qu’il peut leur apporter la sécurité. Il a demandé 100 jours pour apporter la sécurité à Israël, beaucoup plus de temps lui a été donné et finalement il est venu à la Knesset dire que le conflit avec les Palestiniens ne peut être résolu uniquement par des moyens militaires mais en utilisant aussi d’autres moyens...

Grâce à sa fermeté et à sa tolérance, le peuple palestinien a pu supporter la violence sharonienne pendant les nombreuses années au cours desquelles Sharon a fait montre d’une violence sans limites à l’encontre de gens innocents et de leurs dirigeants. Il a détruit [sic] des villes et déraciné des arbres pendant que monde entier [sic] regardait en silence, de Washington et de la plupart des pays européens, et même arabes, qui ont même cessé de condamner les crimes de guerre sharoniens perpétrés contre les Palestiniens...

Pour le peuple palestinien il vaut mieux pour être [sic] unifié contre les menaces extérieures. Nous devrions nous reconstruire de l’intérieur et nous ne devrions pas nous inquiéter de ce qui peut venir de l’extérieur ... parce que si nous sommes forts de l’intérieur nous pourrons affronter n’importe quel type de danger.»

[Islam Online, 6 janvier 2006]


N’hésitez pas à transmttre ce Buletin, en mentionnant Palestinian Media Watch


Pour apporter votre soutien à PMW, Observatoire des Media palestinens en faisant un don par carte de crédit, chèque ou virement


Pour s’ABONNER aux bulletins de PMW,
envoyez un e-mail à pmw@pmw.org.il avec "ABONNEMENT EN FRANCAIS" dans la ligne OBJET.

Pour se DESABONNER,
envoyer un e-mail à pmw@pmw.org.il avec "DESABONNEMENT" dans la ligne OBJET.


Pour voir les archives vidéo de PMW

 

INCITATION AU MARTYRE DES ENFANTS SHAHADA

INICITER A LA HAINE EN MUSIQUE

IDEOLOGIE DE L’AP : ENFANTS COMBATTANTS

ISRAEL N’A PAS LE DROIT D’EXISTER

INCITATION AU GENOCIDE

SOUTIEN DU TERRORISME

COMPRENDRE SHAHADA

JOIE DE MERES A LA SHAHADA DE LEURS FILS

CLARIFICATIONS HISTORIQUES

NEGATION DE LA SHOA

HAINE DE L’AMERIQUE ET DE L’OCCIDENT

TV DU MONDE ARABE


Pour contacter Palestinian Media Watch:

 

Tél :+972 2 625 4140

courriel : pmw@pmw.org.il

Fax : +972 2 624 2803

Site Internet : www.pmw.org.il

[Photo ajoutée par la Rédaction de l’UPJF].

Mis en ligne le 11 janvier 2006, par M. Macina, sur le site upjf.org