Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Contentieux palestino-israélien

La réponse insuffisante de Mahmoud Abbas à propos des groupes armés
30/09/2005

"L’Autorité Palestinienne doit endiguer l’anarchie qui règne dans ses territoires, et ce pour le bien de tous, à commencer par celui des Palestiniens eux-mêmes, qui subissent la terreur des groupes armés. La démocratie ne consiste pas seulement à organiser des élections, mais à exercer des responsabilités et à maintenir l’état de droit et la protection de la vie."
30/09/05
 
L’explosion qui a fait 19 morts palestiniens à Jabaliya, le 23 septembre dernier, a été causée par une camionnette remplie de munitions et de roquettes que le Hamas exhibait lors d’une parade militaire. Le Hamas n’a cessé de multiplier ce genre de parades depuis le retrait israélien de la bande de Gaza. Le 23 septembre, alors qu’il était dans l’ancienne implantation de Netzarim, le Président palestinien a dit aux reporters qu’il était parvenu à un accord avec les groupes armés. Selon cet accord, les groupes armés palestiniens cesseraient leurs défilés et leurs manifestations avec étalage public des armes, et arrêteraient de bombarder Israël.
 
Ces engagements, sont non seulement fort précaires, mais, de surcroît, largement en deçà de ce à quoi Mahmoud Abbas s’est engagé – et de ce qu’a réaffirmé le Quartet à l’ONU, le 20 septembre dernier - à savoir le désarmement et le démantèlement des milices palestiniennes et de leurs infrastructures. Le leadership palestinien ne réagit même pas quand des membres de son propre personnel de sécurité sont blessés ou tués. Ce n’est pas la première fois que des Palestiniens sont tués par dizaines, et blessés par centaines, lors d’explosions et de tirs (souvent accidentels, parfois volontaires) provenant de groupes terroristes palestiniens. Ce n’est pas la première fois non plus que les enfants et les habitants de Sdérot et des alentours sont pris pour cible et doivent dormir dans des abris. Ces groupes extrémistes et surarmés font également peser une grave menace sur le processus de paix.
 
Israël demeure fidèle à son désir de paix dans la région, il est toujours partie prenante à la Feuille de route et met en œuvre tous les accords et engagements pris à Sharm el-Shaikh. Mais Israël est également résolu à exercer son droit à la légitime défense et à la protection de ses citoyens. Faire de Gaza une « success story » et une victoire des modérés constitue la pierre angulaire pour créer les conditions d’un retour à la Feuille de route.
 
L’Autorité Palestinienne doit endiguer l’anarchie qui règne dans ses territoires, et ce pour le bien de tous, à commencer par celui des Palestiniens eux-mêmes, qui subissent la terreur des groupes armés. La démocratie ne consiste pas seulement à organiser des élections, mais à exercer des responsabilités et à maintenir l’état de droit et la protection de la vie. L’Autorité Palestinienne ne peut se défausser sur Israël, qui déplore avoir à agir seul contre les terroristes et en appelle à la communauté internationale, notamment aux pays arabes, pour faire comprendre aux Palestiniens que la poursuite du terrorisme signifierait la fin du rêve palestinien.
 
© Lettre d’information éditée par l’Ambassade d’Israël en France
Dina Sorek, Ministre-conseiller à l’information près l’Ambassade d’Israël à Paris
Mis en ligne le 30 septembre 2005, par M. Macina, sur le site upjf.org