Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Conflits, terrorisme, oppression, etc.
Terrorisme

Terribles attentats déjoués: des avions devaient exploser en plein vol
10/08/2006

Sur le site de RTL.
10 août 2006
Un complot visant à faire exploser en vol des avions de ligne entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis a été déjoué. La police britannique a procédé ce matin à plusieurs arrestations à Londres, à la suite d’une enquête de plusieurs mois des unités anti-terrorisme.
 
Selon le ministre britannique de l’Intérieur, John Reid, le complot visait à "abattre plusieurs avions en vol, causant la perte d’un nombre considérable de vies". La police a effectué "une grande opération antiterroriste pour mettre fin à ce que nous pensons être une menace majeure contre le Royaume-Uni et ses partenaires internationaux", a-t-il précisé dans une déclaration, ce matin. "Nous voulons autant que possible que les gens poursuivent leurs activités de façon normale", a ajouté John Reid.
 
Scotland Yard a annoncé que vingt-et-un suspects ont été placés en garde à vue ce matin. Selon le chef adjoint de la police, Paul Stephenson, l’opération continue après ces arrestations à Londres, dans sa banlieue et à Birmingham (centre de l’Angleterre). La police a "perturbé" des terroristes qui voulaient commettre "un assassinat de masse d’une ampleur inimaginable", en emportant des explosifs à bord des avions dans leurs bagages à main, a-t-il ajouté sans préciser le nombre de vols concernés. M. Stephenson n’a pas donné d’indication sur la nationalité des personnes interpellées. Il a indiqué, en revanche, s’être déjà entretenu avec "tous les dirigeants des communautés" confessionnelles. Sky News, citant des sources anonymes, a affirmé que toutes les personnes arrêtées seraient des Britanniques d’origine pakistanaise, ou d’Asie du sud. Le ministre britannique de l’Intérieur, John Reid, a ajouté, ce midi, que les principaux membres du complot avaient été arrêtés.
 
Pour le chef de l’unité anti-terroriste, Peter Clarke, le complot terroriste déjoué au Royaume-Uni avait "une dimension mondiale" et implique "un grand nombre de personnes" aussi bien en Grande-Bretagne qu’au niveau international. "Les engins explosifs devaient été construits en Grande-Bretagne et devaient être acheminés vers des aéroports britanniques", a-t-il précisé, en soulignant toutefois que le nombre d’avions visés pour exploser en vol et leur destination faisait toujours l’objet d’une enquête, en cours depuis plusieurs mois.
 
Selon certaines informations, les attentats concerneraient au moins six avions américains, et peut-être jusqu’à vingt-et-un, au départ de Grande-Bretagne et à destination des Etats-Unis. Les auteurs seraient de confession musulmane et devaient utiliser des explosifs liquides. Selon un responsable du renseignement américain, qui a requis l’anonymat, le complot visait au moins trois grandes compagnies aériennes américaines et des vols au départ de Grande-Bretagne à destination d’au moins cinq grandes villes américaines. Le responsable a indiqué qu’United, American Airlines et Continental Airlines faisaient partie des compagnies aériennes visées, et que des compagnies non-américaines pourraient également avoir été concernées. Les vols visés devaient relier la Grande-Bretagne à des villes américaines qui sont "des destinations touristiques", dont New York, Washington, et Los Angeles, a ajouté ce responsable. "Il faut ajouter Boston et Chicago".
 
Par ailleurs, selon un porte-parole de Downing Street, le premier ministre britannique, Tony Blair, actuellement en vacances sur l’île de La Barbade, dans les Caraïbes, est resté "en contact permanent" avec Londres et a "donné son plein accord" pour l’opération anti-terroriste qui a débouché ce matin sur plusieurs arrestations à Londres.
 
 
© RTL Belgique
 
Mis en ligne le 10 août 2006, par M. Macina, sur le site upjf.org