Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Christianisme

’Shalom! Mon ami Karol’, Y. Binnashtok, ami d’enfance du Pape
05/04/2005

Texte paru dans le journal Yediyot Aharonot du 03/04/05

Traduction française : Jean-Marie Allafort pour "Un Echo d’Israël"

www.afiq.net/echo/sommaire.php3

Nous avons étudié ensemble depuis l’école primaire de la ville de Wadowice, en Pologne : moi, Yossef Binnashtok, et toi, Karol Wojtyla, qui deviendras un jour le pape Jean-Paul II.

Tu as été mon ami, Karol. Tu es issu d’une famille catholique fervente, ce qui ne t’a pas empêché de te lier d’amitié avec des élèves juifs. Tu étais également un élève brillant, et, dans mon enfance j’ai eu beaucoup de plaisir à copier sur toi, car je savais que tes devoirs étaient meilleurs que les miens. Même lorsque tu as grandi, tu avais de nombreux amis juifs. Tu as même eu des amies juives dans tes jeunes années, mais tu as décidé finalement d’aller dans la voie de l’Eglise. Malgré cela, tu as gardé le contact avec moi par correspondance, et, après la seconde guerre mondiale, tu as érigé une tombe pour mon frère qui était revenu dans sa ville après la Shoah et est décédé peu de temps après. Je te remercie de cela du plus profond de mon cœur.

Nous nous sommes revus, pour la dernière fois, il y a cinq ans lorsque tu es venu en Israël. Ce fut une rencontre pleine d’émotion pour nous deux. Nous avons parlé de ce que ma famille a traversé, et tu as été très ému d’entendre ce que nous avons vécu pendant la Shoah. Depuis, nous sommes restés constamment en contact. Dans les lettres que tu avais l’habitude de m’envoyer pour les fêtes, tu me donnais des bénédictions personnelles et tu revenais toujours sur l’estime que tu avais pour le peuple juif. Une fois, tu m’as écris que tu préférais des juifs religieux à certains qui se sont convertis au christianisme, et tu m’as expliqué que, selon toi, chaque homme doit vivre selon sa foi.

Aujourd’hui je suis très triste. Triste de la mort du pape qui avait tant d’estime et de sympathie pour le peuple juif.

Mais surtout, je suis triste de ta mort, Karol, mon ami depuis l’école primaire.


Yossef Binnashtok


© Yediyot Aharonot, pour l’original hébreu, et www.afiq.net, pour la version française.


Mis en ligne le 05 avril 2005, par M. Macina, sur le site www.upjf.org.