Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Conflits, terrorisme, oppression, etc.
Terrorisme

Tsahal: les soldats enlevés au Liban ont été grièvement blessés, David Geller
07/12/2006

mercredi 6 décembre 2006 - 22:16

 

Sur le site de Arouts7 en français.

 

 

La censure militaire a autorisé, mercredi soir, la publication d’un rapport interne de Tsahal concernant l’enlèvement d’Ehoud Goldwasser et Eldad Reguev, les deux soldats kidnappés par le Hezbollah, le 12 juillet dernier. Ce document révèle que les deux réservistes auraient été grièvement blessés au cours de l’attaque perpétrée par les terroristes chiites.

 

Ce rapport se base principalement sur les témoignages récoltés dans les restes du véhicule calciné de la patrouille, touché de plein fouet par un missile du Hezbollah. L’analyse des taches de sang découvertes sur les lieux de l’attaque indiquerait également que l’un des soldats enlevés aurait été plus gravement atteint que l’autre.

 

Les spécialistes de l’armée et de la police, chargés de rédiger ce rapport, ont soigneusement évité de se prononcer sur la question la plus sensible, maladroitement évoquée par le Premier ministre, Ehoud Olmert, en début de semaine : Ehoud Goldwasser et Eldad Reguev sont-ils encore en vie ?

 

S’exprimant devant des lycéens dans le Nord du pays, Ehoud Olmert a, en effet, révélé, de facto, le contenu de ce rapport en faisant part de ses doutes concernant le sort des deux soldats kidnappés au Liban, ce qui a provoqué la colère des familles et de sévères critiques au sein du monde politique. Le chef du gouvernement s’est ensuite empressé de préciser, le lendemain, qu’"Israël considère que les soldats enlevés sont toujours en vie".

 

En marge de cette polémique, l’ancien commandant de la région nord, Amiram Levin, chargé de rédiger, pour Tsahal, un rapport sur les échecs de l’état-major durant la guerre au Liban, a remis ses conclusions à l’armée. Le site Ynet du Yediot Aharonot a dévoilé, ce mercredi soir, une partie du contenu de ce rapport particulièrement accablant, qui met directement en cause le chef d’état-major Dan Haloutz.

 

"Le chef d’état-major est responsable car il a commis d’importantes erreurs, notamment en refusant de privilégier une opération militaire terrestre et en refusant d’enrôler les unités de réservistes nécessaires pour une telle offensive", dénonce notamment le général de réserve. Amiram Levin met également en cause le commandant des forces terrestres de Tsahal, Beny Gantz, qui n’aurait pas préparé comme il se doit les unités. Il estime également que l’ex-commandant de la région nord, Oudi Adam, n’a pas suffisamment exercé de pressions sur l’état-major pour obtenir l’autorisation de lancer un vaste offensive terrestre contre le Hezbollah.

 

En outre, le général Levin déplore le comportement de l’adjoint au chef d’état-major, Moché Kaplinsky, et du commandant des opérations de Tsahal Gadi Eisencott (aujourd’hui à la tête du commandement militaire nord). Le rapport affirme qu’ils ne se sont pas impliqués suffisamment dans le processus des décisions au cours du conflit.   

 

Amiram Levin s’est refusé, ce soir, à tout commentaire concernant ce rapport et n’a pas caché sa surprise de le voir divulgué dans la presse. Quoi qu’il en soit, ses conclusions risquent de porter un coup fatal à la carrière du chef d’état-major, Dan Haloutz, vivement critiqué depuis plusieurs semaines pour sa responsabilité dans l’échec de l’offensive contre le Hezbollah. 

 

 

© Arouts7 en français

 

Mis en ligne le 07 décembre 2006, par M. Macina, sur le site upjf.org