Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Antisionisme chrétien

Justice ou partialité ? Lectures chrétiennes du conflit palestino-israélien (I)
08/06/2006

Nous constituons un dossier de documentation et de clarification des campagnes de dénigrement de la politique d’Israël, menées, de manière parfois extrêmement partiale, injuste, et à grand renfort d’arguments controuvés, souvent empruntés directement et sans examen, à la propagande palestinienne, par un grand nombre d’églises et de dénominations chrétiennes. Le phénomène remonte à l’année 2000, il n’est donc pas nouveau. Mais, au fil des années, il enfle considérablement jusqu’à atteindre des dimensions mondiales. Récemment, il a atteint son apogée et s’est concrétisé par une campagne très agressive de désinvestissement en Israël. Cette hostilité, d’autant plus inquiétante qu’elle émane d’une foule de fidèles chrétiens, largement soutenus, voire menés par des clercs, se fonde sur une conception romantique et totalement déconnectée du réel, de la prédilection de Dieu pour les pauvres et les opprimés. Les Chrétiens qui s’en réclament, insensibles à la cruauté et au cynisme dont Israël est l’objet de la part de dirigeants et de terroristes palestiniens qui refusent de reconnaître son droit à l’existence et l’obligent à survivre les armes à la main, ont l’audace de poser Israël en paradigme de l’injustice et de l’oppression politique et sociale, de la discrimination, de la brutalité militaire et du mépris cynique des droits humains. Ils le présentent - sinon explicitement, du moins implicitement -, comme un état-voyou, qui s’est emparé de la terre d’un peuple sans défense et refuse de la restituer à ses propriétaires légitimes, soi-disant au mépris des lois internationales. Pour illustrer le climat délétère de ces menées, on a reproduit, ci-après, le contenu de deux pages Web du site commun au Conseil Mondial des Eglises et au Conseil Œcuménique des Eglises. Selon nous, leur contenu démontre, tant par sa phraséologie, que par ses illustrations, que ces organisations sont entièrement acquises aux thèses victimaires palestiniennes, et insensibles aux arguments d’Israël et à sa version de la genèse et des données objectives du conflit. Dans les prochains chapitres de ce dossier, nous tenterons de comprendre comment ces chrétiens en sont venus à cette attitude, que les Juifs ressentent comme profondément injuste, voire antisémite, et, en tout état de cause, comme dangereuse pour la survie de l’Etat d’Israël et la sécurité des communautés juives dans le monde, considérées comme les complices naturelles des prétendues exactions israéliennes, au préjudice du peuple palestinien. (Menahem Macina).
Voir aussi :
 
 
Reproduction de l’essentiel de la page consacrée au conflit palestino-israélien.
 
Traduction française : Menahem Macina.
 
 
The WCC and the palestinian-israeli conflict
 
 
 
...Une délégation œcuménique a effectué une visite en Terre Sainte, en juin 2001, au nom du secrétaire général du Conseil Mondial des Eglises [CME]. Sa tâche consistait à lui faire rapport, à émettre des recommandations concernant les stratégies et les projets oecuméniques locaux dans le contexte contemporain, et à préparer une consultation œcuménique internationale prévue pour août 2001. 
 
Bethléem: une statue de Marie
endommagée par des obus israéliens.
 

Cette dernière rassembla des églises et des partenaires œcuméniques de la région [Proche-Orient] et du monde, activement engagés dans un travail de défense et de soutien de la cause [advocacy] de la paix au Moyen-Orient.Cette consultation fournit aux églises une occasion de mettre en commun des idées et des initiatives et de commencer à coordonner leurs efforts de soutien à une paix globale, fondée sur la justice et la sécurité pour tous les peuples de la région.
Scène à un point de contrôle séparant Ramallah
et ses villages environnat Jérusalem.
 
 
Sur recommandation de la délégation et en consultation et dialogue étroits avec des églises-membres de Jérusalem, le CME met au point actuellement une action et une prise de position coordonnées pour une campagne œcuménique en vue de mettre Fin à l’Occupation Illégale de la Palestine : Soutenez une Paix Juste au Moyen-Orient, et pour un Programme d’Accompagnement Œcuménique en Palestine et en Israël.

Fréquemment, les Palestiniens sont arrêtés, forcés de se mettre à genoux,
de se déshabiller ou de se tenir debout, mains sur la tête
- un processus qui peut durer des heures.
 
 
-----------------------------------
 
Et voici la page que consacre le dit site au même thème, sur un ton beaucoup plus militant.
 
 
 
Campagne pour
mettre fin
à l’occupation illégale
de la Palestine
 
Soutenons une paix juste au Moyen-Orient
 
 
 
 
 
 
Pourquoi cette campagne?
 
La campagne oecuménique «Mettons fin à l’occupation illégale de la Palestine: soutenons une paix juste au Moyen-Orient» a pour but de mobiliser les Eglises membres et les partenaires oecuméniques du COE pour qu’ils travaillent ensemble à mettre fin à l’occupation, ce qui est le moyen de s’attaquer aux causes profondes du conflit israélo-palestinien, d’aider à la mise en place d’un Etat palestinien viable et de préparer l’avènement en Terre sainte d’une paix négociée, répondant aux exigences de sécurité et de justice. Les Eglises du monde entier sont invitées à participer à un effort collectif de prière, de réflexion et de solidarité active avec les Palestiniens et Israéliens qui aspirent à la fin de l’occupation et à une paix véritable. La campagne comporte plusieurs volets - • veillées de prière • sensibilisation • mobilisation • accompagnement - et se conclura par une conférence internationale sur la Palestine.
Bethléem: une statue de Marie endommagée par les obus israéliens
 
En quoi consiste la campagne?
 
Veillées de prière :Les Eglises et paroisses engagées dans cette campagne sont encouragées à organiser des veillées oecuméniques, ou à participer aux veillées organisées par d’autres, pour prier pour tous ceux qui souffrent en Terre sainte, Palestiniens et Israéliens, pour que cesse l’occupation, avec l’injustice et l’insécurité qu’elle entraîne, et pour que règne la paix au Moyen-Orient. Cliquez ici pour accéder aux prières des Eglises de Jérusalem pour la paix (en quatre langues).
Scène à un poste de contrôle séparant Ramallah
et ses villages environnants de Jérusalem
 
 
Sensibilisation: La campagne oecuménique entend sensibiliser à la situation dans les territoires occupés, faire connaître l’histoire du conflit, les enjeux, la crise actuelle et le point de vue des Eglises locales et des organisations qui militent pour la paix et les droits de l’homme. Du matériel de campagne sera mis à disposition à des fins de distribution: affiches et cartes postales, prospectus et vidéos sur la structure de l’occupation, les violations du droit international humanitaire et des droits de l’homme, les colonies de peuplement, les réfugiés et le statut de Jérusalem, compilations de déclarations d’Eglises sur ces sujets. 
 
Fréquemment, les Palestiniens sont arrêtés, forcés de se mettre à genoux, de se déshabiller
ou de se tenir debout, mains sur la tête - un processus qui peut durer des heures.
 
Cliquez ici pour accéder à la liste du matériel de sensibilisation.

 

Mobilisation: «L’occupation illégale de la Palestine doit cesser. Elle est à l’origine de la violence et de toutes les violations des droits de l’homme. Si ce problème n’est pas résolu d’urgence, il n’y a guère d’espoir que les droits de l’homme soient respectés et que puisse s’instaurer une paix juste et durable». Ce message unanime des Eglises du monde entier est sans ambiguïté. Cette prise de position, comme maintes autres déclarations de politique générale et lettres exposant clairement la position des Eglises et formulant des recommandations sur la plupart des aspects du conflit et de la crise actuelle, est à la disposition des particuliers, Eglises et organisations qui souhaitent s’en servir pour hâter le jour où la justice et la paix finiront par triompher. 
A la recherche d’un parent qu’on craint de retrouver mort
 
 
Qu’entend-on par mobilisation?
  • des lettres et des visites de représentants d’Eglise à des parlementaires et des membres du gouvernement, pour leur faire connaître la position des Eglises de Jérusalem et du reste du monde,
  • le fait de participer à des réunions nationales et internationales sur le conflit israélo-palestinien et d’y prendre la parole,
  • le fait d’organiser des séances d’information et d’inviter des représentants d’Eglises et d’autres organisations de la société civile présentes en Palestine/Israël à y prendre la parole,
  • l’envoi de délégations de haut niveau et de journalistes en mission en Palestine/Israël.
  • Militer auprès de la Commission des droits de l’homme des Nations Unies à Genève, du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, ainsi que des institutions de l’Union européenne à Bruxelles, et coordonner les efforts déployés auprès d’eux fait également partie de la stratégie de mobilisation de la campagne.
  • Cliquez ici pour accéder à une liste de déclarations d’Eglises formulées dans la perspective de la mobilisation.

Accompagnement: Le Programme oecuménique d’accompagnement en Palestine et en Israël (EAPPI) a pour objet d’accompagner Palestiniens et Israéliens dans leur action non violente et concertée de mobilisation en faveur de la fin de l’occupation. Il tient une place de choix dans la campagne. Les participants à ce programme seront attentifs aux violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire et les dénonceront. Ils soutiendront les chrétiens et musulmans, Palestiniens et Israéliens, qui militent localement pour la paix par une résistance non violente. Ils leur serviront de bouclier par leur présence non violente, mobiliseront les pouvoirs publics et, de manière générale, se montreront solidaires des Eglises et de tous ceux qui luttent contre l’occupation.
 
Une conférence internationale sur l’occupation, qui rassemblera des représentants d’Eglises et d’organisations oecuméniques, mais aussi d’institutions internationales compétentes, des universitaires et des experts, est envisagée comme moyen de sensibilisation et de mobilisation.
 
Comment m’y associer?
 
Il y a bien des façons de s’associer à la Campagne oecuménique pour mettre fin à l’occupation illégale de la Palestine :soutenons une paix juste au Moyen-Orient. Voici quelques suggestions:
  • Inscrivez-vous et ralliez-vous à la campagne: manifestez votre soutien (de particulier, d’Eglise, de groupe ou d’organisation) en envoyant un e-mail à WCC Contact
  • Dites-nous ce que VOUS faites sur la Palestine/Israël (et envoyez-nous vos déclarations de politique générale et communiqués) en nous adressant un e-mail à WCC Contact! Nous ferons connaître votre travail dans le calendrier de la Campagne oecuménique, et votre site Internet (si vous en avez un) sera relié à celui-ci.
  • Distribuez à vos réseaux l’information et la documentation de notre dossier de campagne. Cliquez ici pour voir quelles ressources sont disponibles et comment les commander.
  • Utilisez le matériel de la campagne, les prospectus et la vidéo pour organiser des réunions d’information dans votre Eglise, votre paroisse ou votre circonscription.
  • Accueillez des visiteurs en provenance des Eglises de Jérusalem et de groupes palestiniens et israéliens militant pour la paix et les droits de l’homme et invitez-les à prendre la parole à vos réunions.
  • Envoyez des délégations de votre Eglise ou des délégations oecuméniques en mission dans la région pour qu’elles se rendent compte de la situation par elles-mêmes. Ces délégations peuvent inclure des laïcs, par exemple des juristes spécialistes des droits de l’homme, des médecins et des journalistes.
  • Organisez des veillées de prière.
  • Servez-vous du message de la campagne et d’autres prises de position d’Eglises pour écrire à des représentants de votre gouvernement ou pour les mobiliser. Vous pouvez aussi vous inspirer de la campagne et de la documentation pour participer à des manifestations pour la paix en Palestine/Israël en y faisant passer le même message, ou organiser votre propre manifestation.
  • Prenez une initiative sur un aspect particulier de la campagne.
  • Faites-nous savoir si vous souhaitez parrainer une publication ou une manifestation particulière de la campagne, ou
  • Faites un don à la campagne en général.
Si vous avez besoin d’autres idées et suggestions concrètes, prenez contact avec nous!
 
 
D’ou vient l’idée de cette campagne?
 
Elle vient du Comité exécutif du COE qui, lors de sa session de septembre 2001, a demandé aux Eglises membres du COE, dans le contexte de la Décennie «vaincre la violence», de «centrer leur attention en 2002 sur les efforts déployés pour mettre fin à l’occupation illégale de la Palestine, et participer activement à l’action concertée de la communauté oecuménique en ce domaine».
Suite à cet appel et à l’instruction donnée en février 2001 par le Comité central au Conseil de «promouvoir les initiatives des Eglises, des organisations oecuméniques et d’autres pour renforcer et élargir le soutien international en faveur d’un accord de paix global, fondé sur la justice et la sécurité de toutes les populations de la région», l’équipe «Relations internationales» du COE a entrepris de mettre en place la campagne oecuménique «Mettons fin à l’occupation illégale de la Palestine: soutenons une paix juste au Moyen-Orient».
 
 
© WCC - COE
 
Mis en ligne le 02 juin 2006, par M. Macina, sur le site upjf.org