Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Conflits, terrorisme, oppression, etc.
Terrorisme

Diskin, « Israël est pris au piège de la retenue », Alexandre Yudkewicz
28/12/2006

24 décembre 2006

 

Sur le site de Arouts7 en français.

 

 

«Nous nous trouvons pris au piège», a déclaré le chef des services secrets intérieurs israéliens, Youval Diskin, aux ministres réunis dimanche 24 décembre 2006, lors de son tour d’horizon sécuritaire. «Si nous ne réagissons pas, les tirs de roquette se poursuivront. A l’inverse, si nous répliquons et que nous atteignions par nos frappes les lanceurs de roquettes, il y a fort à parier qu’après quelque temps, le cessez-le-feu s’effondrera», a expliqué Diskin, qui poursuit : «ce qui fait tenir le calme, c’est notre politique de retenue. Le Hamas s’est calmé et ne tire plus. Ceux qui tirent sont les terroristes du Jihad islamique. Par contre, si nous les frappons, le Hamas, qui ne peut rester en retrait, risque de se trouver entraîné à ouvrir le feu à nouveau.»

 

Dans ce contexte, Youval Diskin recommande de conserver une force de frappe militaire autour de la bande de Gaza et d’en faire usage en cas de besoin. Cependant, pour le chef du Shabak, le problème est plus politique que militaire. «Nous avons deux problèmes», a-t-il enfin conclu, «les tirs de roquettes d’une part, et le renforcement de la puissance militaire du Hamas, d’autre part.»

 

Par ailleurs, le chef des services secrets a estimé que les chances de voir Abou Mazen reprendre les rênes du pouvoir sont très faibles. "Si des élections avaient lieu aujourd’hui, les chances du Fatah de l’emporter seraient quasi nulles", a estimé Diskin. "La situation dans la Bande de Gaza est chaotique et instable: un seul incident peut mettre le feu aux poudres dans la région".

 

Au cours de la même réunion du Conseil des ministres, cinq ministres du gouvernement ont exprimé leur opposition à l’actuelle politique de retenue. Les ministres en faveur d’un changement de tactique sont : Amir Péretz, le ministre de la Défense ; Avi Dichter, ministre de la Sécurité Intérieure, qui a affirmé que «si un Palestinien tirait sur nos forces depuis la barrière de sécurité, nous répliquerions : il devrait en être de même pour les tirs de roquettes» ; Shaoul Mofaz et Fouad Ben Eliezer, tous deux ayant été, dans le passé, responsables du portefeuille de la Défense ; et Eli Ishaï.

 

Réagissant à ces pressions pour changer la politique de retenue, Le Premier ministre Ehoud Olmert a estimé qu’Israël avait plus à gagner, pour l’instant, à ne pas intervenir, pour ne pas donner l’occasion aux Palestiniens de s’unir contre Israël. Critiquant vivement le manque de prise de décisions du Premier ministre, Youval Steinitz (Likoud), l’ancien président de la Commission de la Sécurité de la Knesset, a déclaré, au cours d’un congrès du Likoud : «Celui qui tergiverse face aux roquettes Kassam ne saura pas affronter la menace iranienne comme il se doit».

 

© Arouts7 en français

 

Mis en ligne le 28 décembre 2006, par M. Macina, sur le site upjf.org