Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes
Menahem Macina

Une petite blépharoplastie pour dessiller le regard, Menahem Macina
15/02/2007

Chronique publiée dans le bi-mensuel franco-israélien "L’impact", n° 34 du 9 février 2007

 

 

Le petit Yihyeh Abu-Bakra n’avait que deux ans quand sa jeune vie a été fauchée par une balle perdue, à Gaza, au cours du dernier week-end de janvier. Un autre enfant, âgé de 11 ans, a eu le même sort.

 

Deux victimes collatérales supplémentaires de l’interminable conflit palestino-israélien, penserez-vous peut-être, redoutant déjà sinon une autre affaire al-Dura, du moins un nouveau déchaînement médiatique anti-israélien.

 

Pourtant, comme le souligne, avec une morne ironie, la journaliste Sarah Honig, dans le Jerusalem Post du 1er février (*), rien de tel ne s’est produit. Ces morts d’enfants n’ont pas donné lieu aux habituelles scènes de deuil, sur fond de marée humaine hurlante et de rafales de Kalachnikov, ni à des menaces frénétiques de représailles terroristes, ni à l’indignation vertueuse des médias européens.

 

La raison de cette réserve inhabituelle ? - Les victimes sont tombées sous des balles palestiniennes, au cours d’échanges de tirs fratricides entre des groupes armés du Fatah et du Hamas. D’où le mutisme de la presse arabe, en général, et de celle de l’Autorité Palestinienne, en particulier. Ce qui fait dire à Sarah Honig que, pour le monde, « ce qui compte, ce n’est pas qui est tué, mais par qui il est tué ».

 

On aimerait savoir ce qu’en pense Ehoud Olmert. Débarrassé, par la vertu d’une opportune blépharoplastie subie le mois dernier, des surplus graisseux qui alourdissaient ses paupières, verra-t-il enfin ce qui aurait dû lui sauter aux yeux depuis longtemps, et réagira-t-il en conséquence ?

 

Ainsi la chirurgie blépharoplastique ne se sera pas limitée à une amélioration de l’expression du visage du Premier ministre, mais au dessillement de son regard et de celui de ses conseillers en amélioration de l’image d’Israël dans le monde.

 

Il est temps, en effet, que les dirigeants israéliens rompent le silence diplomatique qui cautionne implicitement celui qu’observent l’establishment politique et les médias palestiniens sur des situations comme celle ici dénoncée. Il faut, au contraire, soumettre à l’opinion publique et mettre sous les projecteurs de l’actualité ces décès tragiques d’enfants palestiniens qui n’intéressent le monde et les médias que si les balles ou les éclats d’obus qui les ont tués sont israéliens.

 

Menahem Macina

 

© L’Impact  

 

 

(*) "Another Tack: The slaying of Yihyeh Abu-Bakra".

 

 

Mis en ligne le 15 février 2007, par M. Macina, sur le site upjf.org