Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Christianisme

L’Eglise anglicane boycotte des sociétés «qui encouragent l’occupation»
09/02/2006

08/02/06
 
Editorial de la Rédaction de Un écho d’Israël.
 
 
Le synode de l’Eglise anglicane, sous la présidence de l’archevêque de Canterbury, a entériné ce lundi 6 février la politique de boycott des sociétés qui favorisent l’occupation israélienne dans les Territoires palestiniens. Le synode a voté cette proposition de boycott faite par l’Eglise épiscopalienne de Jérusalem-est appelant l’Eglise à « refuser des investissements aux sociétés qui tirent profit de l’occupation illégale. »
 
La société Caterpillar est la première à souffrir de cette décision de l’Eglise anglicane. Elle a vendu à Israël des bulldozers, qui servent à la construction de la barrière de sécurité. D’autres sociétés sont dans le collimateur des évêques anglicans et devraient rapidement connaître des problèmes financiers suite à cette décision. Pour l’Eglise anglicane, il s’agit d’obliger ces sociétés qui investissent en Israël à renoncer à leurs ’actions immorales’.
 
Un certain nombre d’Eglises protestantes américaines, dont l’Eglise presbytérienne, ont, depuis deux ans, pris des décisions semblables dans le but de décourager certaines sociétés d’investir en Israël. (Voir : L’Eglise presbytérienne continue à appeler au boycott d’Israël.)
 
Selon John Benjamin, l’un des responsables de la communauté juive de Grande-Bretagne, cette décision ne devrait pas affecter outre mesure les sociétés visées par le boycott, mais il se déclare inquiet « de la façon dont la décision a été prise par le synode sans qu’un véritable débat ait eu lieu. »
 
Le député et ancien ministre, le rabbin Mikhaël Melchior, s’est dit surpris par le fait que l’archevêque de Canterbury, le très révérend Rowan Williams, soutienne une telle décision. « Il s’agit d’une démarche qui éloigne la paix et qui affecte la capacité de l’Eglise à être un médiateur loyal dans le conflit israélo-palestinien. » a-t-il déclaré.
 
 
Source : The Guardian et Haaretz
 
© Un écho d’Israël
 
Mis en ligne le 09 février 2006, par M. Macina, sur le site upjf.org